L'amour en période de pandémie : la nouvelle réalité des rendez-vous et relations

10 août, 2020
Comment trouver un compagnon/une compagne dans le contexte actuel ? L'absence de contact physique au cours de cette période nous aidera-t-elle à nous séduire d'une autre manière, à créer des relations plus durables ? Quoi qu'il en soit, une chose est évidente : l'amour réussit toujours à se frayer un chemin sous n'importe quelle circonstance.

L’amour en période de pandémie peut ressembler à un roman d’Arthur C. Clarke. Ces rencontres où, après quelques verres, des rires et un flirt, on voyait surgir les caresses et le premier baiser, sont maintenant entravées par un masque ou même limitées jusqu’à ce qu’on soit certain de ne pas être infectés par le coronavirus.

Penser au futur nous effraie rien qu’en pensant à cette idée. C’est pourtant ce qui est en train de se passer. La réalité va beaucoup plus vite que les hypothèses des experts. Or, s’il y a bien quelque chose qui ne s’arrête que rarement, c’est notre besoin d’établir des relations, de chercher l’amour. Peu importe le contexte, l’être humain est capable d’imaginer des mécanismes en dépit des murs et des labyrinthes qui se trouvent sur son chemin.

Un exemple illustrant cette idée est le projet très original Love is QuarantineDeux jeunes de Brooklyn ont créé cette plateforme pour aider les personnes confinées à cause de la pandémie à trouver un compagnon/une compagne à distance et dans l’intimité de leur maison. Avec cette idée, on a pu voir que, dans le contexte actuel, les gens ont encore plus besoin d’entamer des relations.

La solitude et le fait de disposer de plus de temps pour penser à vie nous poussent, plus que jamais, à utiliser ces plateformes online pour connaître d’autres personnes, pour trouver “l’âme sœur” en ces temps si difficiles et pour faire face au quotidien avec d’autres perspectives ainsi que de nouveaux espoirs.

L'amour en période de pandémie passe par le virtuel.

L’amour en période de pandémie : comment trouver un-e petit-e ami-e lors des prochains jours ou mois ?

L’amour en période de pandémie finit toujours par surgir. D’une autre manière, avec des mécanismes connus mais en reformulant des normes, des espaces et des moments. Les nouvelles technologies continuent d’être l’outil clé pour connaître, contacter, parler, séduire, partager…

Nous ne faisons cependant que retarder le moment où nous nous découvrirons en face à face, peau contre peau. Car la distance de sécurité de deux mètres et le désinfectant pour les mains n’aident pas, ne sont pas romantiques et brisent complètement la liberté dont nous disposions auparavant.

Il y a malgré tout quelque chose de curieux dans ces circonstances. L’amour en période de pandémie nous renvoie, d’une certaine façon, aux relations des siècles passés. Celles où les lettres que les amants s’envoyaient aidaient à créer des refuges d’intimité et de cour pour mieux se connaître. La première rencontre entre deux personnes pouvait se faire au bout de plusieurs mois mais, grâce à cette longue correspondance, l’attraction et l’affection s’étaient déjà en bonne partie installées.

Si les amants du XIXe siècle attendaient impatiemment ce courrier dans leur boîte aux lettres, nous autres, au XIXe siècle, avons plus de chance. Les délais sont plus courts et il nous suffit d’attendre une notification sur notre téléphone.

Comment les relations se construisent-elles en période de confinement ?

Les applications pour faire des rencontres en ligne voient leur activité augmenter. Les utilisateurs y passent, dans de nombreux cas, deux fois plus de temps. Est-ce par ennui ? La réponse est non. En fait, il s’agit d’un phénomène beaucoup plus profond et intéressant d’un point de vue psychologique.

Beaucoup de personnes vivent seules. Les taux de solitude augmentent chaque année et cette réalité n’est pas propre aux personnes âgées. La population la plus jeune et les milléniaux la connaissent aussi. Pendant ces semaines de confinement, beaucoup ont ressenti le besoin de trouver quelqu’un avec qui parler, entamer une relation…

  • À propos de la façon dont les relations et l’amour se construisent en période de coronavirus, Liesel L. Sharabi et Tiffany A. Dykstra-DeVette disposent d’un travail qui s’ajuste assez bien à cette réalité actuelle. Nous commençons toujours par chercher des thèmes qui nous intéressent tous les deux, des loisirs communs, des passions analogues
  • Actuellement, la conversation la plus commune renvoie toujours au coronavirus. Nous parlons de la façon dont nous affrontons le quotidien, de nos pensées, de nos peurs, de nos besoins, de nos rêves quand cela se terminera… Des ponts de connexion émotionnelle très cathartiques s’établissent pour le moment actuel
L'amour en période de pandémie et les applications de rencontre.

L’amour en période de pandémie : plus de temps pour le flirt égal relations de meilleure qualité ?

L’amour en période de pandémie freine ce que nous connaissions avant : les relations à consommer et à jeter. Les aventures d’une nuit ou le ghosting postérieur ont été forcés de se reformuler. La peur de la contagion mettra probablement un frein à cette spontanéité dans le contact physique, à cette liberté que nous avions de pouvoir toucher sans avoir besoin de nous nettoyer, au préalable, avec une bonne dose de gel hydroalcoolique.

Nous ne savons pas combien de temps durera cette réalité, mais il est clair que le besoin de tomber amoureux et de trouver un compagnon/une compagne ne disparaît pas. Il continue de se développer et cherche, aujourd’hui plus que jamais, des canaux et des endroits où il pourra se réaliser.

Nous voyons aussi que cette période de flirt s’allonge, inévitablement. En effet, nous disposons de plus de temps pour parler, pour écrire, pour nous connecter d’une façon plus intime et pour partager les moments que nous vivons.

Les “rendez-vous vidéo” ont désormais remplacé nos rendez-vous dans un bar, un restaurant ou un pub. Nous nous faisons beaux et nous séduisons à travers un écran et, même s’il est vrai que tout cet univers n’est plus le même qu’avant, c’est le seul que nous ayons, pour le moment. Il faudra donc s’adapter, être créatifs, habiles et attentifs pour entretenir cette relation, pour réussir, au moment opportun, à nous rencontrer en chair et en os, peau contre peau.

 

  • Sharabi, Liesel L., and Tiffany A. Dykstra-DeVette. 2019. “From First Email to First Date: Strategies for Initiating Relationships in Online Dating.” Journal of Social and Personal Relationships 36 (11–12): 3389–3407. doi:10.1177/0265407518822780.