L'effet placebo en thérapie : comment ça marche ?

L'effet placebo en thérapie est cette amélioration de la personne qui n'est pas expliquée par la thérapie elle-même (parce qu'elle est inoffensive ou ne contient pas de "vrai" principe actif). De quoi dépend-il que nous éprouvions ce phénomène ?
L'effet placebo en thérapie : comment ça marche ?
Laura Ruiz Mitjana

Rédigé et vérifié par le psychologue Laura Ruiz Mitjana.

Dernière mise à jour : 30 septembre, 2022

Il y a des gens qui commencent un certain type de thérapie (par exemple, psychologique ou pharmacologique) et après quelques jours, ils ont déjà remarqué des changements. Comment cela s’explique-t-il ? Ont-ils vraiment donné le temps à la thérapie de fonctionner ? Ces personnes peuvent ressentir l’effet placebo en thérapie.

Et c’est que notre esprit est incroyable, et est capable de créer notre propre réalité dans de nombreux cas. Au fil du temps, diverses études ont réussi à montrer que notre corps peut ressentir tout ce que notre esprit peut créer, que ce soit réel ou non, et c’est exactement ce que nous entendons lorsque nous parlons d’effet placebo. Que savons-nous d’autre de cet effet en thérapie ? Nous parlons de ses implications dans la thérapie pharmacologique et psychologique.

“Votre esprit est votre plus grand pouvoir. Utilisez-le bien”

-Aneta Cruz-

L’effet placebo en thérapie : qu’est-ce que c’est ?

Dans une revue de Stewart-Williams & Podd, citée dans une étude d’Abarca et al. (2005), les auteurs définissent un placebo comme « une substance ou une procédure qui n’a pas le pouvoir inhérent de produire un effet recherché ou attendu ». Dans le cas de l’effet placebo, on parle d'”un effet psychologique ou physiologique, chez un humain ou un autre animal, qui est attribuable au fait de recevoir une substance ou d’être soumis à une certaine procédure, ledit effet n’étant pas attribuable à l’effet inhérent pouvoir de la substance ou de la procédure”.

Ainsi, l’effet placebo est le nom donné à tout type d’intervention thérapeutique qui s’applique à un patient, utilisant des médicaments inoffensifs, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas vraiment d’effet sur les pathologies qui sont supposées être en train d’essayer.

Effet placebo et psychothérapie

Dans le cas précis de la psychothérapie, on ne parle pas de médicaments anodins, car ils n’interviennent pas directement, mais l’effet placebo peut aussi exister. Cela se produit lorsqu’une partie de l’amélioration du patient est due aux attentes qu’il a placées dans la thérapie et aux croyances qui y sont associées.

L’effet placebo en thérapie démontre l’impact puissant des pensées, des croyances, des attentes et des suggestions sur notre corps et notre esprit.

Comment fonctionne cet effet ?

L’effet placebo se produit lorsqu’il existe une série de conditions nécessaires à son apparition, parmi lesquelles les propres attentes de guérison du patient ainsi que le conditionnement classique de la psychologie.

L’effet placebo implique les attentes de guérison (ou d’amélioration) du patient et une réponse de conditionnement classique.

Le conditionnement classique fonctionne de la manière suivante ; le patient a une série d’attentes d’amélioration qui déterminent sa réponse au traitement, ce qui favorise sa réponse au rétablissement de la santé.

Attentes et expérience des patients

En ce sens, nous travaillons avec les attentes et l’expérience du patient afin qu’il ait lui-même confiance que son traitement fonctionnera. Selon l’approche de l’effet placebo, plus les attentes du patient à cet égard sont grandes, plus son conditionnement est important et, par conséquent, meilleure est sa réponse.

Facteurs influençant l’ampleur du placebo

L’étude Abarca mentionne certains facteurs qui influencent l’ampleur de l’effet placebo, tels que :

1. Variables relatives aux patients

On parle de tout ce qui concerne le patient. Au sein de ces variables se trouvent les éléments suivants :

  • Le genre.
  • Les attentes des patients vis-à-vis du traitement.
  • Les patients qui sont capables de suivre les instructions plus exactement ont une meilleure réponse au placebo.
  • Niveaux de stress et d’anxiété qui affectent négativement divers processus psychologiques (entraînant une augmentation des symptômes signalés).

Selon Evans (1985), cité dans Abarca (2005), il semble que le placebo soit plus efficace chez les personnes très anxieuses, et les effets du placebo sont fréquemment attribués à la réduction de l’anxiété et associés à la réduction de la souffrance.

Effet placebo.

2. Le placebo lui-même

Dans les traitements pharmacologiques, la recherche a montré que des facteurs tels que la taille de la pilule, sa dose, sa couleur, sa forme et son application influencent un effet placebo plus ou moins important.

Par exemple, il a été prouvé qu’un plus gros placebo (pilule) est plus efficace qu’un plus petit. Et, d’autre part, un placebo administré à plus forte dose augmente l’effet qui lui est attribué.

3. Variables du thérapeute

A la suite d’Abarca et al., il a été constaté que « être cordial, amical, intéressé, sympathique, empathique, prestigieux et avec une attitude positive envers le patient et le traitement, ainsi que les attentes du chercheur », sont des variables associées à un effet bénéfique aussi bien en situation placebo qu’en traitement actif.

Comment améliorer l’effet placebo en thérapie

Pour que l’effet placebo fonctionne, il est nécessaire de prendre en compte tous les aspects inhérents au vécu du patient lors de la prise de certains médicaments qui, bien qu’inoffensifs, peuvent être aussi ou plus efficaces que les médicaments habituels. Et la même chose s’appliquait à la psychothérapie (bien que sans médicaments, il faut prendre en compte l’expérience du patient).

Ainsi, certains aspects doivent être pris en compte, tels que : l’apparence du professionnel et toute l’expérience de la délivrance des médicaments (ou des techniques psychothérapeutiques), y compris l’apparition des médicaments en thérapie pharmacologique, leurs coûts et dosages, etc. Tous ces éléments jouent un rôle fondamental dans l’apparition de l’effet placebo, comme nous l’avons vu.

Effet placebo : bien plus qu’une simple suggestion

L’effet placebo est un phénomène très intéressant pour étudier et comprendre comment les pensées affectent la santé physique des patients, modifiant même la sécrétion de neurotransmetteurs et d’hormones, comme l’a démontré Wager à la fin de la première décennie de l’an 2000.

En appliquant des médicaments placebo pour traiter la douleur, il a pu démontrer comment le même corps produisait des analgésiques naturels de manière accrue, ce qui aidait à réduire la douleur beaucoup plus efficacement que chez les patients qui prenaient de vrais analgésiques.

Mais pour que cet effet se produise, et comme nous l’avons vu, il faut non seulement une simple suggestion, mais aussi une série d’exigences essentielles pour que ce phénomène se produise. Ces exigences vont des caractéristiques individuelles du patient, de l’apparence du thérapeute ou du médecin ou de la relation entre eux, aux caractéristiques du médicament placebo. Il s’agit donc d’un phénomène très complexe et intéressant qui met en lumière le fait que les pensées sont fondamentales pour l’état de santé d’un patient et qu’elles ont une influence remarquable sur l’amélioration des personnes.

Cela pourrait vous intéresser ...
Personnalité et effet placebo : une relation marquante
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Personnalité et effet placebo : une relation marquante

Des recherches menées dans plusieurs universités ont révélé qu'il pourrait exister une relation entre l'effet placebo et la personnalité.



  • Abarca A., Octavio; Chacón S., Alexander; Espinosa S., Fabiola; Vera Villarroel, Pablo. (2005). Placebo y Psicología Clínica: Aspectos Conceptuales, Teóricos e Implicancias. Terapia Psicológica, 23(1), 73-82.