Les parents et le gaslighting (détournement cognitif)

Culpabiliser les enfants, les dévaloriser, critiquer ce qu'ils aiment, les isoler pour qu'ils n'interagissent pas... Il existe de nombreux parents qui exercent du gaslighting envers leurs enfants, mais beaucoup de victimes ne s'en rendent pas compte avant d'être plus âgées.
Les parents et le gaslighting (détournement cognitif)

Dernière mise à jour : 29 mars, 2021

Il est important de savoir qu’il y a des parents qui utilisent le gaslighting contre leurs enfants et cherchent à les épuiser émotionnellement. Une forme d’abus et violence psychologique dans laquelle une personne cherche à modifier la perception d’une autre personne en lui faisant croire que ce qu’elle voit, ressent ou croit est faux.

Ce terme, gaslighting, est un type de manipulation très insidieux et délibéré qui amène la victime à remettre en question presque tout. Petit à petit, l’estime de soi et l’identité personnelle sont complètement fracturées. C’est la conséquence des actes d’un agresseur qui cherche avant tout à avoir le contrôle et à projeter ses frustrations sur l’autre.

S’il est vrai que nous relions cette dynamique au domaine des relations affectives depuis des années, il existe un autre scénario invisible qui passe inaperçu. Nombreux sont les adultes qui, tôt ou tard, prennent conscience qu’ils ont eux aussi subi cette forme d’abus. Cependant, l’origine ne se trouve pas dans un partenaire, mais dans la famille, chez l’un de ses parents.

Subir le gaslighting dans l’enfance a un effet beaucoup plus dommageable à long terme. Après tout, un enfant ne comprend pas qu’il est manipulé, et encore moins pourquoi l’amour de ses parents est conditionnel. Analysons donc cette réalité.

Un enfant triste.

Gaslighting des parents : caractéristiques et conséquences

Le psychiatre Irvin Yalom a expliqué dans son livre Love’s Executioner & Other Takes of Psychotherapy un cas aussi choquant qu’illustratif sur le gaslighting des parents. L’un de ses nombreux patients était une femme qui venait en thérapie parce qu’elle n’arrivait pas à se remettre de la perte de sa fille, plus de dix ans auparavant.

Au cours de ces sessions, un fait effrayant est apparu. Cette femme avait déversé toute sa colère et sa déception sur son plus jeune fils, le blâmant et partageant avec lui l’idée que c’était lui qui aurait dû mourir et non sa sœur.

Il est vrai que la patiente du Dr Yalom portait un traumatisme non résolu. Cependant, presque sans le savoir, elle avait exercé une maltraitance profonde et invisible sur un enfant qui allait devoir relever l’énorme défi de la gérer.

Par ailleurs, il est intéressant de savoir que la psychologie n’est pas la seule à s’intéresser à cette réalité depuis des années. Des études, comme celle menée par le Dr Paige Sweet de l’Université de Harvard, soulignent qu’il s’agit également d’un phénomène sociologique.

Selon cette approche, le gaslighting apparaît comme un effet des différences de pouvoir. Elle découle souvent des inégalités entre les sexes, du statut social et aussi des liens parentaux et familiaux.

A quoi ressemblent les parents qui font du gaslighting ?

L’inoculation de la culpabilité est le principal outil utilisé par les parents gaslighters. Ils ajoutent de petites doses à presque toutes les situations pour augmenter le degré de contrôle qu’ils ont sur leurs enfants. Pour être plus descriptif, voici ce qu’ils font généralement :

  • Les parents peuvent impliquer les enfants dans des situations pour lesquelles les petits n’ont aucune responsabilité. Ainsi, si la relation ne se passe pas bien, l’enfant est amené à croire que c’est de sa faute.
  • Parfois, le parent a un enfant préféré (l’enfant en or ou l’enfant trophée). On fait subir à l’autre frère ou à la sœur des gaz en lui faisant croire qu’il ou elle a moins de valeur, se comporte mal et mérite donc moins d’affection.
  • Mentir est aussi une façon d’invalider l’enfant. Par exemple : “Maman a eu une mauvaise journée au travail parce que tu m’as mise en colère ce matin.”
  • Ils sous-estiment ou ignorent toute valeur ou tout talent chez leurs enfants.
  • Les passe-temps, les passions ou les intérêts des enfants sont souvent attaqués par les parents.
  • Ils ont aussi souvent recours à l’isolement social. Ils essaient de mettre un veto à l’indépendance de leurs enfants afin de les garder sous leur contrôle.

Les parents et le gaslighting : conséquences de l’abus mental

Comme nous l’avons souligné, de nombreuses personnes ne prennent conscience qu’elles ont subi une forme de violence psychologique que lorsqu’elles atteignent l’âge adulte. Il est très fréquent, par exemple, qu’elles intègrent dans leur personnalité un grand nombre de ces schémas déformés inculqués par leurs parents.

  • Une conséquence commune est de ne pas faire confiance à leurs propres jugements. Lorsqu’on leur a fait croire que ce qu’ils pensent, ressentent et pensent est mauvais, il est très difficile de prendre leurs propres décisions.
  • Parmi les effets du gaslighting dans l’enfance, figurent le développement d’une certaine insécurité personnelle et d’une méfiance envers les autres à l’âge adulte.
  • Les victimes peuvent avoir une faible estime de soi et des problèmes d’identité.
  • Elles s’habituent à mettre leurs propres besoins au second plan.
  • L’ntériorisation des émotions, les taire, les négliger sont d’autres conséquences… Tout cela fait qu’elles finissent par somatiser nombre de ces états.
Des parents qui discutent avec leur adolescent.

Comment se remettre d’une enfance d’épuisement émotionnel ?

Les parents qui “gaslightent” existent, tout comme les personnes qui “gaslightent” leurs partenaires. Ainsi, les personnes qui ont été victimes de cette forme de violence psychologique pendant un certain temps en sortent rarement indemnes. Certaines personnes s’en sortent en concentrant toute leur douleur psychologique sur une distraction quelconque, telle un hobby.

Cependant, les blessures continuent à suppurer et presque toujours sous la forme d’un stress post-traumatique. Il est important de considérer que cette série de circonstances vécues dans l’enfance sont la preuve d’une forme de violence psychologique. Il est donc conseillé de demander l’aide d’un expert.

La personne doit entamer un voyage de réparation et de guérison au cours duquel elle s’occupera d’elle et reconstruira son estime de soi et son identité. Il est également nécessaire de purger la marque de culpabilité projetée par les parents sur les enfants au fil des ans.

Il faut du temps pour se libérer de la perspective inculquée par un manipulateur qui fait croire à la victime que rien de ce qui la concerne n’est valable ou important. Cependant, il est vital de surmonter cette fracture interne afin d’avancer dans l’intégrité et la plénitude.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’empathie instrumentale : la base de la manipulation psychologique
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
L’empathie instrumentale : la base de la manipulation psychologique

L'empathie instrumentale est très présente chez les profils narcissiques et psychopathiques. Découvrez en quoi elle consiste.



  • Sweet PL. The Sociology of Gaslighting. American Sociological Review. 2019;84(5):851-875. doi:10.1177/0003122419874843
  •  Yalom, I. (2012). Love’s Executioner & Other Takes of Psychotherapy. New York, NY: Basic Books