Loading...
 

Les besoins émotionnels dans une relation de couple

L'amour ne suffit pas à faire fonctionner une relation. Pour que l'union ne se dissolve pas, il est nécessaire de prendre soin et de nourrir les besoins émotionnels, tels que la sécurité, la complicité ou la somme des ressources.

Rédigé et vérifié par la psychologue Valeria213 dans 15 novembre, 2021.

Dernière mise à jour : 15 novembre, 2021

Les besoins émotionnels dans une relation de couple prennent la forme de demandes, d’exigences ou de demandes productives lorsque les deux partenaires comprennent que ce que la relation leur apporte est positif. Des facteurs tels que la complicité, l’affection et la reconnaissance sont des liens qui renforcent le lien quotidien et, à ce titre, il vaut mieux ne pas les ignorer. Prêter attention à ces dimensions ne fait pas de nous des personnes dépendantes, mais plutôt des figures qui savent prendre soin et promouvoir les principes les plus sains d’un lien affectif.

S’il y a une chose que nous devons garder à l’esprit, c’est que toute relation affective n’est pas soutenue par le seul amour. En effet, il ne suffit pas d’aimer beaucoup l’autre personne et qu’elle nous aime à la folie. Nous sommes en mesure de nous développer davantage et mieux lorsque nous avons des partenaires complémentaires capables de donner un sens à cet engagement. Savoir comment respecter, conclure des accords, prendre soin et faire confiance à ceux que nous aimons permet de construire le type d’amour le plus durable et le plus satisfaisant.

Il est crucial que nous sachions reconnaître et satisfaire ces besoins émotionnels qui permettront de construire une relation saine et heureuse. Nous en discutons ci-dessous.

“Aimer, ce n’est pas seulement vouloir, c’est surtout comprendre”.

-Françoise Sagan-

7 besoins émotionnels dans une relation de couple

Il existe différents types de besoins émotionnels dans une relation de couple. Ce sont des dimensions qui demandent de l’attention et de la réciprocité lorsque nous initions un lien affectif. Si elles sont négligées, ce projet affectif n’aura pas beaucoup d’avenir. Des études telles que celles menées à l’université de Fribourg et à l’université d’État de l’Arizona soulignent un point intéressant à cet égard.

D’une part, chacun d’entre nous doit être responsable de ses propres besoins émotionnels. L’estime de soi en est un exemple. S’aimer et se valider en tant que personne est essentiel dans tous les cas. En revanche, les besoins émotionnels dits interpersonnels sont ceux qui apparaissent dans nos liens avec d’autres personnes.

En d’autres termes, s’il y a une chose que nous attendons de toute relation pour qu’elle soit satisfaisante, c’est l’affection et la reconnaissance. Il convient donc de séparer d’une part “ce que nous nous offrons à nous-mêmes” de ce que nous, en tant qu’êtres sociaux, “donnons et offrons aux autres” afin de construire des relations significatives.

Approfondissons donc ce dernier point.

1. Connexion, je suis en harmonie avec toi

La connexion ne consiste pas à deviner les pensées, à anticiper les besoins et à être d’accord sur tout. Se connecter, c’est être en phase avec ses valeurs, ses rêves et ses projets, c’est profiter de cette harmonie dans laquelle il peut y avoir parfois des différences, mais ces nuances sont mutuellement enrichissantes.

Se connecter, c’est prendre plaisir à partager la vie, se sentir proche, même quand on est loin, et se percevoir comme complice des grands et petits gestes.

2. Sécurité, je te fais confiance

Se sentir en sécurité à côté de quelqu’un est l’un des besoins émotionnels dans une relation de couple. Ce sera un terrain fertile pour partager des confidences et des sentiments. Cette confiance nous permettra également de nous développer, puisqu’à certains moments, nous pourrons ajouter nos ressources à celles de l’autre.

3. L’affection quotidienne qui donne un sens à tout

L’affection est celle qui est couverte par le besoin de soins, de préoccupation et d’amour véritable. Il s’agit de faire ce qui est le mieux pour l’autre personne, de la traiter avec respect à tout moment, de promouvoir son bonheur, son bien-être, son épanouissement personnel…

4. Besoins émotionnels dans la relation de couple : validation

Qu’entendons-nous exactement par validation et pourquoi est-ce l’un des besoins émotionnels les plus déterminants ? Des chercheurs de l’Université de Louvain soulignent dans une étude que les relations les plus satisfaisantes ont une interrelation émotionnelle adéquate.

En termes simples, valider, c’est reconnaître les réalités émotionnelles de l’autre et agir en conséquence. Cela permet de construire progressivement cette interrelation émotionnelle dans laquelle deux personnes se soutiennent, apprennent à se connaître et répondent aux besoins de l’autre sans les ignorer ou les déformer.

La validation émotionnelle est la caresse qui réconforte dans la relation d’un couple. C’est reconnaître les émotions de l’autre afin de les nourrir, répondre en harmonie en étant serviable et en disant “Je suis là pour toi et je respecte ce que tu ressens”.

5. L’autonomie, l’identité est maintenue, mais nous partageons un projet ensemble

Parmi les besoins émotionnels dans une relation de couple, il est décisif qu’il y ait aussi l’autonomie. Il est tout aussi important d’être présent pour l’autre à tout moment que de lui laisser de l’espace, de lui permettre d’avoir sa place dans le monde afin de s’épanouir socialement et personnellement.

Laisser notre partenaire avoir ses amitiés, ses projets professionnels, ses loisirs, etc. a un impact direct sur le bonheur des deux partenaires.

6. Nous sommes la priorité de l’autre

Dans une relation, l’identité individuelle, l’estime de soi et la dignité doivent être protégées. Il peut y avoir des moments où nous devons nous battre pour ne pas nous diluer complètement dans l’autre, c’est vrai. Cependant, nous devons également percevoir quelque chose de très fondamental : que nous sommes une priorité pour la personne que nous aimons.

Savoir que nous faisons partie de ses plans et de son projet de vie, que nous sommes une priorité dans ses pensées, nous apporte la tranquillité d’esprit et la sécurité.

7. Empathie, tu es capable de voir et de comprendre ma réalité personnelle.

L’empathie est le fil conducteur des relations heureuses, le soutien quotidien dans nos dialogues et dans nos accords. C’est l’assise quotidienne grâce à laquelle nous lisons les visages et les gestes pour saisir les besoins des autres… et aussi le bonheur.

Le bonheur est contagieux. N’oublions pas qu’il s’agit d’une sensation, d’une partie qui relève de la partie la plus primitive de nos sentiments (même si elle peut avoir des origines évolutives plus contemporaines dans notre développement biologique).

Sans cette dimension, aucun attachement émotionnel ne se concrétise ; nous risquons de sombrer quelques mois plus tard lorsque nous ressentons cette froideur qui accompagne la déconnexion émotionnelle.

En conclusion, n’hésitons pas à mettre en pratique chacun de ces domaines. S’occuper d’eux, les façonner et les rendre présents dans notre relation nous permettra de profiter de ce lien pendant longtemps.

Cela pourrait vous intéresser ...
Lisez-le dans Nos Pensées
Aspects à évaluer lors de la première séance de thérapie de couple

Quelle est l'attitude à mener lors d'une thérapie de couple ? Nous vous donnons nos conseils pour ces séances particulières.



  • Harley, Willard F. (2001). His Needs, Her Needs: Building an Affair-Proof Marriage, Fifteenth Anniversary Edition. Revell Publishing.
  • Schoebi, Dominik & Randall, Ashley. (2015). Emotional Dynamics in Intimate Relationships. Emotion Review. 7. 10.1177/1754073915590620.
  • Sels, L., Ceulemans, E., Bulteel, K., & Kuppens, P. (2016). Emotional Interdependence and Well-Being in Close Relationships. Frontiers in psychology7, 283. https://doi.org/10.3389/fpsyg.2016.00283
  • Ursu, Andreea & Turliuc, Maria. (2018). EMOTIONS WITHIN ROMANTIC RELATIONSHIPS. AN OVERVIEW OF THE RESEARCH. 64. 223-236.