Les 7 grands bénéfices des pleurs

21 décembre 2017 dans Psychologie 423 Partagés
oeil avec larme

Quand nous voyons qu’une autre personne verse des larmes, nous avons l’habitude de nous sentir mal. Mais il faut bien garder à l’esprit que pleurer ne sert pas seulement à manifester de la nostalgie, de la tristesse, de la peine, de la douleur ou de la rage : cela nous permet aussi d’exprimer de la joie ou du bonheur. De nombreuses études soulignent ainsi les multiples bénéfices des pleurs dans le bien-être physique et émotionnel des personnes.

Nous savons que les pleurs nous permettent de manifester la façon dont nous nous sentons à chaque instant. Mais ces sentiments n’ont pas à être négatifs. Pleurer est naturel, utile et plus habituel que ce que les gens pensent. Ce n’est pas parce qu’on verse moins de larmes qu’on est plus fort ou stable au niveau psychologique. En fait, les bénéfices des larmes sont nombreux et nous allons maintenant vous parler des plus importants !

Toutes les larmes ne sont pas les mêmes

Il existe trois sortes de larmesChacune présente une composition différente et cela dépend de la fonction qu’elles remplissent ainsi que de leur origine. Les larmes basales sont principalement protéiques et permettent de garder les yeux humides après chaque clignement. Les larmes réflexes sont causées par des agents externes comme la fumée ou le vent. Leur mission est de protéger face à l’irritation.

Enfin, les larmes émotionnelles coulent en réponse à une série d’émotions et ce sont celles auxquelles nous faisons référence quand nous disons que nous pleurons. Elles contiennent des éléments neuro-modulateurs (prolactine, hormones adrénocorticotropes et leucine-encéphaline) qui fonctionnent comme analgésiques naturels.

femme en pleurs

Les larmes ont un effet calmant

Pleurer nous aide à nous tranquilliser, à libérer des émotions et à nous libérer mais cela nous permet aussi de changer et de réduire une condition sous-jacente beaucoup plus profonde: les épisodes d’angoisse. C’est-à-dire qu’elles ont un effet direct et participent au soin des personnes. 

Cela est du au fait que les pleurs activent le Système Nerveux Parasympathique (SNP), celui chargé de maintenir ou de favoriser la relaxation et le repos du corps après un effort. L’activation du SNP déclenche à son tour une série de réactions dans notre organisme; ils peuvent donc agir sur le niveau de stress et participer à la régulation métabolique.

Pleurer soulage la douleur et améliore l’humeur ainsi que le sommeil

Une étude réalisée en 2014 a démontré que les larmes émotionnelles libèrent deux substances essentielles pour que les personnes se sentent bien: l’ocytocine et les endorphines. De cette façon, notre mal-être physique et émotionnel disparaît parce que cette explosion hormonale nous génère une sensation de plaisir et de profond bien-être.

Parfois, après avoir pleuré, nous rions à gorge déployée ou retrouvons le sourire. Comment est-il possible que notre humeur change à ce point alors que, quelques secondes plus tôt, nous étions en train d’utiliser des tonnes de mouchoirs? Cela est dû au fait que l’ocytocine et les endorphines libérées contribuent à améliorer l’humeur. Leurs effets tranquillisants, leur répercussion positive sur l’humeur et le soulagement de la douleur peuvent contribuer à ce que les personnes trouvent mieux le sommeil et s’endorment plus facilement.

Les larmes nous aident à nous défaire des bactéries

La lysozyme, un enzyme qui est présent dans les larmes, joue un rôle essentiel pour les personnes. Elle agit comme une barrière bactériostatique car elle altère et défait les parois des bactéries. Par conséquent, sur le plan physique, elle constitue une manière très efficace et naturelle de combattre ces organismes et garde les yeux propres.

En fait, les découvertes faites à ce sujet montre qu’elle aide aussi à protéger de substances comme l’anthrax et à vaincre la résistance qu’ont développée les bactéries face aux antibiotiques.

Pleurer permet de réduire l’anxiété et le stress: c’est un calmant naturel

Voici l’un des meilleurs bénéfices des pleurs! Nous avons déjà vu qu’en pleurant, nous expulsons une série de substances à travers les larmes. Ainsi, quand celles-ci sont versées en réponse au stress, elles libèrent une série de produits chimiques qui sont les « responsables » de ce même stress. Paradoxal, non?

Par exemple, quand nous pleurons, nos niveaux de manganèse diminuent; il s’agit d’un minéral lié aux états d’anxiété, de nervosité ou d’agressivité. Nous éliminons aussi de l’adrénaline et de la noradrénaline, des substances que nous libérons dans des quantités plus abondantes face à des situations de stress ou de danger.

femme en train de pleurer

Les pleurs sont un appel à l’empathie

Normalement, quand une personne en voit une autre de son entourage pleurer, elle empathise avec elle et lui offre ses épaules. Nous pensons habituellement qu’elle a besoin d’aide ou qu’une tragédie lui est arrivée, que quelque chose lui fait mal ou qu’elle est profondément affligée. Dans tous les cas, ses pleurs fonctionnent comme un aimant.

Un autre des bénéfices des pleurs est que les larmes peuvent aider à obtenir du réconfort et un soutien de la part des personnes qui nous entourent. Cela répond à un comportement élémentaire d’attachementEn fait, de ce point de vue, pleurer est un espèce de demande d’attention ou une façon d’obtenir un bénéfice social ou interpersonnel.

Pleurer vous aide à mieux vous connaître

Certains auteurs comme Michael Trimble assurent qu’il existe toute une « science des pleurs ». Celle-ci pourrait expliquer, par exemple, pourquoi certaines personnes ont plus tendance à pleurer que d’autres. D’autres experts comme Ad Vingerhoets assurent que le nombre de fois où une personne pleure dépend de deux traits de personnalité concrets: l’empathie et le neuroticisme. 

Dans les deux cas, mieux se connaître est l’un des grands bénéfices des pleurs. Parfois, les larmes sont considérées comme une marque de faiblesse alors qu’elles peuvent, en réalité, être un véritable signe de force émotionnelle. Les larmes en disent beaucoup sur nous. Elles nous permettent de savoir quelles sont nos faiblesses ou vulnérabilités, de nous rendre compte du moment où nous avons besoin des autres, de prendre conscience de ce qui nous affecte plus ou moins et de nos besoins.

Pour toutes ces raisons, nous pouvons dire que pleurer est bon pour la santé. Si nous essayons de retenir nos larmes, nous empêchons ce nettoyage émotionnel dont nous avons tant besoin. Alors, n’ayons pas peur ou honte d’exprimer ce que nous ressentons au plus profond de nous. Libérons notre angoisse, notre douleur ou notre joie !

A découvrir aussi