Le modèle pédagogique des quatre cerveaux

Le modèle des quatre cerveaux peut être utilisé pour comprendre globalement comment cet organe complexe et fascinant se développe et comment les différentes zones sont connectées les unes aux autres.
Le modèle pédagogique des quatre cerveaux

Dernière mise à jour : 03 septembre, 2022

Le modèle des quatre cerveaux est un moyen simple et pratique de faire connaître aux gens le développement et le fonctionnement du cerveau humain. L’objectif est que n’importe qui puisse avoir, même grossièrement, une idée de comment interpréter correctement les comportements de ses enfants, élèves ou patients.

Savoir comment le cerveau se développe et fonctionne est essentiel pour quiconque. Non seulement pour les mères, les pères, les éducateurs ou les personnes qui ont un contact quotidien avec les enfants et les adolescents, mais aussi pour tous les membres de la société.

Comme toute tentative de simplifier quelque chose d’aussi complexe que le cerveau humain, ce modèle peut ne pas être précis à 100 %. Néanmoins, il peut être utile comme première étape pour aborder cet objet d’étude fascinant.

Les lignes de développement du cerveau

modèle des quatre cerveaux

Le cerveau a trois grandes lignes de développement qui se déroulent simultanément. Découvrons-les schématiquement :

  • Des zones postérieures aux zones antérieures du néocortex : les zones postérieures du néocortex se développent en premier (celles qui ont à voir avec la perception et la mémoire) et, plus tard, c’est au tour des zones antérieures ou frontales (actes volontaires et fonctionnement exécutif).
  • Du sous-cortex au néocortex : dans un premier temps, les zones inférieures du cerveau (sous-cortex) s’activent, puis les zones supérieures (néocortex). Les premières concernent des processus inconscients tels que les instincts et les émotions, tandis que les secondes concernent les pensées et le raisonnement.
  • Hémisphère droit vers gauche : la relation qu’une mère établit avec son enfant dans les premières semaines et mois de vie est éminemment émotionnelle et relationnelle (hémisphère droit), alors que le langage, la raison et la maîtrise de soi (hémisphère gauche) se développeront beaucoup plus tardivement.

Le modèle des quatre cerveaux

Le modèle pédagogique des quatre cerveaux divise le cerveau en quatre grandes zones et attribue une couleur à chacune de ces zones. Ainsi, nous parlons du cerveau rouge, vert, bleu et jaune. De plus, ils se développent dans ce même ordre.

Le cerveau rouge

Il est plus automatique, inconscient, héréditaire et instinctif tandis que le cerveau jaune est volontaire, conscient, appris et orienté vers l’avenir. Le cerveau rouge se trouve à la base du cerveau et son objectif principal est la survie de la personne. Chaque fois que notre vie est en danger, les réponses de combat, de fuite ou de blocage s’activent de façon inconsciente et automatique.

Les fonctions de survie de base se situent dans cette zone du cerveau : rythme cardiaque, respiration, activation de l’organisme, etc. C’est un cerveau de l’ici et maintenant, puisqu’il n’a pas la capacité d’anticiper l’avenir.

Le cerveau vert

Au-dessus du cerveau rouge se développe le cerveau vert, également appelé cerveau émotionnel ou système limbique. Il se situe en plein centre du cerveau et ses fonctions de base concernent l’émotion, la mémoire de base, l’apprentissage associatif et instrumental, la sociabilité et la relation d’attachement.

Chaque fois que nous ressentons une émotion telle que la peur, la colère ou la tristesse, ledit cerveau est activé, et plus précisément des structures appelées amygdales cérébrales.

Le cerveau bleu

Le cerveau bleu se situe dans le néocortex, puisque le rouge et le vert se trouvent dans le sous-cortex. On pourrait dire que le cerveau bleu est le cerveau des primates et de la pensée.

Le cerveau est actif à tout moment, même lorsque vous dormez. Dans cette zone bleue du cerveau, nous stockons nos pensées, nos cognitions et tout ce qui concerne les souvenirs à long terme.

Le cerveau jaune

Enfin, nous avons le cerveau jaune, une partie du cerveau qui, contrairement au rouge, au vert et au bleu, présente les caractéristiques suivantes : volontarisme, conscience, persévérance, tourné vers l’avenir et appris.

Le cerveau jaune est le siège de fonctions exécutives telles que la concentration, le contrôle des impulsions, la planification, la conscience éthique et l’autorégulation émotionnelle, entre autres. Le cerveau jaune se situe dans le cortex préfrontal, juste derrière le front.

Nous disons que les petits enfants sont très cruels et disent toujours la vérité, et la raison en est que leur cerveau jaune n’est pas suffisamment développé.

  • Les enfants diagnostiqués avec des troubles neurodéveloppementaux tels que le TDAH, une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre autistique (TSA) ont un cortex préfrontal (ou cerveau jaune) significativement plus immature que leurs pairs du même âge.
  • Fernier (1976) a mené une enquête dans laquelle il a retiré le cortex préfrontal d’un groupe de macaques et a constaté qu’ils ne pouvaient pas rester assis ou se concentrer sur une tâche particulière.

La fonction principale du cerveau jaune est d’être attentif et conscient des besoins du reste du cerveau (rouge, vert et bleu) afin de prendre la décision la plus adaptée à la personne.

On peut dire que chacun des cerveaux a une fonction spécifique : cerveau rouge (survie), vert (émotions et attachement), bleu (pensée et mémoire) et jaune (fonctions exécutives).

Cerveau avec mécanismes lumineux

La coordination des quatre cerveaux : le travail d’un chef d’orchestre

Le neuropsychologue Elkhonon Goldberg a développé la métaphore du chef d’orchestre pour expliquer comment les différentes zones du cerveau se coordonnent. Pour qu’un orchestre ou une symphonie soit harmonieux et coordonné, le travail du chef est tout aussi important que celui des différentes sections (percussions, vents, cordes, etc.) et de chacun des musiciens qui en font partie.

Si la section des percussions ou le joueur de trombone n’est pas concentré ce jour-là, peu importe à quel point les autres le sont, le résultat final ne sera pas bon. Les musiciens ont besoin du chef d’orchestre et le chef d’orchestre a besoin de ses musiciens. Il en va de même pour le fonctionnement cérébral.

Dans le détournement d’amygdale décrit il y a des décennies par Joseph LeDoux, l’émotion (cerveau vert) est beaucoup plus intense que la capacité du cortex préfrontal (cerveau jaune) à contrôler et à gérer. Dans ce cas, le cerveau jaune ne peut pas s’occuper du cerveau vert en raison de son intensité : il a donc besoin d’un cerveau jaune externe pour aider à gérer et à canaliser cette émotion.

Par conséquent, bien qu’il semble que le jaune soit le plus important des quatre cerveaux, ils le sont en fait tous puisque le cerveau fonctionne de manière holistique, dans son ensemble. Pour cette raison, toute blessure, traumatisme ou tumeur dans n’importe quelle partie du cerveau affectera le fonctionnement et le résultat global, pas seulement le cerveau d’une couleur particulière.

En conclusion, le modèle pédagogique des quatre cerveaux peut aider à comprendre le développement, le fonctionnement et la connectivité des différentes parties du cerveau, ainsi qu’à fournir des explications sur ce qui se passe dans le cerveau de nos enfants et élèves à chaque fois qu’ils ressentent de la peur, colère ou curiosité.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment fonctionne le cerveau humain ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Comment fonctionne le cerveau humain ?

Nous pouvons dire que le cerveau est le centre de contrôle et d'exécution de tout notre système nerveux et des autres systèmes de notre corps



  • Daniel Goleman (1996) Inteligencia Emocional. Madrid: Kairós