L’amour, et surtout l’amour propre, s’arrosent tous les jours

6, mai 2017 dans Psychologie 181 Partagés

Il arrive toujours un moment dans nos vies où l’on commence à le pratiquer. Il s’agit de l’art de nous remplir d’éléments plus sains : personnes, situations, objets… Certains l’appelleront égoïsme. Nousen revanche, l’appellerons dignité personnelle. Parce que si nous n’avons pas d’amour propre, à quel amour pouvons-nous aspirer?

Aujourd’hui, un des aspects qui suscite le plus d’intérêt dans le cadre de la psychologie est sans aucun doute le thème de l’amour propre ou de l’estime de soi. Chaque jour « fleurissent » plus d’approches, de techniques et de gourous renommés qui prétendent nous donner la formule magique. Cependant, il y a un aspect qui doit être clair : l’amour propre ne se trouve pas à l’extérieur de nous-mêmes, il se construit, s’arrose avec délicatesse et se nourrit chaque jour comme la graine la plus puissante de notre être.

« Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment. Et alors, j’ai pu me relaxer. »

Charles Chaplin

Beaucoup d’expert-e-s du monde émotionnel nous expliquent que la clé du problème de l’amour propre réside dans notre éducation. On ne nous enseigne pas à mettre des limites, à avoir confiance dans nos capacités. Tout cela fait que, petit à petit, nous créons un semblant d’estime de nous-mêmes basé seulement sur nos interactions avec les autres.

L’image de nous-mêmes rentre dans le moule de ce que les autres pensent ou disent. Nous nous transformons presque, sans savoir comment, en de fragiles lucioles recherchant un rayon de lumière et rêvant d’êtres « spéciaux/spéciales ». Quand, en réalité, la seule chose que nous devons apprendre c’est à être nous-mêmes, nous accepter avec nos grandeurs, nos défauts et nos identités. Nous vous proposons de réfléchir à cela.

luciole

L’amour propre ne fait pas tout : pratique l’auto-compassion

Ce sujet est fascinant. Si l’on fait une rapide recherche, on peut se rendre compte qu’une grande partie des livres de développement personnel associent l’amour propre à la réussite. Avec une estime de soi élevée, on suppose que l’on peut atteindre la réussite professionnelle. Avec un amour propre défini et sans fissures, nos relations affectives sont plus satisfaisantes.

Cependant, ce genre de relations ne réussissent pas toujours. L’amour propre n’est pas une garantie de réussite, c’est une valeur personnelle qui nous confère respect de soi et la réaffirmation de notre être. Grâce à lui nous disposons de meilleures capacités pour nos relations, pour survivre et intégrer nos dynamiques quotidiennes. Cependant, une haute estime de soi ne nous garantit pas à 100% de triompher dans chaque aspect de notre vie.

Ces dernières années, on parle d’un nouveau concept très intéressant : celui de l’auto-compassion. Selon un article publié dans la revue « Personality and Social Psychology », nous devrions voir cette stratégie comme une façon d’atteindre une authentique plénitude personnelle. Ce serait comme atteindre un niveau plus profond de l’amour propre.

fille-fleurs-768x449

L’auto-compassion suppose tout d’abord, d’accueillir nos erreurs et nos limites avec respect, avec compassion. Nous nous réconfortons nous-mêmes comme des personnes qui méritent une nouvelle opportunité pour continuer à avancer malgré le fait d’avoir échoué dans certaines occasions.

De même, cette dimension nous propose d’arrêter de nous juger, d’être sur la défensive et de nous comparer avec les autres. Il faut maintenir un esprit ouvert et un cœur chaud qui se respecte à lui-même en cultivant l’optimisme, et bien sûr l’humilité. C’est seulement ainsi que nous arriverons à valider nos qualités, nos grandeurs et notre potentiel de manière réaliste.

L’amour propre se cultive, se protège et se défend

Il se peut que l’on vous traite d’égoïste quand vous vous donnez la priorité. Il est fort probable, aussi, qu’ils vous accusent de lâcheté quand vous vous rendez compte que ce projet ne mérite pas votre énergie. Parce que, quand les amertumes brûlent, quand les peines font souffrir et quand les illusions ont la forme des rêves brisés, il est nécessaire de mobiliser son amour propre et d’avancer simplement et avec intégrité, en faisant la sourde oreille aux mauvaises langues.

« Nous savons ce que nous sommes, mais nous ignorons ce que nous pouvons devenir »

Ophelia dans Hamlet de William Shakespeare

Que nous le croyons ou non, l’amour propre est un concept dont beaucoup ignorent le sens. L’amour propre n’est pas orgueil, surtout parce que celui/celle qui se respecte ne cherche pas à se sentir supérieur-e aux autres. L’orgueilleux-se est celui/celle qui ne s’est pas soigné à l’intérieur, qui joue à la défensive, en faisant du mal, en rendant vulnérable. Ces deux dimensions sont les deux côtés d’une même médaille.

Voyons ci-dessous, quels axes délimitent réellement l’amour propre et comment nous devons le renforcer.

femme-ocean-768x486

Quelques clés pour défendre et construir ton amour-propre

En faisant référence à la citation de Shakespeare signalée précédemment « nous savons ce nous sommes, mais nous ignorons ce que nous pouvons devenir » nous nous rendrons compte qu’actuellement cela n’est pas vrai. Nous passons notre vie à rêver à ce que l’on voudrait être, à ce que nous voudrions atteindre, mais en réalité nous oublions un aspect fondamental : pratiquer l’auto-connaissance.

  • Carl Rogers a déjà écrit sur cela en son temps : « seulement quand je m’accepte tel que je suis, je peux changer, je peux m’améliorer ». C’est important de prendre cela en compte, l’amour propre implique, par-dessus tout, de laisser de côté le « je devrais être » pour le remplacer par « je suis ». C’est seulement ainsi que nous obtiendrons ce brillant personnel que nous avions rempli d’ombres jusqu’alors.
  • Autre aspect à prendre en compte, et que, sans aucun doute, nous n’avons pas mis en pratique est celui de l’auto-satisfaction. Profitez de vous-même, appréciez ce que vous êtes, ce que vous avez fait et même les erreurs laissées derrière. Tout cela dessine un précieux « mandala » qui contient tout votre être en croissance continue.

femme-ocean-avec-poissons

Délectez-vous avec chacune des tonalités de votre vie, de chaque forme, de chaque mouvement. C’est une création propre qui vous définit et qui doit vous inspirer chaque jour. Il est clair que dans notre existence, nous ne pouvons pas aspirer à une totale satisfaction personnelle, mais vous méritez et vous devez lutter pour atteindre au moins 80 % d’auto-satisfaction.

Parce que, rappelez-vous, moins nous nous acceptons et plus nous aurons besoin de l’acceptation des autres, et personne, absolument personne, ne mérite ce genre d’esclavage.

A découvrir aussi