Les dix commandements pour faire face à un conflit de couple

11 septembre 2019
Ce décalogue de lignes directrices sur la gestion des conflits conjugaux nous parle d'attitudes et de comportements simples. Des éléments que nous n'arrêtons pas d'oublier ou d'ignorer à maintes reprises, à cause de leur aspect logique, ce qui permet au conflit de s'enraciner.

Deux personnes peuvent s’aimer et entretenir une relation que l’on peut qualifier d’harmonieuse. Pour autant, elles devront tôt ou tard faire face à un conflit de couple. C’est inévitable et aussi sain. Le conflit est une opportunité d’analyse et de prise de décision.

Il y a aussi ceux qui vont de contradiction en contradiction, de combat en combat, et qui sentent qu’il y a assez d’amour pour que la relation ne se termine pas. Peut-être que c’est juste qu’ils ne savent pas comment gérer le conflit d’un couple et c’est pourquoi ils ne peuvent pas résoudre leurs problèmes.

Il y a quelques lignes directrices de base dont il faut tenir compte lorsqu’on fait face à un conflit de couple. Il s’agit de directives qui s’accompagnent également de bon sens. Cependant, bien que cela semble logique, nous avons tendance à les oublier. Et pourtant, c’est elles qui nous permettent d’éviter tout ce qui mène à des conflits insolubles ou qui le sont avec un accord qui ne satisfait pas les deux parties. Voyons quels sont ces modèles.

« Il n’existe pas d’amour en paix. L’amour vient toujours accompagné d’agonie, d’extase, de joie intense et de tristesse profonde. »

-Paolo Coelho-

Un conflit de couple en cours

 

1. Rester serein, puis communiquer et agir

La colère, accompagnée de l’impulsivité, est l’un des facteurs qui détériore le plus toute relation. Elle déborde simplement parce que nous y sommes habitués.

Cependant, nous pouvons aussi nous habituer à rester silencieux et calmes alors que la vague de fureur qui entraîne tant de conséquences négatives passe.

2. Douter

Les certitudes sont moindres qu’on ne le pense ; par conséquent, le doute, compris comme prudence, devrait habiter plus d’endroits qu’il ne le fait habituellement.

Il faut laisser l’autre personne exposer ses raisons, ses intentions et ses actions. Ouvrez votre esprit pour comprendre d’autres points de vue. La compréhension est un investissement à très haut rendement.

3. Exposer ce que vous ressentez, honnêtement

L’une des façons de régler le conflit d’un couple est de vous concentrer sur ce que vous ressentez, plutôt que sur ce que vous pensez. Exprimer honnêtement vos sentiments est libérateur pour vous et enrichissant pour l’autre.

Les expressions qui viennent du cœur favorisent la compréhension et finissent par resserrer les liens entre deux personnes.

4. Ne pas crier, ne pas maltraiter

Les cris et les mauvais traitements alimentent le conflit et portent atteinte à la dignité. Bien que nous puissions ignorer ce conseil dans le feu de l’action, c’est une maxime qui finit par prévaloir.

En criant et en vous dépouillant de toute sensibilité, vous autorisez l’autre à faire de même. À long terme, cela ne fait que favoriser la distance et le ressentiment.

5. Assumer d’abord ses responsabilités

Nous avons tendance à chercher la réponse à nos actes dans les actes des autres. « Tu m’as fait sortir de mes gonds« , disons-nous, comme si d’autres modifiaient notre comportement à volonté.

La chose la plus mûre est toujours de commencer à examiner la situation en déterminant sa responsabilité dans ce qui s’est passé. Essayer de blâmer l’autre ne résout pas le conflit de couple.

6. Bourreau, victime

L’autovictimisation n’aide jamais, et encore moins lorsqu’il s’agit de résoudre un conflit de couple. Lorsqu’une personne se met en position de victime et, évidemment, place l’autre en position de bourreau, la véritable responsabilité des deux est déformée.

En règle générale, l’un est infantilisé tandis que l’autre acquiert des pouvoirs imaginaires. Cela ne fait qu’embrouiller davantage la situation.

7. Écouter en silence

En silence, nous pouvons travailler avec notre dialogue interne, avec les messages que nous nous consacrons à nous-mêmes. De plus, dans une conversation, c’est le prélude éduqué aux tours de parole.

L’interruption est quelque chose qui génère une tension supplémentaire, parce qu’elle irrite et pousse notre désir de nous imposer. C’est une bonne idée de limiter le temps des interventions et de les respecter.

8. Se concentrer sur les solutions

Il est beaucoup plus facile de gérer le conflit d’un couple lorsqu’il y a une attitude constructive à son égard. Il s’agit notamment de proposer une discussion dans le but de rechercher des solutions et des portes de sortie, au lieu de le faire pour aggraver l’inconfort. Si l’accent est mis sur la façon de résoudre le problème, la solution au conflit sera plus proche.

Un conflit de couple résolu

9. Le passé admet les réparations, mais pas les retours

Si l’un ou les deux membres du couple ont l’habitude d’ouvrir des listes de comptes en suspens, il sera difficile de payer ces comptes, d’autant plus que la personne qui tente de recouvrer la dette se trouve dans une situation de pouvoir. Ainsi, elle affaiblit la position de l’autre en l’attaquant ou utilise cette technique pour se défendre, afin de fuir une responsabilité.

Ainsi, cet équilibre, si nécessaire pour résoudre le conflit, est rompu.

10. Les menaces n’ont pas de recoins

Les menaces d’abandon ou de danger correspondent à une forme de violence psychologique. A tout moment, elles peuvent sembler fonctionner, mais en aucun cas elles ne peuvent être une solution à un conflit.

Avec elles, l’un gagne et l’autre perd, il y a des gagnants et des perdants, ce qui est peut-être le pire résultat de toute négociation.

Il n’est pas bon non plus de nourrir les rancunes. En tant que couple, nous devons tous parfois pardonner et être pardonnés. Nous commettons tous des erreurs et nous méritons tous d’avoir l’occasion de réparer les dégâts, de nous excuser.

Enfin, gardez à l’esprit que la volonté, la disposition et l’attitude sont les ingrédients les plus importants pour la résolution du conflit. Il s’agit seulement de cultiver notre éducation émotionnelle afin d’offrir des réponses plus intelligentes à ces problèmes qui ne manquent jamais et qui posent des défis à deux personnes qui s’aiment.

 

  • Beck, A. T. (2009). Con el amor no basta: cómo superar malentendidos, resolver conflictos y enfrentarse a los problemas de pareja. Barcelona [etc]: Paidós, 2003 Barcelona [etc.]: Paidós, 2003.