L’angoisse du dimanche soir

· 23 février 2019
A quoi est due cette sensation d'angoisse propre au dimanche soir ?

L’angoisse du dimanche soir est un phénomène suffisamment répandu pour lui consacrer un article. Il s’agit d’un malaise interne qui a normalement lieu le dimanche après-midi, ainsi que le soir. Ceux qui en font l’expérience ressentent de l’inquiétude, de la tristesse, de la nostalgie et, parfois, une sensation de vide très gênante. Et ils ne savent pas pourquoi.

Le dimanche soir marque la transition entre la semaine qui s’achève et celle qui commence. Cela signifie que nous allons retrouver nos obligations quotidiennes. Il signale aussi la finalisation du repos et le début d’un nouveau cycle dans lequel nous allons reprendre nos responsabilités et nous occuper de toutes les choses en suspens que nous devons faire.

Pour certaines personnes, l’angoisse du dimanche soir est si forte qu’elle déclenche une insomnieEntre le dimanche et le lundi, ces personnes ont du mal à trouver le sommeil et cela ne fait qu’augmenter leur inquiétude. Il est aussi possible de voir surgir des migraines, des indigestions ou des sensations physiques de mal-être. Alors, pourquoi ces choses se produisent-elles et comment leur faire face ?

Origines de l’angoisse du dimanche soir

L’angoisse du dimanche soir est aussi connue sous le nom de syndrome du dimanche. On sait qu’elle a lieu chez des gens de tous les pays, de tous les âges et de toutes conditions sociales. Ce problème a été détecté pour la première fois en 2006 par la psychologue nord-américaine Larina Kase. Elle a effectué plusieurs recherches à ce sujet dans le Centre d’Etude et de Traitement de l’Anxiété de l’Université de Pennsylvanie.

Les études de Kase, tout comme d’autres qui ont été réalisées sur ce sujet, signalent que la principale cause de l’angoisse du dimanche soir est un certain degré d’insatisfaction professionnelle. Ceux qui rencontrent ce problème ont des difficultés non résolues sur leur lieu de travail ou dans leur vie professionnelle.

Certaines personnes n’aiment tout simplement pas leur travail. Elles n’aiment pas ce qu’elles font et perçoivent donc le début de la semaine comme une torture. D’autres font l’expérience de l’angoisse du dimanche soir à cause des tensions qu’elles rencontrent dans leur environnement de travail. Elles n’ont pas réussi à s’entendre avec leurs collègues ou leurs chefs. Au début de la semaine, la tension refait son apparition.

femme vivant l'angoisse du dimanche soir

Autres causes fréquentes

Nous trouvons aussi le cas de personnes qui doutent face à leur capacité de travail. Elles ne sont jamais sûres de pouvoir réaliser leurs tâches à temps et ne pensent pas pouvoir les faire correctement. Commencer une nouvelle semaine signifie ressentir à nouveau cette sensation d’insécurité et/ou d’incompétence.

Le mal-être a aussi lieu chez ceux qui n’ont pas de travail. Pour ces personnes, le début de la semaine représente un autre chapitre de cette lutte incertaine pour trouver un nouvel emploi. Cette incertitude, le fait de ne pas savoir si elles décrocheront un travail, est précisément ce qui déclenche l’angoisse du dimanche soir. Après la pause du week-end, elles doivent à nouveau faire face à la dure réalité.

Enfin, nous retrouvons ceux qui ne parviennent pas à se reposer suffisamment. Ce sont des personnes qui sont en pleine surcharge professionnelle. Elles doivent parfois consacrer leur temps de repos à des activités exigeantes, à un second travail, à des études ou à leur maison. Pour elles, finir le week-end sans s’être reposées est frustrant. Le dimanche soir, elles peuvent ressentir le poids de ce train de vie.

Comment solutionner ces montées d’angoisse

Finalement, le dimanche soir, nous faisons face à notre réalité d’une façon beaucoup plus crue. La solitude, les frustrations et les attentes défilent devant nos yeux. C’est pour cela que, très souvent, sans même le chercher, nous finissons par faire une introspection (ou par la fuir).

femme qui lit pour oublier l'angoisse du dimanche soir

Suivre ces recommandations peut nous aider à mieux gérer l’angoisse du dimanche soir :

  • Organiser tout ce qui aura lieu le lundi, et ce à partir du vendredi soir. Cela facilitera la transition du week-end et le dimanche ne sera pas uniquement consacré aux pensées à propos du lundi.
  • Profiter au maximum du dimanche. Nous ne devons surtout pas rester inactifs. Le dimanche doit être le jour parfait pour faire ce que nous aimons le plus.
  • Choisir une activité relaxante à la fin de la journée. Un bon livre ou un bon film nous aident à mieux gérer l’angoisse.

Dans tous les cas, nous ne devons pas oublier que la solution n’est pas d’éviter l’introspection quand nous avons des problèmes mais de la réaliser à fond. Nous avons parfois besoin d’aide professionnelle pour digérer et traiter ces émotions gênantes. D’autres fois, il suffit juste de resserrer quelques boulons ou de prendre des décisions ponctuelles.