Le temps ne se mesure pas en heures, la vie se mesure en émotions

10 août, 2020
Votre histoire personnelle s'écrit aussi avec l'encre de chaque émotion ressentie, de chaque peur surmontée, de chaque instant de bonheur qui a laissé une trace permanente dans votre esprit et votre cœur. En fin de compte, la vie ne se mesure pas en années vécues mais en émotions ressenties.

La vie se mesure en émotions ; ce sont ces instants où les réactions psychophysiologiques agissent comme des étincelles qui donnent un sens à notre existence. Joie, bonheur, surprise, peur, tristesse, étonnement, nostalgie… Toutes ces émotions, qu’elles aient une valeur positive ou négative, définissent ce que nous sommes. Elles articulent notre comportement et donnent un sens à chaque chose que nous faisons.

L’écrivaine et activiste Helen Keller disait très justement que les plus belles choses de ce monde ne peuvent être vues ni même touchées, elles doivent être ressenties avec le cœur. Elle le savait parfaitement. Sourde et aveugle, elle a appris à se déplacer et à comprendre sa réalité à travers cet univers latent et invisible auquel nous n’accordons pas toujours l’importance qu’il mérite : les sensations, la connexion, les sentiments…

Bien souvent, nous lisons et entendons que nous, les personnes, sommes des êtres sociaux et que notre cerveau est un organe rationnel, un ensemble de cellules et de tissus connectés entre eux qui configurent nos pensées, nos décisions et nos comportements. Or, la réalité est différente : nous sommes des créatures émotionnelles et le seul langage que comprend notre cerveau est celui des émotions.

Cela nous rend à la fois merveilleux et extrêmement complexes. Comprendre la vie à partir de ce point de vue peut nous aider à mieux la contrôler et à en profiter de façon plus intense.

Une femme ayant compris que la vie se mesure en émotions.

La vie se mesure en émotions : des périodes de joie, des jours de calme et des moments de tristesse

Les émotions guident notre devenir quotidien d’une infinité de façons. Ces réalités biologiques ne font pas qu’influer sur la manière dont nous nous sentons physiquement, sur ce cœur qui s’accélère quand nous tombons amoureux, sur cet estomac qui nous fait mal quand nous ressentons de l’anxiété. Elles jouent aussi un rôle dans la façon dont nous pensons et agissons à certains moments.

La vie se mesure en émotions car ces dernières sont des partitions qui mettent des notes de musique sur chacun de nos instants. Savoir à quel point ces dimensions psychophysiologiques sont importantes est essentiel pour notre bien-être. Pourquoi ? Parce que cela nous permet de comprendre qu’avoir une plus grande connaissance et un plus grand contrôle sur elles aboutira à notre bonheur ou, au contraire, à cette souffrance qui devient chronique. Approfondissons un peu plus ce sujet.

Les émotions nous disent qui nous sommes et comment nos histoires nous ont affectés

Notre existence ne se tisse pas uniquement avec des fils de bonheur. Sur cette toile qui est propre à chacun d’entre nous, nous retrouvons aussi, en abondance, la couleur de la peine, de la perte et de la tristesse. Cependant, c’est dans ce jeu de tonalités et de contrastes que réside la véritable beauté (et résistance) vitale.

Une caractéristique habituelle des émotions est qu’elles ont le pouvoir de définir nos histoires et les personnes que nous devenons. Prenons un exemple pour mieux comprendre cette idée. Une rupture de couple peut créer une blessure permanente. Un vide par où s’échappe notre enthousiasme et s’enfuient nos espoirs. Cette douleur peut devenir chronique, au point de ne plus réussir à entamer de nouvelles relations.

Ces histoires sont fréquentes. En revanche, d’autres personnes nous montrent un tissu émotionnel plus brillant, celui où l’on distingue la résilience, la capacité de dépassement de soi, les envies de vivre, de ressentir, de faire des expériences… La vie se mesure en émotions. Même si certaines d’entre elles sont douloureuses, cette souffrance n’a pas à donner une seule et unique couleur à notre existence.

Une femme devant apprendre que la vie se mesure en émotions.

Le bien-être, c’est ressentir l’émotion adéquate à chaque instant et savoir quoi en faire

Les Greenberg est un psychologue canadien reconnu pour être l’un des créateurs de la thérapie centrée sur les émotions. Il nous indique une chose dans des travaux comme Emotion-focused Therapy nous autres, les personnes, sommes toujours perdues en matière d’émotions. Nous les réprimons, nous les écartons, nous ne savons pas quel nom leur donner. Bien souvent, nous les laissons même nous emporter sans penser aux conséquences que cela implique.

Nous devons bien comprendre que le bien-être, c’est ressentir l’émotion adéquate au bon moment et, ensuite, savoir quoi en faire. Mais qu’est-ce que cela signifie ? Cela veut dire, par exemple, que quand quelqu’un me blesse, j’ai le droit d’être en colère. Cependant, cette colère ne doit pas me faire réagir avec violence, mais plutôt avec assertivité et justesse.

Cela implique aussi que, face à une situation de changement et d’incertitude, il est normal d’avoir peur et de se sentir angoissé. Nous devons accepter ces émotions et les considérer comme des choses logiques et normales. Comprendre ces principes de santé psychologique nous permettra sans doute de mieux nous débrouiller lors de chaque situation et circonstance personnelles.

La vie se mesure en émotions : ne cessez jamais d’en tirer des leçons

La vie ne se mesure pas en temps mais en émotions, en moments de bonheur, de mélancolie, d’espoir, de joie mais aussi de tristesses. Nous sommes ce qui nous est arrivé mais, surtout, ce que nous avons ressenti lors de chacune de ces expériences. C’est ce qui nous rend uniques.

Chaque personne se définit aussi par chaque peur surmontée, chaque tristesse guérie, chaque rage effacée par le pardon et chaque rêve conquis avec succès et bonheur.

Il est vrai que nous avons laissé beaucoup de choses derrière nous. Or, ce que nous avons devant nous dessine, à l’horizon, de nouvelles opportunités et de nouveaux moments qui continueront à nous faire ressentir des émotions. Car c’est bien de cela qu’il s’agit : de vivre chaque jour avec la plus grande émotion possible.

 

 

  • Greenberg, Les (2002) Emotion-focused Therapy: Coaching Clients to Work Through Their Feelings. American Psychological Association