Le manque d’amour et ses écueils

11 octobre 2016 dans Emotions 0 Partagés

“Pour être aimé des autres, il faut d’abord s’aimer soi-même”. Je parie que vous avez entendu cette phrase au moins une centaine de fois. Elle ne se discute pas car c’est une de ces vérités qu’il est impossible de contredire.

Le problème de cet adage est que bien qu’il énonce clairement les faits, il ne fournit aucune piste sur comment y remédier.

Il n’est pas si simple de se dire : « parfait, à partir de ce moment je vais m’aimer moi-même». Avoir une bonne relation avec soi-même est peut-être une chose qui échappe à votre volonté.

Vous pouvez vous rendre compte très nettement des effets  de ce manque d’amour propre dans votre vie. 

Surtout sur le plan du couple, où surviennent nos conflits les plus intimes. C’est souvent ici que nous nous sentons le plus vulnérable et le plus désorienté.

Fantasmes romantiques

En l’absence d’amour-propre on a tendance à tomber facilement amoureux. Apparemment cupidon tire sa flèche sur n’importe quel inconnu qui passe par-là.

L’amour coup de foudre, pensez-vous lorsque vous sentez votre cœur battre fort à la vue de cet inconnu qui accapare toute votre attention.

L’enchantement qui émane de cette personne inconnue, présage de quelque chose qui vous est inconnu.

Ce sentiment peut être très fort, et pour ainsi dire falsifier la réalité. Il se peut qu’il y ait une véritable attirance, mais à moins de faire le pas qui sépare le fantasme de la réalité, tout cela ne reste que pure illusion.

Si cela se produit pour vous avec fréquence, sans aucun doute il faut régler cela avec vous-même et non pas avec Cupidon.

Votre attitude révèle une carence. Celle-ci est tellement importante qu’à un moment donné vous perdez le sens de la réalité et vous vous résignez à combler ce vide même par un mensonge.

Ce type de fantasmes se présente à une cadence où sont relatées les histoires d’amour qui ont échouées.

‘Amours chiens’, ceux-là mêmes qui laissent des morsures et des cicatrices dans l’âme et parfois sur le corps aussi.

Des amours ou supposés amours qui apportent à votre vie bien plus d’amertume que de moments de plénitude.

Amours difficiles  

Le conflit est à la base de la relation dans beaucoup de couples. Se faire du mal l’un l’autre requiert tant de force que la plupart du temps cela se devient le substitut de l’intimité.

Les agressions deviennent alors un moyen d’exprimer ses émotions les plus viscérales. C’est aussi une façon de libérer ses émotions refoulées sur l’autre.

Une certaine dose de plaisir est ressentie, mais elle est suivie immédiatement par une immense douleur.  

Ce type de relations est le plus difficile à terminer, précisément parce qu’elles se construisent sur la carence affective.

Mettre fin à ce lien reviendrait à tomber dans l’abysse de la solitude que remplit cette relation. ‘ Le pire est d’être seul’, Vous dites-vous au fond de vous-même.

Tel est précisément le problème : le vide, la carence. Ce lieu qui reste à jamais vide, peut être dû aux carences affectives qui n’ont pas été satisfaites durant l’enfance.

C’est pour cela que, le vide, le manque, ce ‘rien’ est un sentiment intolérable. Il faut prendre conscience que ces carences auxquelles vous tentez d’échapper sont la cause de tous ces affrontements, ces troubles, ces scènes de cris et de réclamations.

Lorsque vous rencontrez un partenaire disposé à partager cette petite tragédie quotidienne, évidemment vous entrez en relation car vous avez exactement le même problème. 

Cette personne cherche désespérément des relations qui vont lui permettre de combler ses carences au lieu de se réconcilier avec elle-même et son histoire.

Le problème est que si vous vous laissez séduire par ces cris de sirènes, vous renoncez à la possibilité de rencontrer le véritable amour.

L’amour qui vous donne un sentiment de valeur, le type de relation qui vous donne la sécurité au lieu de vous en priver. Ce lien qui se construit sur l’acceptation mutuelle, la volonté de compréhension et de respect.

Il vaut mieux décider une bonne fois pour toute de se réconcilier avec soi et apprendre à reconnaitre ces pièges qui rendent notre progrès impossible.

Rappelez-vous que la vie est un clin d’œil. Il ne faut pas la gaspiller dans les fantasmes ou les tourments qui au final ne vous laisseront que la nostalgie du temps inutile que vous y avez investi.

A découvrir aussi