Le jour où vous découvrez que vous êtes victime d'abus narcissique

Le jour où vous découvrez que vous êtes ou avez été victime d'abus narcissique, vous ressentez de la colère, de la frustration et de la douleur émotionnelle. Ces émotions sont des signes avant-coureurs pour que vous réagissiez, mettiez de la distance et pansiez vos blessures.
Le jour où vous découvrez que vous êtes victime d'abus narcissique

Dernière mise à jour : 27 juin, 2022

Le jour où vous découvrez que vous êtes victime d’abus narcissique, vous vous voyez différemment dans le miroir. Comment n’ai-je pas remarqué avant ? Comment ai-je pu être aussi innocent ? Que dois-je faire maintenant pour mettre fin à tout cela ? La chose la plus frappante à propos de ces expériences difficiles et délicates est que beaucoup de gens finissent par développer une perception négative d’eux-mêmes pour avoir permis tant de choses.

Ainsi, et bien que la première chose qui vient à l’esprit dans ces contextes soit quelqu’un ayant une relation affective avec un narcissique, la vérité est qu’il existe plus de relations dans lesquelles le narcissisme peut être le protagoniste. L’une des plus problématiques est celle du fils ou de la fille qui découvre, déjà à l’âge adulte, la réalité dont il a été victime. S’il est difficile de s’en rendre compte, il est plus compliqué d’ouvrir les yeux sur l’impact de ce qui a été vécu et les conséquences qui s’éternisent.

De cette façon, on peut même parler de trouble de stress post-traumatique causé par le lien avec une personne narcissique. Des séquelles invisibles sur la peau, mais des saignements intérieurs qui ne sont pas toujours traités comme il se doit.

Homme triste souffrant d'être victime d'abus narcissique

Être victime d’abus narcissique : une réalité aux multiples visages

La recherche sur les effets des relations avec les narcissiques est vaste. S’il est vrai que l’on prête presque toujours plus attention aux listes classiques du « savoir si vous vivez avec un narcissique », il est tout aussi important de connaître les conséquences que ces situations engendrent. Et elles sont beaucoup plus graves qu’on ne le pense.

Des travaux de recherche, comme ceux menés à l’Université d’Amsterdam, ont étudié l’effet d’avoir un patron qui manifeste ce trait de personnalité. Les données ont indiqué qu’avoir un leader narcissique tend à conditionner l’estime de soi des employés. Autrement dit, peu sortent indemnes de ce type de situation, surtout si le deal est très serré et maintenu dans le temps.

De même, nous pouvons trouver ce profil dans presque tous les scénarios. Il y a des mères et des pères narcissiques. Il y a des amis, des collègues, des patrons et, bien sûr, des couples avec ce trait qui, dans certains cas, montrent un trouble de la personnalité clair. Or, il y a un moment qui mérite d’être approfondi et qui est décisif : celui où l’on découvre que l’on est victime d’abus narcissique.

Abus émotionnel par des parents narcissiques

Aucun enfant ne remet généralement en question le comportement ou le traitement de ses parents au-delà d’une situation spécifique dans laquelle ses souhaits ne sont pas exaucés. En général, n’importe qui peut traverser ses premières années sans savoir qu’une telle affection avec des conditions et des traitements nocifs n’est pas normale. Pour cette raison, il est courant de se rendre compte qu’ils ont été (ou sont encore) victimes d’abus narcissiques déjà à l’âge adulte.

A cette époque, ils présentent déjà une série de caractéristiques qui sont une conséquence directe de ce traitement quotidien :

  • Faible estime de soi.
  • Insécurité.
  • Difficulté à maintenir des relations d’amitié ou de partenariat.
  • Troubles de stress post-traumatique.
  • Traits très perfectionnistes.
  • Comportements autodestructeurs.

Réaliser que nos parents ont manifesté un comportement narcissique nous oblige à faire deux choses. La première est d’arrêter de les blâmer. La projection de la culpabilité augmente encore notre inconfort et notre position de victime. L’essentiel est de placer tous les efforts, les énergies et les affections en nous-mêmes. La priorité est de réparer le tissu de l’estime de soi.

Quand vous découvrez que vous êtes victime d’abus narcissique dans votre couple

“Je me sens furieux. Je ne sais pas comment je ne l’ai pas vu avant.” C’est sans doute la phrase la plus courante de ceux qui se rendent compte qu’ils sont victimes d’abus narcissiques dans leur couple. La frustration de ne pas avoir vu les signes avant est ce qui pèse le plus. Cependant, nous devons être clairs sur certains aspects :

  • Personne ne voit venir un narcissique. Ce sont d’habiles caméléons de tromperie et utilisent également notre empathie et notre affection pour nous manipuler.
  • Vous ne pouviez pas prévoir ce qui allait se passer. De plus, le simple fait de se sentir coupable de ne pas l’avoir vu avant nuit encore plus à l’estime de soi.

En outre, un autre fait se produit généralement. Les personnes qui ont passé longtemps dans une relation émotionnellement et psychologiquement abusive aux mains d’un narcissique éprouvent des sentiments de honte. Encore une fois, le “pourquoi ne l’ai-je pas vu ou pourquoi ai-je été si idiot” aggrave encore plus le malaise.

femme victime d'abus narcissique

Patrons narcissiques et épuisement émotionnel

Nous avons tous entendu parler de l’épuisement professionnel ou du syndrome du travailleur brûlé. Or, dans de nombreux cas, il existe des situations d’usure psychologique causées par la présence d’un leader narcissique.

  • Ainsi, lorsque la personne découvre qu’elle est victime d’abus narcissique au travail, ce qu’elle ressent est de l’humiliation.
  • Cette humiliation est donnée par une position de pouvoir inégale. Il y a quelqu’un au-dessus de nous qui nous manipule, qui retourne sa colère contre nous ou qui cherche toujours à renforcer son statut devant nous.

Tout cela a un impact lent et profond sur la santé mentale. Ainsi, comme on peut le voir, dans toutes ces situations décrites (famille, travail, partenaire), la simple découverte de cette situation de maltraitance suscite davantage de sentiments négatifs. Toutes ces perceptions de soi éveillent la colère, la honte et un sentiment de vulnérabilité. Il est nécessaire de ne pas nous faire plus de mal que ce que d’autres nous ont déjà infligé.

N’aggravons pas la plaie en étant durs et sévères avec nous-mêmes. Réaliser qui nous sommes avant (narcissique) devrait nous obliger à faire deux choses. Réagissez pour mettre de la distance puis réparez tout ce qui est abîmé. Le faire prendra du temps, c’est vrai, mais nous pouvons y parvenir.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les séquelles de l’abus sexuel infantile chez les hommes
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Les séquelles de l’abus sexuel infantile chez les hommes

Beaucoup des victimes d'abus sexuel infantile portent le fardeau de cette expérience tout au long de leur vie sans être capables de s'en débarrasse...



  • Bursten, Ben. The Manipulative Personality. Archives of General Psychiatry, Vol 26 No 4. (1972)
  • Buss DM, Gomes M, Higgins DS, Lauterback K. Tactics of Manipulation. Journal of Personality and Social Psychology, Vol 52 No 6 (1987)
  • Nevicka, B., De Hoogh, A., Den Hartog, D. N., & Belschak, F. D. (2018). Narcissistic Leaders and Their Victims: Followers Low on Self-Esteem and Low on Core Self-Evaluations Suffer Most. Frontiers in psychology9, 422. https://doi.org/10.3389/fpsyg.2018.00422
  • Johnson, Stephen. Humanizing the Narcissistic Style. W. W. Norton & Company. (1987)
  • Valashjardi A, Charles K. Voicing the Victims of Narcissistic Partners: A Qualitative Analysis of Responses to Narcissistic Injury and Self-Esteem Regulation. SAGE Open. April 2019. doi:10.1177/2158244019846693