Les 5 bénéfices d’une attitude positive face à la maladie

2 octobre 2019
Face à une maladie grave, il est essentiel d'adopter une attitude positive.

Garder une attitude positive face à une maladie peut améliorer le pronostic, atténuer les symptômes et même nous servir d’apprentissage vital. Lorsque nous souffrons d’une maladie grave, nous pouvons avoir l’impression que le monde s’écroule sous nos pieds. La première réaction est: pourquoi moi?

Nous ne ressentons pas souvent ce genre de choses, et c’est peut-être pour cela que lorsque cette sensation apparaît, nous pouvons avoir du mal à la gérer. Nous nous sentons vulnérables et faibles face à l’annonce de la maladie; nous nous posons des questions qui ne nous étaient jamais venues à l’esprit et nous cherchons un peu d’espoir autour de nous. Ces états émotionnels peuvent épuiser nos réserves d’énergie, faire baisser notre estime de soi ou nuire à notre sommeil.

Garder une attitude positive est bénéfique dans n’importe quel domaine de la vie. Et si nous devons faire face à une maladie grave, cette attitude devient indispensable.

Le diagnostic de la maladie et le processus émotionnel

Derrière n’importe quelle maladie, il y a de la souffrance. Une souffrance qui exige que nous sachions gérer nos émotions. Au cours de ces moments difficiles, choisir une stratégie d’affrontement adéquate peut faire la différence entre la guérison, l’installation ou la complication de la maladie. Par ailleurs, cela influe de manière significative sur notre qualité de vie.

En général, garder une attitude positive offre d’innombrables bénéfices physiques, cognitifs, émotionnels et sociaux. Un environnement apaisé favorise le pronostic de n’importe quelle maladie.

Les malades qui n’acceptent pas un diagnostic finissent, à la longue, par souffrir beaucoup plus. Tout simplement parce que dans la vie, il est indispensable de trouver une harmonie émotionnelle.

homme triste ayant besoin d'avoir une attitude positive

Les 5 bénéfices d’une attitude positive face à la maladie

Nous allons maintenant voir quelques-uns des bénéfices d’une attitude positive face à la maladie. Garder une attitude optimiste est simple quand la dynamique qui nous entoure l’est aussi. Cependant, l’histoire se complique quand les circonstances se retournent contre nous et quand rien ne va comme nous le voudrions.

Nous rendre plus forts

Ceux qui pensent de façon positive et ceux qui pensent de manière négative connaîtront toujours autant de problèmes. Or, c’est la solution de ces problèmes qui facilite une pensée positiveLa personne optimiste se concentre sur le processus de recherche de solutions. Cela la rend plus forte et plus résistante face aux difficultés.

Objectif : garder une attitude positive

Il est recommandé d’intégrer à notre routine des tâches qui nous aident à rester optimistesEcrire un journal, créer un blog, remplir notre espace de vitalité en écoutant de la musique ou prendre contact avec des personnes qui ont vécu une situation similaire permet à notre palette d’émotions de ne pas rester bloquée sur les négatives.

Accepter la nouvelle situation

L’acceptation est un point de départ essentiel. Ce n’est qu’à travers elle que nous pourrons commencer à nous concentrer sur des moyens d’aller mieux. Sinon, pourquoi nous faire faire des exercices ou nous donner des médicaments si nous ne comprenons pas que nous avons un problème qui nécessite une intervention?

Par ailleurs, l’acceptation n’a rien à voir avec le catastrophisme que certains pratiquent. Il s’agit d’accepter ce qui existe et pas d’anticiper des événements négatifs qui n’ont aucune raison de se produire.

femme malade avec une attitude positive

Aider à résoudre le processus vital

Même si cela peut sembler contradictoire, la présence d’une maladie est une grande opportunité pour séparer ce qui est important de ce qui ne l’est pas. Une fois que nous sommes absorbés par un rythme trépidant et souvent superficiel, la maladie peut nous servir de crible.

Changer les valeurs de la vie

Les valeurs sont liées à des principes et des priorités qui nous aident à prendre des décisions. Ainsi, les événements traumatiques, les crises personnelles ou les maladies peuvent nous mener à une remise en question existentielle.

Selon une étude réalisée par l’Université d’Almería (Espagne), en 2016, l’objectif était de relever les possibles changements de valeurs personnelles face au diagnostic d’une maladie grave. On a ainsi remarqué que 87% des patients établissaient un changement de priorité au niveau de leurs valeurs. Ils accordaient plus d’importance aux relations personnelles, à la famille, aux divertissements et au bien-être. Par ailleurs, leur faculté d’assertivité, d’empathie et de dévouement augmentait considérablement.