Les 4 types de personnalité selon Gerlach, Farb, Revelle et Nunes Amaral

· 20 novembre 2018
Connaissez-vous cette classification des personnalités ?

Tout au long de l’histoire de la psychologie, plusieurs auteurs ont élaboré différentes théories de la personnalité. Ils y ont inclus les différents types existant. Récemment, un groupe de chercheurs de l’Université Northwestern, à Evanston, Illinois (Etats-Unis) a réalisé une analyse exhaustive de données. Les résultats remettent en question tous les paradigmes établis en psychologie. Cette étude a été dirigée par Martin Gerlach.

Les psychologues sociaux cherchent à savoir s’il existe des types de personnalité. Les traits sont une autre affaire : « ils peuvent se mesurer de façon cohérente à travers les âges et les cultures », a dit Amaral, co-auteur de l’étude, professeur d’Ingénierie Chimique et Biologique à l’Ecole d’Ingénierie McCormick de l’Université Northwestern.

Les chercheurs ont étudié les données de plus de 1,5 millions de personnes. Ils ont trouvé qu’il existe au moins quatre groupes distincts de types de personnalité. Moyenne. Réservée. Egocentrique. Et modèle à suivre. Ces quatre types de personnalité se basent sur cinq traits basiques: la névrose, l’extraversion, la franchise, l’amabilité et la conscience. La nouvelle étude a été publiée par la revue Nature Human Behavior. 

Un concept encore controversé en psychologie

William Revelle est professeur de psychologie à la Faculté des Arts et Sciences de Weinberg. En tant que principal auteur de l’étude, il explique : « Les gens ont essayé de classifier les types de personnalité depuis l’époque d’Hippocrate. Mais la littérature scientifique a découvert que cela n’a pas de sens ». Les données de cette nouvelle recherche montrent qu’il y a des densités plus hautes de certains types de personnalité.

Cependant, au début, Revelle s’est montré sceptique face à ce que révélait l’étude. Le concept de types de personnalité est encore controversé en psychologiesurtout parce que les classifications qui ont été soutenues d’un point de vue empirique diffèrent. Les essais antérieurs basés sur de petits groupes de recherche ont donné lieu à des résultats qui n’étaient pas toujours applicables.

4 types de personnalité

« Les types de personnalité n’existaient que dans la littérature d’aide personnelle et n’avaient pas leur place dans les revues scientifiques », commente Amaral. « Mais nous pensons désormais que cela changera grâce à cette étude ».

Types de personnalité: nouveau point de vue

La nouvelle recherche a combiné une perspective informatique et des données de quatre questionnaires remplis par plus de 1,5 millions de personnes du monde entier. Ces données viennent du IPIP-NEO de John Johnson, du projet MyPersonality et du test de personnalité de la BBC.

Les questionnaires, développés par la communauté de recherche pendant des décennies, ont entre 44 et 300 questions. Les personnes répondent volontairement aux questionnaires en ligne, attirées par l’opportunité de recevoir des commentaires sur leur propre personnalité.

À partir de ce grand ensemble de données, l’équipe de chercheurs a identifié les cinq traits qui sont peut-être les plus acceptés. Névrose, extraversion, franchise, amabilité et conscience. Après le développement de nouveaux algorithmes, quatre groupes ou types de personnalité ont surgi :

  • Type moyen. Les gens moyens ont un niveau de névrose et d’extraversion élevé. Contrairement au niveau de franchise qui est bas. Selon les chercheurs, les femmes ont plus de probabilité d’appartenir au type moyen.
  • Type réservé. Le type réservé est émotionnellement stable et peu névrosé. Ceux qui appartiennent à ce groupe ne sont pas particulièrement extravertis mais ils en restent cependant agréables.
  • Modèle à suivre. Les personnes appartenant au modèle à suivre ont un faible niveau de névrose. Tous les autres traits sont extrêmement présents dans cette personnalité. La probabilité que quelqu’un soit un modèle à suivre augmente fortement avec l’âge. Selon les chercheurs, ce sont des personnes de confiance et ouvertes à de nouvelles idées. Des gens bien qui prennent les choses en charge. Les femmes ont aussi plus de chances d’appartenir à ce groupe.
  • Personnes égocentriques. Les personnes égocentriques sont extrêmement extraverties mais ont un faible niveau de franchise, d’amabilité et de conscience. Le nombre de types égocentriques diminue beaucoup au fur et à mesure que les personnes vieillissent, et cela concerne aussi bien les hommes que les femmes.

La personnalité change tout au long de la vie

Les chercheurs expliquent que la configuration de la personnalité d’une personne change au fur et à mesure qu’elle vieillit. Les personnes âgées ont par exemple tendance à être plus névrosées, tout en étant plus conscientes et agréables que les personnes de moins de vingt ans.

« Lorsque nous observons de grands groupes de personnes, il est clair qu’il existe des tendances. Et qu’elles peuvent changer avec le temps », a dit Amaral.