Comment diriger des équipes de travail ?

05 octobre, 2020
Diriger correctement des équipes de travail conduira à la réussite d'un projet. Mal diriger ses équipes peut, à l'inverse, conduire à l'échec.

La direction d’équipes de travail requiert des habitudes de commandement et de délégation intelligentes. L’une des clés du bon leadership d’un groupe est d’étendre ce bon travail au quotidien. La cohérence et la persévérance sont des qualités très importantes pour obtenir de bons résultats et diriger correctement une équipe.

Les bons résultats en matière de leadership sont généralement la conséquence d’une bonne formation, d’une motivation adaptée, d’une harmonisation de groupe et d’une prise de décision intelligente. L’une des plus grandes réussites d’un bon leader est de maintenir le groupe uni et d’obtenir des résultats satisfaisants.

Apprenez à diriger des équipes de travail de manière productive

Diriger des équipes de travail et surtout bien le faire n’est pas une tâche facile. Cependant, certaines stratégies peuvent nous aider. Nous insistons sur le fait qu’il est fondamental d’adopter des habitudes saines et de les mettre en pratique à tout moment.

Comment diriger une équipe ?

En contact direct avec le groupe

Dans ce cas, nous ne parlons pas du groupe en général, mais des membres individuellement. Chaque membre de l’équipe a ses besoins, ses particularités, ses talents et ses capacités.

Un bon leader sait combiner la communication individuelle avec la communication de groupe, en choisissant un canal ou un autre en fonction du récepteur, du message, du moment…

La communication est la voie par laquelle l’information passe. Mieux elle est conçue, plus elle sera efficace. De cette façon, des conversations constructives peuvent être tenues pour que chaque membre de l’équipe donne le maximum de ses possibilités dans un environnement agréable et dynamique.

Pour bien diriger une équipe, il faut faire preuve de reconnaissance

Un vieil adage déclare qu’ “être bien né, c’est être reconnaissant”. Ce dicton n’a pas perdu un iota de raison. Un leader sait remercier et reconnaître le travail de ses collaborateurs. De plus, il sait faire preuve d’empathie : il sait se mettre à la place de l’autre et signaler les points dont il est le plus fier.

Dans un groupe de travail, un dialogue multidirectionnel doit être établi. Les conversations doivent être positives et directes : il s’agit de motiver, d’assurer la sécurité et de reconnaître les mérites de chaque membre de manière constructive.

“Pour diriger les gens, marchez après eux.”

-Lao Tzu-

Des objectifs mis à jour périodiquement

Chaque grand objectif nécessite la réalisation progressive de petits défis qui rapprochent le groupe de l’objectif qu’il poursuit. Cela permet de sortir régulièrement de la zone de confort et favorise la motivation et l’inspiration.

Pour cela, il faut faire des points périodiques dans lesquels la trajectoire du groupe est revue, des sous-objectifs sont clôturés et d’autres s’ouvrent.

Pendant ces points, il est important d’évaluer ce qui a été réalisé et ce qui aurait dû être réalisé et ce qui n’a pas été réalisé, ainsi que de proposer des solutions pour les points où il y a un blocage ou où le travail est trop lent. Nous faisons ici référence aux méthodologies agiles qui sont si à la mode.

Comment diriger ses employés ?

Une bonne gestion des conflits

En réalité, cacher des conflits ou attendre qu’ils soient résolus au fil du temps ne sert généralement à rien. Dans de nombreux cas, cela ne fait que les rendre plus compliqués ou plus intenses.

Un bon leader résout les conflits au bon moment, avant qu’ils ne s’enracinent et deviennent difficiles à affronter (effet boule de neige).

Un conflit qui s’enracine et s’agrandit sans que rien ne l’arrête nuira à la cohésion du groupe et finira par désintégrer l’équipe. Pour cette raison, une gestion sage à temps peut même renforcer le groupe, et ainsi améliorer l’environnement de travail et les performances.

Une routine judicieuse

La routine peut nuire à la motivation du groupe. Faire de petits changements pour éviter l’ennui et la diminution de la productivité est généralement une bonne idée.

Toutefois, il est important de faire preuve de bon sens. Lorsqu’un leader délègue ou est gestionnaire, il est essentiel qu’il sache quel talent et quelles compétences chaque travailleur possède avant de confier une mission. Sinon, la frustration tant redoutée peut apparaître.

Ne nous leurrons pas : diriger des équipes de travail n’est pas facile, et encore moins bien le faire. Ces clés sont un point de départ. À partir de là, il faut agir avec équilibre et intelligence. Une bonne préparation sera nécessaire si tel est le poste que nous devons exercer. Les résultats viendront progressivement.

  • Piqueras Gómez, C. (2016). ¡Todos a una! Barcelona: Profit.