Les enfants souffrent de la séparation de leurs parents

15 juin 2015 dans Psychologie 0 Partagés

Les enfants peuvent réagir de différents façons face à la séparation ou au divorce de leurs parents. Cette période peut être extrêmement stressante et douloureuse pour les enfants. Bien que cela dépende de plusieurs facteurs, il en existe deux très importants, qui sont l’âge de l’enfant et le degré de conflit entre ses parents. 

La séparation des parents suppose un choc pour les enfants qui, en général, ressentent de nombreux sentiments plusieurs temps, de par leur grand étonnement et leur confusion au moment de la séparation. Ainsi, les enfants sont souvent inquiets et incertain dans cette situation.

Certains enfants peuvent se sentir coupables, alors que d’autres peuvent être très en colère contre l’un des parents ou contre les deux et leur reprochent cette situation.

Pour cela, il est important d’essayer de comprendre le drame que peuvent vivre ces enfants, et de ne pas négliger leurs sentiments. Cependant, il est toujours mieux pour l’enfant que la famille se désunisse plutôt qu’il évolue dans un foyer malheureux et dans des tensions permanentes.

Les comportements de l’enfant selon l’âge

Les enfants ne s’expriment pas toujours avec des mots face à une séparation, mais peuvent communiquer par le biais de différents comportements.

Certains se renferment sur eux-mêmes, ne parlent pas de la situation, ni de leur parent absent. Les plus jeunes, peuvent devenir très collants avec le parent qui est avec lui, par peur de le perdre également.

D’autres enfants peuvent adopter un comportement très enfantin, en s’exprimant avec un langage infantile, ou en ne contrôlant plus l’envie de faire leurs besoins.

Ils peuvent faire des cauchemars, se rebeller, voire devenir agressifs envers leurs parents et difficiles à calmer. Parfois, l’aide d’un professionnel est donc essentielle.

De la naissance aux 2 ans

Durant cette période, les enfants sont extrêmement dépendants de leurs parents, tant physiquement qu’émotionnellement. Ainsi, la séparation prolongée de ses parents lui provoque une angoisse émotionnelle intense.

À cet âge, les enfants s’inquiètent pour le parent absent, avec qui ils ont besoin de périodes de contact pour maintenir la relation.

Le conflit entre leurs parents et les changements de foyer peuvent être source de stress, souvent très intense chez les enfants de cet âge. Pour les rassurer vous pouvez leur donner des photos de l’autre parent, un jouet ou une couverture spéciale.

Entre 2 ans et demi et 5 ans

À cet âge, les enfants commencent à devenir un peu plus indépendants, mais la séparation peut s’avérer être un choc important dans leur vie, pouvant mener à une dépression. Des changements peuvent être observés au niveau du sommeil, de l’hygiène et des capacités de langage.

Les enfants de cet âge perçoivent le monde à travers différents processus de pensée, rêvassant de ce qu’ils ne comprennent ou ne maitrisent pas.

De plus, il reproduisent les choses en fonction de ce qu’ils on pu observer. Cependant, ils sont également très sensibles aux critiques faites sur l’un de leur parent, car ils le perçoivent comme une critique envers eux-même.

Entre 5 et 8 ans 

Durant cette période, les enfants deviennent progressivement capables de parler de leurs sentiments, car ils souhaitent plus que tout restaurer la relation de couple de leurs parents et passer la plupart de leur temps avec eux.

Ils peuvent souffrir de problèmes de conduite ou de difficultés à parler de leurs inquiétudes, ce qui rend la compréhension de leur comportement plus difficile.

Entre 8 et 12 ans

À cet âge là, les enfants sont entièrement capables de parler de leurs sentiments et entrent dans un conflit de loyauté avec leurs parents, en même temps qu’ils découvrent le monde loin du cercle familial, étant donné qu’ils commencent à participer à d’autres activités.

Entre 12 et 16 ans

Les adolescents deviennent de plus en plus indépendants et ont besoin de temps et d’espace pour affronter la séparation de leurs parents.

En effet, si on les presse, ils réagiront avec colère et rejet. Ils ont également besoin de flexibilité dans les activités scolaires et sociales.


Photographie publiée avec l’aimable autorisation de Sidi Guariach

A découvrir aussi