Les effets nocifs du sucre sur le cerveau

11 juin 2018 dans Habitudes saines 0 Partagés
effets nocifs du sucre sur le cerveau

Le discours de la science de la nutrition a beaucoup changé au fil des ans. Les dernières recherches ont permis de découvrir que le sucre est l’un des principaux ennemis de la santé, et la cause de l’obésité. De nombreuses personnes n’ont cependant pas conscience des effets nocifs du sucre sur le cerveau.

En effet, outre le fait d’être lié à une maladie cardiaque ou aux diabètes, le sucre provoque toutes sortes de problèmes dans nos esprits. Vous découvrirez dans cet article quels sont les effets nocifs du sucre sur le cerveau les plus inquiétants. Cependant, avant d’entrer dans le sujet, il est nécessaire d’éliminer certains des mythes sur cette substance.

Le sucre n’est donc pas bon ?

Nous avons été bombardés d’une série d’idées totalement fausses sur la nutrition et la nourriture lors de notre croissance. Par exemple, la croyance que le principal facteur de risque de maladie cardiaque est la consommation de graisses.

effets nocifs du sucre sur le cerveau

Le sucre a pendant longtemps été promu comme une substance complètement inoffensive. Sans aucun effet nocif sur la santé. Cependant, une enquête a révélé en 2016 que l’industrie du sucre avait corrompu de nombreux chercheurs à travers l’histoire. Son objectif ? Cacher tous les effets nocifs du sucre que nous savons aujourd’hui liés au cancer et aux maladies cardiaques.

Le plus troublant reste peut-être les dernières découvertes sur les effets nocifs du sucre sur le cerveau. Nous verrons ci-après cinq des plus importants.

Il produit une dépendance

Malgré la légende, la dépendance au sucre est un vrai problème. Ce trouble affecte de plus en plus de personnes. Elles sentent par conséquent qu’elles doivent consommer davantage de cette substance pour être bien. En effet, ceux qui ont éliminé le sucre de leur vie parlent de symptômes très désagréables lors des premiers jours.

Les dépendants peuvent, par exemple, ressentir des maux de tête, des étourdissements, une faiblesse musculaire, de l’anxiété et des chutes de tension, lorsqu’ils abandonnent le sucre. Ces symptômes ne sont heureusement pas permanents. Ils ne durent que jusqu’à ce que le corps s’adapte à fonctionner sans la substance.

Comment fonctionne cette dépendance ? Étant absorbé par notre corps, le sucre libère une grande quantité d’endorphines dans notre cerveau. Ainsi, nous avons besoin d’ingérer cette substance pour nous sentir bien chaque fois que nous ressentons moins de plaisir avec le reste des aspects de notre vie.

Il provoque des problèmes de mémoire et d’apprentissage

Une étude de l’Université de Californie sur les effets de la consommation de fructose (l’un des types de sucre trouvés dans les légumes, les fruits et le miel) a révélé qu’il affecte négativement la formation de synapses dans le cerveau. Autrement dit, la forte consommation diminue notre capacité à apprendre et à former de nouvelles connexions.

D’autres recherches ont également montré que les personnes qui consomment beaucoup de fructose ont des niveaux plus bas de FNDC. Cette substance (signifiant « facteur neurotrophique dérivé du cerveau ») a un effet fondamental sur notre capacité à générer de nouveaux souvenirs et à apprendre de nouvelles informations.

Certaines études suggèrent même que la consommation de sucre pourrait avoir une relation directe avec la maladie d’Alzheimer. La communauté médicale a donc proposé de classer cette maladie comme diabète de type 3.

Cela affecte notre humeur

Nos capacités cognitives ne sont pas les seules à être en danger. Notre humeur varie de façon extrême lorsque nous consommons du glucose. Le sucre génère des effets sur l’insuline dans notre corps. Par conséquent, les pics de sucre peuvent provoquer la dépression, l’anxiété et des sautes d’humeur soudaines.

Ces effets peuvent même s’aggraver sur le long terme. Notre cerveau libère de la sérotonine, l’un des neurotransmetteurs impliqués dans le plaisir, lorsque nous ingérons du glucose. Les réserves de cette substance ne sont toutefois pas infinies. Le fait de l’émettre en permanence aura pour conséquence de réduire toujours plus sa quantité dans le cerveau.

Par conséquent, une personne qui a consommé beaucoup de sucre pendant une longue période aura des difficultés pour ressentir des émotions positives de manière continue.

effets nocifs du sucre sur le cerveau

Il empêche de nous sentir rassasié

Enfin, des recherches récentes ont montré que le glucose « détourne » notre mécanisme de satiété. Dès lors, consommer trop de sucre fera que nous aurons toujours faim. Ceci est fortement lié aux problèmes d’obésité et de surpoids.

Le problème est causé par l’effet du sucre sur l’ocytocine et ses fonctions dans le cerveau. L’un des rôles de ce neurotransmetteur est d’avertir notre corps que nous sommes rassasié. Le glucose l’empêche cependant d’accomplir cette fonction.

Consommer du sucre génère toutes sortes d’effets indésirables sur notre corps. Le plus inquiétant peut cependant être les effets nocifs du sucre sur notre cerveau. Si vous voulez maintenir une bonne santé physique et mentale, essayez de réduire autant que possible la consommation de cette substance.


A découvrir aussi