Le volontariat : l’hydratation émotionnelle

· 17 juin 2018

Pourquoi réaliser un travail non rémunéré et y investir du temps et des efforts alors que nous pourrions le faire en recevant un salaire ? Les personnes qui se posent cette question avant de partir en volontariat sont peut-être nombreuses. Et beaucoup peuvent même changer d’avis si elles ne trouvent plus de raisons valables pour le faire.

Cependant, si vous êtes une personne qui aime aider les autres et êtes motivé pour le faire, devenir volontaire est une bonne façon de développer cette motivation. En plus d’être une activité qui, en soi, produit une récompense, le volontariat hydrate nos émotions. Il génère de grands bénéfices sur le plan personnel, émotionnel, affectif, professionnel et social.

Découvrez de nouvelles réalités

Pour pouvoir vivre intégrés dans une société, il est nécessaire de lever les yeux de notre nombril. Si nous restons plongés dans nos problèmes, c’est peut-être parce que nous ne sommes pas capables d’apprécier et de valoriser ce que nous avons autour de nous. À l’extérieur, et pas forcément très loin, beaucoup de personnes sont tombées dans l’ostracisme social.

le volontariat

Ces personnes, ce sont des enfants, des adolescents ou des adultes qui souffrent d’un quelconque type de maladie stigmatisée ou d’addictions. Ce sont des familles désemparées, indigentes, ou même des enfants orphelins. Mais tous ces gens ont quelque chose en commun: ils ont besoin que nous soyons solidaires.

Aider les autres, en tant qu’acte de générosité, est l’un des comportements les plus appréciés par les autres. Et par nous-mêmes. Or, parfois, nous avons beaucoup de mal à écarter des intérêts et à nous concentrer pleinement sur l’autre. Ne l’oublions pas: où que nous allions, il y aura toujours des gens dans le besoin. Contribuer au bien commun n’est donc pas seulement possible: c’est aussi urgent et inévitable.

Les effets positifs sur la santé

Être satisfait de soi-même est gratifiant. Les bénéfices notés sur la santé des volontaires peuvent donc souvent être comparés à ceux du sport ou du repos. De nombreuses personnes qui travaillent en groupe sentent qu’elles font partie d’un tout, d’une chose plus grande. Les tâches ou activités à réaliser renforcent l’estime de soi. Elles servent en effet à améliorer la qualité de vie et le quotidien d’autres gens.

Ces sensations renforcent notre système émotionnel. Nous tomberons donc moins facilement dans une dépression ou dans un état de stress. Nous ressentirons aussi plus difficilement cette sensation de solitude non désirée qui fait tant de ravages dans l’actualité.

Vous connaître vous-même

Le fait de nous ennuyer constitue une bonne opportunité pour explorer notre côté le plus créatif. Souvent, lorsque nous faisons toujours la même chose, nous avons envie d’emprunter de nouveaux chemins. D’aller contre cette loi d’économie cognitive qui régit notre planification.

Les personnes qui réalisent un volontariat sont donc celles qui ont découvert une façon de travailler non rémunérée qui les intéresse. Pouvoir soutenir d’autres personnes les interpelle. Par ailleurs, cela les pousse à donner de leur temps dans cette activité destinée au bien commun.

Elle augmente votre protection professionnelle

Normalement, les volontaires ont des inquiétudes qui vont bien au-delà du champ immédiat. Ils se préoccupent du bien-être collectif et, en général, font preuve d’esprit d’initiative. Leurs pensées et intentions sont destinées à améliorer un aspect du domaine social ou culturel.

C’est pour cette raison qu’ils sont si appréciés par les headhunters. Ces chasseurs de têtes cherchent à recruter des gens qui savent travailler en groupe et n’ont pas peur des défis. Des travailleurs qui sont proactifs, engagés, sérieux et impliqués. Et si ce volontaire fait partie de votre branche de spécialisation académique, l’expérience peut doubler de valeur.

volontariat

Acquisition de nouvelles habiletés

Avoir un autre type de responsabilités, loin de celles que vous avez toujours connues, vous permettra de gagner en expérience. Vous pourrez ainsi développer de nouvelles habiletés émotionnelles, sociales et intellectuelles. Certaines ONG vous offrent même la possibilité de suivre des cours ou des formations très utiles.

Une personne timide pourra par exemple apprendre à communiquer avec les autres de façon graduelle et efficace. Un adolescent impatient comprendra que savoir attendre est parfois la meilleure des stratégies. Quelqu’un d’intolérant pourra vivre une véritable leçon d’humilité et quelqu’un de sensible verra que l’empathie peut aussi être limitée.

Comme nous le voyons, les bénéfices du volontariat sont nombreux et tangibles. Mais vous ne connaissez pas encore le meilleur! Il s’agit de l’effet de contagion. Voir que des personnes autour de vous sont impliquées dans une cause augmente la valeur subjective de cette cause. Habituellement, les volontaires avouent recevoir beaucoup plus que ce qu’ils ne donnent. Pourquoi ? Parce que cette expérience est unique et vous fait grandir en tant que personne. Alors, pourquoi ne pas essayer ?