L’anxiété généralisée : de la préoccupation inutile à l’anxiété, il n’y a qu’un pas

5 octobre 2017 dans Emotions 3 Partagés
l'anxiété généralisée femme

“La préoccupation n’élimine pas la douleur du lendemain, mais elle élimine la force d’aujourd’hui. »

-Corrie ten Boom-

Qu’est-ce que l’anxiété généralisée ?

L’anxiété généralisée est caractérisée lorsqu’une personne est constamment inquiète ou préoccupée par des aspects de sa vie quotidienne. Pour le dire plus clairement, elle anticipe constamment les choses et cet état d’éveil permanent est une véritable torture. Elle peut penser, sans aucun motif valable, que tout va mal se passer d’un point de vue financier, qu’elle va être licenciée de son emploi ou que ses enfants vont faire des bêtises.

Mais ce n’est pas tout. Les tâches du quotidien, comme le ménage, les travaux de la maison et l’entretien de la voiture deviennent des sources d’angoisse, de fatigue et de préoccupation très importantes. De plus, elle peut remuer sans cesse les peurs et les erreurs de son passé. Elle rentre donc dans une boucle de pensées négatives qui la force à chercher constamment des solutions à ses problèmes, sans jamais en mettre une seule en marche.

femme souffrant d'anxiété généralisée

Lorsqu’une personne souffre d’anxiété généralisée, de l’inquiétude et de l’impatience peuvent rapidement faire leur apparition, tout comme de la tension musculaire. Elle peut également se retrouver dans un état de fatigue mentale qui l’empêche de se concentrer et de faire le vide dans sa tête. Elle peut alors souffrir de troubles du sommeil, qu’il s’agisse de difficultés à s’endormir, de réveils abrupts durant la nuit ou d’un sommeil qui n’a rien de réparateur. Cet état de fait la rend particulièrement fatiguée et irritable.

Comme vous pouvez l’imaginer, les patient-e-s atteint-e-s de ce phénomène ont des difficultés à se détendre et certaines situations peuvent provoquer chez elleux une anxiété totalement démesurée. Comment font-iels pour survivre à ce cauchemar ? Iels évitent à tout prix les moments qui leur font peur et tentent de trouver des stratégies pour se calmer. Le pire travers de l’anxiété généralisée est qu’elle est de moins en moins supportable pour les personnes qui en souffrent et qu’elles peuvent finir par se couper totalement des choses de leur quotidien pour arrêter de souffrir.

Le dialogue intérieur et l’anxiété généralisée

Ces personnes que nous venons de décrire perçoivent la majorité des situations de la vie comme dangereuses. Elles interprètent la réalité comme si celle-ci était constamment préjudiciable, elles tirent des conclusions négatives même s’il n’existe aucune preuve que quelque chose peut être nocif.

Les biais cognitifs, les croyances irrationnelles et les pensées automatiques jouent un rôle très important dans tout ce processus. Ces personnes ont tendance à répondre à des stimuli négatifs, à interpréter de manière négative tout ce qui se produit dans leur vie et à valoriser leur présent en fonction d’événements de leur passé.

“Ne peux-tu assister à un esprit malade, enlever de la mémoire un chagrin enraciné, effacer des tourments inscrits dans le cerveau et avec quelque doux bienfaisant antidote, délivrer le sein souffrant de cette terrible angoisse qui pèse sur le cœur ?”

-William Shakespeare-

De plus, elles disposent de toute une armée de croyances sur la manière dont le monde devrait fonctionner pour correspondre à la réalité qu’elles aimeraient établir. Elles restent bloquées face à des situations que les autres ne remettent pas en question et qui ne sont pas dangereuse pour la majorité d’entre nous.

Voilà pourquoi il est essentiel que nous apprenions à identifier les moments où nous souffrons de ces maux. Une fois que nous y sommes parvenu-e-s, nous devons nous interroger sur les preuves dont nous disposons pour tirer de telles conclusions négatives. Nous devons chercher les informations concluantes et celles qui nous indiquent que nous nous trompons. C’est la seule manière de pouvoir former une interprétation de la réalité plus réaliste, de manière à nous éloigner de la tentation des pensées catastrophistes.

Apprenez à vous détendre et à prendre des décisions !

En réalité, le fait d’apprendre à localiser et à modifier nos pensées négatives est un processus extrêmement complexe, qui demande l’aide et le soutien d’un-e psychologue pour être mené à bien. Mais nous ne devons pas nous focaliser uniquement sur nos pensées. Nous devons aussi agir pour contrôler l’anxiété généralisée qui nous paralyse et qui n’est pas localisée seulement dans nos pensées.

“La capacité à supporter l’anxiété est importante pour l’auto-réalisation de l’individu et pour la conquête de son environnement. La réalisation de soi s’obtient en avançant malgré le poids des chocs émotionnels. Cela révèle l’utilisation constructive de l’anxiété. »

-Kurt Goldstein-

se libérer de l'anxiété généralisée

Si vous souffrez d’anxiété généralisée, nous vous proposons également d’apprendre à vous relaxer pour parvenir à soulager la tension musculaire et physiologique dont vous pouvez souffrir. Pour y parvenir, vous pouvez utiliser la technique de la respiration abdominale, qui est idéale dans les moments où vous vous sentez envahi-e par une vague de négativité et de panique. Vous pouvez également mettre en œuvre la relaxation musculaire progressive pour travailler sur vos angoisses.

Comme nous avons déjà pu le dire dans notre article, l’angoisse généralisée nous pousse à chercher des solutions à nos problèmes en permanence, sans jamais nous amener à en mettre une en œuvre. Voilà pourquoi il est important que nous apprenions à prendre des décisions et à mettre en œuvre des solutions pour remédier à des situations que nous jugeons problématiques. Vous devez essayer, même si vous devez échouer à plusieurs reprises. L’erreur est humaine !

Comme nous l’avons dit précédemment, éviter les situations qui nous angoissent n’est pas une bonne stratégie sur le long terme. Voilà pourquoi nous devons mettre un terme à ces comportements. Si vous devenez nerveux-se, mettez en pratique les techniques dont nous avons pu vous parler plus haut. Le chemin qui permet de dépasser ce mal-être global est difficile, mais avec l’aide d’un-e professionnel-le qualifié-e, vous devriez récupérer une bonne qualité de vie en peu de temps.

Images de Ryan McGuire

A découvrir aussi