Leadership transformationnel : en quoi consiste-t-il ?

Le leadership transformationnel est celui qui sait comment inspirer le groupe. C'est aussi celui qui délègue des responsabilités pour que les autres osent prendre des risques pour eux-mêmes et apporter plus d'innovations à l'entreprise.
Leadership transformationnel : en quoi consiste-t-il ?

Dernière mise à jour : 01 mars, 2021

Nous avons besoin d’un leadership transformationnel. En période de changement, en temps de crise et dans des contextes complexes, les figures capables d’inspirer les autres, notamment pour favoriser l’adaptation à ces variations de l’environnement sont plus décisives que jamais. Il serait extraordinaire d’affronter ces temps nouveaux avec des décisions innovantes.

Le concept de leadership transformationnel est apparu pour la première fois au milieu du XXe siècle. C’est James V. Downton, sociologue de renom, qui a inventé ce terme, lequel a commencé à susciter un réel intérêt à la fin des années 1980.

Bernard M. Bass, spécialiste de la psychologie industrielle et organisationnelle, a beaucoup plus développé cette idée. Et ce, en la soutenant davantage avec des données scientifiques importantes.

Aujourd’hui, il est plus logique d’appliquer ce type d’approche dans le domaine du leadership. Il ne s’agit ni plus ni moins que de favoriser une culture d’entreprise dans laquelle les groupes de travail sont de plus en plus autonomes, responsables et motivés pour surmonter les difficultés, oser prendre des risques et réussir.

Les aspects du leadership transformationnel.

Qu’est-ce que le leadership transformationnel ?

Leadership démocratique et autocratique, leadership transactionnel et leadership transformationnel… Il existe de nombreuses façons de diriger, et toutes ne sont pas valables ou efficaces.

Chaque organisation favorise un type de structure de gestion. Et comme nous le savons bien, elles ne favorisent pas toujours un bon environnement de travail ou une production améliorée pour se positionner sur un marché.

Malheureusement, la gestion autoritaire classique continue d’abonder verticalement pour différencier le patron des employés. Dans ce type de scénarios, il n’y a pas de vrai leader. Il y a une figure qui utilise son autorité pour imposer des idées à ses employés.

Les grandes entreprises savent que ce modèle ne fonctionne pas et que, plus que des patrons, il faut de bons dirigeants, des personnes capables d’inspirer et de transformer. Ainsi, ces dernières années, nous avons déjà assisté à certains changements, comme l’introduction du leadership transactionnel.

C’est un modèle dans lequel vous vous limitez à motiver l’employé par des incitations financières. Tous les efforts sont récompensés financièrement, favorisant ainsi l’amélioration de la productivité.

Cependant… Est-ce le modèle le plus souhaitable ? Pour des experts comme Bernard M. Bass,  la réponse est non. Selon ce dernier, le leadership transformationnel est le leadership devant être appliqué, parce que c’est le meilleur moyen de faire passer une entreprise avant les autres.

Un leader transformationnel est quelqu’un qui…

Le leader transformationnel est le leader dont une entreprise a besoin. Selon le Dr Bass, les caractéristiques d’un tel leader sont les suivantes :

  • Il est capable de motiver et d’insuffler un esprit positif dans l’environnement de travail.
  • C’est un exemple clair des valeurs qui illustrent l’organisation elle-même. Quelqu’un de dynamique, avec des principes moraux, éthiques et créatifs clairs, doué en intelligence émotionnelle et en bonne communication.
  • Il favorise un environnement de travail où les priorités sont claires.
  • Il fait confiance aux capacités et au potentiel des employés.
  • Cela les encourage à considérer l’entreprise comme quelque chose qui fait partie d’eux-mêmes.
  • Il met l’accent sur l’authenticité, la coopération, le respect et la communication ouverte.
  • Ce leader propose des formations et du mentorat.
  • Il crée l’harmonie.
  • Il aide les employés à prendre des décisions par eux-mêmes.
  • Ce leader encourage ses employés à assumer la responsabilité de leurs tâches.
  • Il rend le travail facile et motivant en créant un climat dans lequel il est passionnant de pouvoir apporter des idées en vue d’améliorer l’innovation.
Les régles du leadership transformationnel.

Comment développer le leadership transformationnel ?

Selon Bernard Bass, le leadership transformationnel comporte 4 composantes, souvent appelées “les quatre Moi”. Nous les détaillons ci-dessous.

L’influence idéalisée (II), l’une des composants du leaderhip transformationnel

Le leader est le modèle et le meilleur exemple à suivre par l’ensemble de l’organisation. Non seulement il donne l’exemple, mais il a une ferme conviction de ce qu’il peut accomplir qui a un impact sur les autres. C’est quelqu’un qui inspire parce qu’il croit en ce qu’il fait et en ce qu’il veut accomplir.

De même, ce type de leader espère que son équipe développera également ces mêmes qualités. Il est donc transformateur, car il encourage le changement chez les autres. Il les guide et enseigne ses savoirs.

La prise en compte individualisée (IC)

Le leadership transformationnel est également un leadership compatissant. Et ce, parce que le leader se soucie individuellement de chaque personne.

Il se connecte avec chaque employé de manière authentique, parce qu’il veut que ses employés s’épanouissent. Une personne formée et heureuse dans son travail est une personne ayant une grande valeur, un capital humain et une importance pour l’organisation elle-même.

La motivation inspirante (MI)

Diriger c’est avant tout motiver, et motiver, c’est savoir donner des raisons à chacun de se battre, de relever des défis, de se dépasser et de toujours donner le meilleur de lui-même.

Ainsi, le leadership transformationnel parvient à avoir un impact sur les gens d’une manière simple mais énergique. L’objectif est d’amener chacun à s’engager sur les objectifs de l’organisation. Pour qu’à son tour, chacun d’eux se sente libre de proposer de nouvelles idées et de prendre des décisions par lui-même.

La stimulation intellectuelle (SI)

Le leader transformationnel défie ses employés dans le but de stimuler leur créativité. Il souhaite que ces derniers sortent de l’ordinaire et soient extraordinaires. Cela n’est possible que par la confiance. Il leur attribue ainsi des responsabilités et une grande stimulation intellectuelle.

Comme on peut le voir, cette approche est aussi intéressante que révélatrice. Elle devrait sans aucun doute être la politique commerciale définissant chaque organisation.

Les personnalités qui étudient cette théorie soulignent que Nelson Mandela est un exemple de leader transformationnel. Il a lui-même utilisé les principes du leadership transformationnel pour abolir l’apartheid et promouvoir le changement en Afrique du Sud. Il est sans aucun doute une grande référence qui devrait servir d’inspiration.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’intelligence collaborative : comment penser ensemble
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
L’intelligence collaborative : comment penser ensemble

Dans ce monde plus compétitif et individualiste, il est important de démontrer ses capacités d'intelligence collaborative pour façonner un meilleur...



  • Bass, Bernard M. (1990). “From transactional to transformational leadership: Learning to share the vision”. Organizational Dynamics. 18 (3): 19–31. doi:10.1016/0090-2616(90)90061-S
  • Bass, Bernard (2006). Transformational leadership. Riggio, Ronald E. (2nd ed.). Mahwah, N.J.: L. Erlbaum Associates
  • Brewer C.S., Kovner C.T., Djukic M., Fatehi F., Greene W., Chacko T.P. & Yang Y. (2016). “Impact of transformational leadership on nurse work outcomes”. Journal of Advanced Nursing72 (11): 2879–2893
  • Hautala, T. (2006). “The relationship between personality and transformational leadership”. Journal of Management Development25 (8): 777–794. doi:10.1108/02621710610684259
  • Wyld, David (2013). “Transformation Leadership: When is It Redundant?”. Academy of Management Perspectives27 (2). doi:10.5465/amp.2013.0064