Les 5 enseignements du « Livre de la jungle » pour les enfants

20 juillet 2016 dans Films 0 Partagés

La nouvelle version du « Livre de la jungle », réalisée par Walt Disney, enchante actuellement au cinéma les petits et les grands.

C’est une histoire que nous connaissons tous, qui nous accompagne depuis des générations et qui nous paraît toujours aussi belle et intéressante, même si les chansons qui l’accompagnent ou ses personnages peuvent varier.

Mais, posons-nous la question suivante : pourquoi aimons-nous tant cette histoire ? Pourquoi émeut-elle tout un chacun depuis des décennies ?

La réponse se trouve dans la grandeur et dans l’universalité de son message : c’est une histoire qui nous apprend le respect de notre environnement et de tous les êtres qui y vivent.

Elle est assaisonnée d’aventures et délivre un message profond sur l’amitié et l’esprit de combat, deux choses qui plaisent particulièrement aux plus jeunes d’entre nous.

Cette histoire fantastique n’est pas dénuée de tout lien avec la réalité. Nous pouvons nous remémorer des cas qui nous rappellent celui de Mowgli, comme l’histoire de l’enfant sauvage de l’Aveyron ou la passionnante vie de Marcos Rodriguez Pantoja, l’enfant qui a grandi avec les loups dans la Sierra Morena, près de Cordoue.

Ces histoires ont inspiré le cinéma, comme bien d’autres avant elles.

Mais revenons au film « Le livre de la jungle ». Si nous aimons tous ce récit initiatique, il y a une chose que nous adorons par-dessus tout maintenant que nous sommes devenus des adultes : accompagner nos enfants dans la découverte de cette histoire pleine de péripéties et de personnages devenus cultes, et de tous les messages qu’elle délivre.

Voici quelques-uns d’entre eux que nous avons sélectionné pour vous.

1. Nous faisons tous partie de cette planète

Le film explique en quoi l’être humain n’est qu’une espèce parmi toutes celles qui occupent la Terre et pour quelles raisons il se doit de respecter son environnement, tout comme les autres animaux avec lesquels il coexiste.

Chaque espèce remplit une fonction bien précise dans le cycle de la vie, chaque animal est doué pour une chose et plus maladroit pour une autre.

Lorsque nous sommes enfants, nous le comprenons parfaitement. Mais nous nous conformons à notre société qui ne respecte ni l’environnement, ni les animaux, et qui fait même pire : elle les exploite et les maltraite au quotidien.

Cette manière de fonctionner, qui mêle ambitions personnelles et luttes de pouvoir, entraîne le sacrifice du milieu si fragile dans lequel nous vivons.

jungle2

Les êtres humains peuvent tirer partie de leur côté rationnel, car c’est ce qui les différencie des autres espèces.

Malheureusement, cette capacité logique valorise les motivations personnelles au-dessus du bien-être de notre espèce et de tout l’environnement dans lequel nous évoluons.

Nous oublions que nous ne sommes pas les maîtres de la Nature, mais seulement ses hôtes.

2. La famille va au-delà des liens de sang

Le petit Mowgli arrive dans la jungle protégé par la panthère Bagheera et il est adopté par la louve Raksha, qui l’élève comme un membre de sa propre meute.

Les animaux de la jungle savent qu’il est un être humain et qu’il ne doit pas vivre avec eux. Pourtant, ils acceptent Mowgli comme l’un des leurs.

Mowgli sent que Raksha est sa véritable mère, celle qui a pansé ses blessures, celle qui s’est préoccupée de son sort, celle qui lui a conseillé de faire les choses de telle manière et celle qui a su le guider à travers les sentiers tortueux de la jungle pour qu’il ne se blesse pas.

Sans être sa mère de sang, ni même de race, Raksha offre à Mowgli une éducation exemplaire, faite d’amour, de tendresse et de bonheur. Le reste des variables est parfaitement secondaire.

3. La Nature est autour de nous, nous devons en profiter et être heureux

S’il y a bien quelque chose que nous devons apprécier durant notre existence, c’est la beauté et tous les cadeaux de la Nature, qu’elle nous offre au quotidien.

C’est un véritable luxe qui nous apporte la vie, la santé, la joie, le calme et la tranquillité. La Nature nous donne la main pour construire nos idées et pour vivre les moments les plus importants de notre existence.

Lorsque nous sommes enfants, nous en profitons pleinement, sans regarder notre montre.

Nous nous enthousiasmons lorsque les jours les plus longs de l’année arrivent, car nous allons pouvoir passer plus de temps au sein de notre mère nourricière.

Le message de ce film concernant la Nature est le même que celui que nous pouvons recevoir d’elle tous les jours si nous y sommes un tant soit peu attentif : il faut la chercher, il faut la suivre et laisser nos problèmes de côté.

Profiter de sa lumière et de son calme, car nous n’avons qu’une vie. Si nous nous entourons de tous les bienfaits que la Nature peut nous apporter, nous allons vivre une existence plus pleine et plus heureuse.

4. La rancœur peut détruire des vies

Le personnage de Shere Kan est l’un des plus intéressants. Ce tigre a eu une mauvaise expérience avec les humains, précisément avec le père de Mowgli, et il croit que tous les humains sont ses ennemis.

Il essaye de convaincre tous les autres animaux de détester Mowgli car lorsqu’il grandira, il deviendra cruel et sans pitié comme tous les autres êtres humains.

“Akela : Mowgli est un membre de notre groupe !

Shere Khan : Mowgli…vous lui avez donné un nom ! Depuis quand adoptons-nous un homme dans cette jungle ?

Akela : C’est seulement un enfant.

Shere Khan (montrant ses cicatrices) : Mon visage ne te rappelle pas ce qu’un homme adulte peut faire ? »

-Le livre de la jungle-

jungle6-768x432

Shere Khan est incapable de comprendre que si certains êtres humains ont pu lui faire du mal à plusieurs reprises, cela ne signifie pas qu’ils agissent tous de la même manière.

Cependant, la rancœur du tigre est telle que son objectif principal est de tuer le petit Mowgli, coûte que coûte.

Les enfants doivent comprendre que la rancœur est un fardeau bien trop lourd à porter.

5. Nous devons être fidèles et honnêtes en amitié

Il n’y a rien de mieux dans la vie que d’avoir des amis et de profiter de leur compagnie dans un environnement authentique, comme peut l’être la Nature.

Les liens que nous établissons à ce moment sont très forts. Lorsque nous étions enfants, nous ressentions cet état de fait.

Mowgli va rencontrer des tas d’espèces au cours de ses aventures, mais ce sont l’ours Baloo et la panthère Bagheera qui vont devenir ses plus fidèles amis.

“Bagheera : Allons-y Mowgli. C’est l’heure de partir.

Mowgli : Mais j’aide Baloo à se préparer pour son hibernation.

Bagheera : Les ours n’hibernent pas dans la jungle.

Baloo : Ce n’est pas une hibernation totale, mais je fais des siestes…fréquentes. »

-Le livre de la jungle-

Ils veillent les uns sur les autres, de manière à être parfaitement unis et à pouvoir faire face aux plans machiavéliques de Shere Kan, qui essaie de tuer Mowgli.

Ils vont tous mettre à l’épreuve leurs propres capacités et affronter les dangers les uns après les autres. Mais le plus important est que jamais ils ne vont se trahir.

Mowgli sait que ses connaissances d’être humain peuvent l’aider à améliorer, mais aussi à détruire, un écosystème entier.

Mais il ne peut se résigner à ce que l’univers de ses amis parte en fumée. Faire le bien ou le mal n’est qu’une affaire de choix.

A découvrir aussi