Les personnes habiles à reconnaître les visages, une capacité spéciale

On estime qu'il existe 2 % de véritables « super-reconnaisseurs », c'est-à-dire des personnes habiles à reconnaître des visages qu'elles n'ont vus qu'une seule fois. Il s'agit d'une faculté génétique très demandée par les services de police et de renseignement.
Les personnes habiles à reconnaître les visages, une capacité spéciale
Valeria213

Rédigé et vérifié par la psychologue Valeria213 dans 15 novembre, 2021.

Dernière mise à jour : 15 novembre, 2021

On estime qu’il y a 2 % de personnes habiles pour reconnaître les visages. Nous parlons ici d’authentiques « super-reconnaisseurs », c’est-à-dire d’esprits pour lesquels il suffit de voir un visage une seule fois pour l’identifier des mois ou des années plus tard et savoir avec précision où et quand il a été vu. Comme on peut le supposer, il s’agit d’une compétence très demandée dans les services de renseignement.

En fait, en tant que curiosité, Scotland Yard dispose d’une escouade de plus de 200 super-reconnaisseurs, des personnes qui ont cette capacité de base mais qui sont formées pour l’appliquer efficacement et dans différents contextes. Cette fonctionnalité est très demandée dans la lutte contre le terrorisme.

Par ailleurs, il convient de noter que ce trait est l’exact opposé de ce qui arrive aux personnes atteintes de prosopagnosie. Nous parlons de ce type d’agnosie visuelle qui empêche une personne de reconnaître des visages familiers. Ce sont deux extrêmes d’une fonction cérébrale dans laquelle certains sont tristement désavantagés tandis que d’autres frisent l’extraordinaire.

Il existe un test concret pour savoir si nous sommes des super-reconnaisseurs. Cependant, les données nous indiquent que très peu de personnes obtiennent 100 % de réponses correctes sur cet instrument.

Homme regardant une femme dans la rue symbolisant les personnes qualifiées pour reconnaître les visages

Les gens habiles à reconnaître les visages : à quoi ressemblent-ils ?

Les gens habiles à reconnaître les visages ont toujours existé. Cependant, le terme « super-reconnaisseurs » a été inventé en 2009 par l’Université d’Harvard et l’University College de Londres. Ainsi, bien que cette faculté ait toujours attiré l’attention des scientifiques, nous disposons aujourd’hui de plus d’outils pour la comprendre et la détecter.

À tel point que les chercheurs James D. Dunn, Stephanie Summersby et Alice Towler de l’Université de Nouvelle-Galles du Sud (Australie) ont présenté le test facial UNSW dans une étude. Avec lui, et grâce à une série de tests hautement standardisés, il est possible d’identifier les personnes les plus extraordinaires dans cette compétence. Et on vous prévient : obtenir un score de 100 n’est pas simple du tout.

En fait, bien qu’il ait été présenté en 2020, il est accessible gratuitement depuis 2017. On a ainsi pu découvrir que, sur les 31 000 personnes qui l’ont réalisé, personne n’a obtenu la note de 100. Le score le plus élevé est de 97 % : par conséquent, comme le soulignent les auteurs de ce test, le plus grand super-reconnaisseur n’a pas encore été découvert.

Selon les scientifiques, on considère quelqu’un comme un bon reconnaisseur facial lorsqu’il obtient 70 % de réponses correctes au test UNSW. À l’heure actuelle, on espère trouver quelqu’un avec des capacités exceptionnelles.

Comment sont les personnes habiles à reconnaître les visages ?

On peut imaginer les personnes habiles à reconnaître les visages comme des figures uniques dignes de tout roman de John Le Carré. Cependant, elles sont aussi normales qu’anodines, c’est-à-dire qu’il peut s’agir de n’importe qui parmi nous. Voyons quelles caractéristiques les définissent.

  • Les super-reconnaisseurs affichent rarement une intelligence au-dessus de la moyenne. En général, ils ne sont pas toujours conscients qu’ils ont cette capacité.
  • Cette compétence apparaît dès l’enfance. Il y a des enfants qui voient des visages dans les magazines ou à la télévision et s’en souviennent des années plus tard, pouvant même préciser où et quand ils les ont vus pour la première fois.
  • Pendant longtemps, on a pensé que cette compétence pouvait s’apprendre. Il est vrai que de nombreux policiers peuvent développer une certaine habileté. Cependant, s’il y a une chose que la science sait, c’est que les personnes habiles à reconnaître les visages sont nées avec ce trait. C’est donc une caractéristique génétique qui définit un très faible pourcentage de la population.
  • Une nuance très unique les définit également. Il leur suffit de regarder quelqu’un quelques secondes pour remarquer une multitude de détails. Les super-reconnaisseurs ont une mémoire photographique pour tout ce qui est visuel, mais la chose la plus déterminante est que, même si des décennies se sont écoulées, ils savent où et quand ils ont vu ce visage en particulier.
personnes habiles à reconnaître les visages

Reconnaisseurs de visages et reconnaisseurs de voix

Êtes-vous doué pour identifier les voix ? Pourriez-vous entendre la voix d’une personne en particulier et la reconnaître des mois plus tard ? Aussi frappant que cela puisse paraître, de nombreuses personnes qualifiées pour reconnaître les visages sont également compétentes pour reconnaître les voix.

Il existe des recherches de pointe dans ce domaine pour le prouver. L’Université de Greenwich, au Royaume-Uni, a pu montrer qu’un pourcentage de super-reconnaisseurs étaient également très doués pour reconnaître les voix. Le prochain défi est désormais de comprendre quels mécanismes neurologiques orchestrent ces facultés extraordinaires.

On soupçonne qu’il existe un potentiel beaucoup plus important dans les régions qui se chargent de traiter et de remémorer des informations. Ce n’est pas un simple souvenir photographique. C’est un type de mémoire visuelle et auditive capable de discriminer les voix et les visages pour les placer également dans un lieu et un temps précis. C’est comme quelqu’un qui prend le métro tous les matins et qui est capable de se souvenir de chaque visage tout au long de sa vie.

Ce sont, sans aucun doute, des facettes uniques et extraordinaires de l’être humain pour lesquelles nous n’avons pas encore toutes les réponses. On ne sait pas pourquoi certains en bénéficient dès qu’ils viennent au monde et d’autres pas. Ce qui est évident, c’est que cette compétence est très demandée pour un domaine de notre société : celui des services de renseignement et de police.

Cela pourrait vous intéresser ...
Que gagnons-nous en entraînant notre mémoire ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Que gagnons-nous en entraînant notre mémoire ?

En quoi consiste l'entraînement de notre mémoire ? Découvrez quels peuvent être ses points positifs pour votre cerveau et votre santé.



  • Jenkins, RETsermentseli, SMonks, CP, et al. Are super-face-recognisers also super-voice-recognisers? Evidence from cross-modal identification tasksAppl Cognit Psychol202135590– 605https://doi.org/10.1002/acp.3813
  • James D. Dunn, Stephanie Summersby, Alice Towler, Josh P. Davis, David White. Prueba facial UNSW: una herramienta de detección para superreconocimientos . PLOS ONE , 2020; 15 11: e0241747 DOI: 10.1371 / journal.pone.0241747
  • Russell, Richard; Duchaine, Brad; Nakayama, Ken (abril de 2009). “Superreconocimientos: personas con una extraordinaria capacidad de reconocimiento facial”. Boletín y revisión psiconómica. 16 (2): 252–257. doi:10.3758