Les 5 philosophes les plus influents en psychologie

21 mai, 2020
La philosophie a influencé de nombreuses disciplines scientifiques. La psychologie en fait partie. De nombreux philosophes ont contribué considérablement à la construction et à la conception de la psychologie telle que nous la connaissons aujourd'hui.

On considère que la psychologie, en tant que discipline scientifique, est née en 1879 grâce à Wilhelm Maximilian Wundt, à Leipzig, en Allemagne. Le physiologiste et philosophe allemand a créé le premier laboratoire de psychologie expérimentale. Dès lors, cette discipline répond aux questions autour du comportement humain à travers de la méthode scientifique.

Avant cela, le comportement humain et toutes les questions qui s’y réfèrent ont été traitées par de nombreux philosophes au travers de la réflexion et de la pensée.

Il est difficile de dater la naissance de la philosophie. Nous savons néanmoins que ses apports à la connaissance humaine ont plus de 2 500 ans d’ancienneté. Si nous observons “l’âge” et la trajectoire de la psychologie en comparaison avec la philosophie, la première est moindre. Il est évident que sans une discipline telle que la philosophie, la psychologie serait différente. La seconde émane de la première.

Les philosophes de la Grèce antique se sont intéressés à la question : “Pourquoi nous comportons-nous comme nous le faisons“. Alors, que répondre ? De fait, de nombreuses réflexions et arguments ont donné naissance à des courants philosophiques tels que le rationalisme ou l’empirisme.

Lors de ces 2 500 ans, les apports des philosophes à la psychologie telle que nous la connaissons aujourd’hui sont nombreuses et variées. Nous avons regroupé dans cet article 5 des philosophes les plus influents et leurs grands apports à la psychologie.

Sénèque

Né à Cordoue au IVe siècle avant J.C., il était l’un des grands penseurs de l’Histoire. Ses apports philosophiques se centraient sur l’aspect pratique de la vie. Ce n’était pas un fervent défenseur de la théorisation de la vie, de la divagation comme exercice pour grandir personnellement.

D’une certaine manière, nous pouvons le considérer comme l’un des philosophes les plus influents. En effet, des phénomènes comme le “coaching” ne sont rien d’autre que l’adaptation de la pensée de philosophes comme Sénèque au monde d’aujourd’hui. Curieusement, nous pouvons trouver certains parallèles entre Sénèque et la figure du “coach” actuel, en raison de sa vocation pour aider à trouver la “meilleure version” des personnes.

Une statue de Sénèque, un des philosophes les plus influents en psychologie

René Descartes, un des philosophes les plus influents en psychologie

Né en 1596, Descartes a été l’un des philosophes les plus influents. La psychologie n’est pas la seule discipline qui a été influencée par ce philosophe français. D’autres disciplines, telles que les mathématiques, se sont inspirées de quelques-uns de ses apports.

L’axe des ordonnées et l’axe des abscisses, utilisés pour représenter des fonctions mathématiques, en sont une preuve. Ces axes sont également appelés “axes cartésiens”.

La principale contribution de Descartes à la psychologie a été le fameux dualisme cartésien. Et pour beaucoup, ce ne fut pas un apport positif. En effet, cela a divisé notre manière de comprendre l’être humain. Le dualisme cartésien reposait sur une distinction entre l’esprit et le corps comme deux concepts différents, avec un fonctionnement différent.

Cette distinction est toujours d’actualité. Sans en être réellement conscients, nous parlons de problèmes mentaux ou de problèmes physiques. Nous nous trompons parfois en considérant que les uns et les autres ne sont pas liés. Il s’agit d’une distinction plus didactique que réelle.

Jean-Paul Sartre

Jean-Paul Sartre est né en 1905 à Paris. Ce philosophe et dramaturge a accordé une grande importance au concept de liberté, surtout dans L’existentialisme est un humanisme.

Pour Sartre, nous sommes pleinement conscients de qui nous sommes et de comment nous nous comportons. Pour de nombreuses personnes, sa position est extrême puisqu’il nie tout déterminisme biologique ou social. Nous sommes maîtres de notre propre vie, puisque nous sommes libres.

Cette liberté “extrême” fait des hommes et ses femmes les responsables indéniables de leur comportement, de leurs conséquences et de leur bonheur. En dépit du caractère extrême du concept, cette responsabilité est celle qu’on donne aux patients lors de la consultation de psychologie. Le ou la thérapeute est celui ou celle qui pose les questions, conseille, oriente. Mais les changements pour sortir des situations difficiles sont réalisés par les patients.

José Ortega y Gasset, un des philosophes les plus influents en psychologie

Madrilène, né en 1883, Ortega y Gasset est le père du perspectivisme. Cette théorie met l’accent sur la validité de l’expérience individuelle comme une partie de la vérité. Et, de fait, la vérité absolue est la somme de toutes les perspectives individuelles autour d’elle. Autrement dit, le perspectivisme affirme que d’un point de vue individuel, il est impossible d’arriver à connaître la vérité absolue.

L’héritage du perspectivisme dans la psychologie, en particulier dans la psychologie appliquée, est très important. Dans le milieu clinique, sans entrer dans les détails, les psychologues ne doivent pas imposer leur point de vue à leurs patients. S’ils le faisaient, ils commettraient une négligence. En effet, leur mission est de mettre à disposition du patient les outils nécessaires pour évoquer des changements.

Ortega Gasset, très influent en psychologie, en train de fumer

Socrate

C’est pour beaucoup de personnes, le père de la philosophie. Né à Athènes en 470 av JC, c’est l’un des philosophes qui a le plus contribué à la construction de l’intervention psychologique.

Pour les psychologues, mener un bon “dialogue socratique” est déterminant pour l’avenir de l’intervention, peu importe la casuistique dont il s’agit.

Socrate a été l’un des philosophes les plus influents pour la psychologie, en particulier pour son côté plus clinique. Ce que l’on appelle le “dialogue socratique” se réfère directement à la maïeutique. C’est une méthode socratique qui consistait à faire en sorte que l’élève découvre les vérités par lui-même, grâce à des questions qui le feraient réfléchir et arriver à ses propres conclusions.

Sans cette méthode, certaines interventions psychologiques n’auraient pas de sens. En effet, elle permet que le patient évoque ses propres changements sans ceux-ci ne soient déterminés par le thérapeute.

Les psychologues sont experts en matière de comportement, en général, mais chaque personne est experte en ce qui concerne son comportement. Grâce à la maïeutique, nous pouvons enseigner aux patients à être les meilleurs analystes de leur comportement.

La philosophie est très présente dans notre vie. Ainsi, nous n’exagérons pas en affirmant que son influence est présente non seulement dans la psychologie mais également dans d’autres disciplines scientifiques.

  • Clarke, Desmond. La filosofía de la ciencia de René Descartes Alianza Universidad.
  • Ortega y Gasset, José. Obras completas, Vol. I. Ed. Taurus/Fundación José Ortega y Gasset, Madrid, 2004, p. 757.
  • Sartre: The Philosopher of the Twentieth Century.