Le silence peut changer votre vie

28 février, 2020
Rester calme et se plonger dans le silence est un chemin que nous pouvons emprunter pour revenir à l'essentiel. Nous avons oublié qu'un esprit et un coeur en paix sont le seul chemin menant à l'équilibre et au bien-être.

Le silence est la voie la plus simple et la plus naturelle à prendre pour apaiser l’esprit et calmer les émotions. C’est une vérité très simple, qui a des conséquences très profondes. C’est fou tout ce que l’on peut atteindre tout simplement en apprenant à garder le silence, sans même avoir à bouger ! Non comme un acte de freinage ou de répression, mais comme une manière d’éviter intelligemment tout type de situations.

Il n’est pas exagéré de dire que notre vie peut changer si on parvient à faire en sorte que le silence occupe une place centrale. Les conflits que l’on peut alors éviter, la clarté et l’équilibre que l’on peut alors atteindre ne sont pas négligeables. De fait, de nombreux connaisseurs définissent le zen précisément comme la capacité de garder le silence et de rester calme.

Aujourd’hui, tout semble aller à l’encontre de la tranquillité, du silence et des modes de vie simples. Au contraire, nous sommes cernés par les stimuli, les expériences et le bruit. Beaucoup de bruit. L’être humain demeure dans une attitude d’accumulation qui conduit à des états d’inquiétude. Nous finissons ainsi facilement par nous sentir insatisfaits, quel que soit le nombre d’expériences, de relations amoureuses, de sommes d’argent ou de succès que nous ayons pu accumuler. La raison est simple et unique : nous avons oublié l’essentiel.

Le bombardement de stimuli

Même si toutes les avancées de la science et de la technologie ont été opérées pour résoudre des problèmes et rendre la vie plus simple, finalement, cela a été un échec, car la simplicité est un concept qui réside dans l’esprit et le coeur des gens, pas dans un appareil ou un mécanisme.

Une femme qui porte un nuage

Beaucoup des inventions contemporaines existent, fondamentalement, pour nous faire gagner du temps. Le temps, c’est de la vie, et ce qu’on a essayé de faire, c’est de ne pas gaspiller ce bien précieux en réalisant des actions mécaniques qui n’apportent que peu de choses voire rien à notre développement. Cependant, au lieu de profiter de cette merveilleuse opportunité, nous finissons par faire de ce temps libre un espace pour la contrainte, les actions banales et les automatismes.

C’est comme si nous avions peur de laisser des moments ou des espaces vides. Nous sommes obsédés par l’idée de remplir le moindre vide. C’est la raison pour laquelle le silence est lui aussi devenu intolérable pour de nombreuses personnes. En effet, elles pensent qu’elles doivent toujours réagir, dire quelque chose.

Il faut voir comme certains ont peur lorsqu’ils n’ont pas leur téléphone portable avec eux…! Cela suppose un silence dans cette infinie interaction virtuelle qu’ils maintiennent.

Une vie simple

Nous nous compliquons la vie inutilement. Nous accumulons des objets, des désirs et des actions complètement insignifiants. Et parfois, lorsque nous sentons le poids de tout cela, nous finissons par essayer d’acquérir un autre objet ou une autre expérience pour conjurer ce mal-être. On oublie alors que le secret, ce n’est pas d’acquérir quelque chose de plus, mais plutôt de nous débarrasser de ce que nous avons en trop.

Une vie simple est celle où on peut vivre et faire ce dont on a besoin. Manger lorsque l’on a faim et cesser de le faire lorsqu’on est rassasiés. Dormir quand on a sommeil et se réveiller quand cela est nécessaire. Travailler, aimer, profiter des moments de loisir, s’appliquer dans les moments de travail…

La simplicité réside dans le fait de revenir à l’essentiel. Une part du secret pour y arriver consiste à refaire une place au silence. Il s’agit du chemin à emprunter pour que l’esprit et le coeur adoptent un rythme plus posé. C’est là le seul moyen pour reconnaître ce qu’il y a en nous.

Le silence participe au bien-être

Le silence et sa richesse

Le silence a bel et bien la capacité de changer notre vie. En effet, au travers du silence, nous devons à l’essentiel, à notre essence. Le maître zen f signale que le silence et la quiétude vont de pair. Comment donc rester calme ? Simplement en arrêtant de bouger. La quiétude intérieure viendra alors toute seule.

Notre problème, ce n’est pas les choses que nous n’avons pas, ni les partenaires amoureux qui nous abandonnent, ni les positions ou les expériences que l’on ne parvient pas à atteindre. Notre problème, c’est plutôt ce désir frénétique et faussé d’atteindre quelque chose d’extérieur, afin que notre monde interne s’apaise. C’est un sac sans donc où il y aura toujours de la place pour quelque chose de plus et où jamais on aura l’impression d’avoir acquis assez de choses.

Le silence et la quiétude contribuent à calmer ce désir chaotique et insatiable et favorisent cet état de paix intérieure dont nous avons tant besoin. Ils nous aident à faire la différence entre ce qui est essentiel et ce qui est inutile. Cela se traduit par une plus grande clarté intérieure, une plus grande lucidité, et bien sûr, de meilleures actions ainsi que de meilleures décisions. Le silence parle aussi. Il nous parle. Pourquoi donc ne pas l’écouter ?

 

  • Noelle-Neumann, E. (1995). La espiral del silencio. Barcelona: Paidós.