Laisser partir, c'est réaliser que certaines personnes font partie de votre passé

Laisser partir, c'est réaliser que certaines personnes font partie de votre passé

Dernière mise à jour : 17 mai, 2017

Laisser partir, c’est réaliser que certaines personnes font partie de votre passé et pas de votre avenir. Cela ne veut pas dire que ça ne fasse pas mal. Les adieux font toujours souffrir, même quand ils se font pressentir depuis longtemps. Voilà une des lois émotionnelles qui régissent notre vie en interaction avec les autres.

Il y a des relations (ou des personnes) vous égratignent, mais même si vous vous battez, même si vous essayez d’aller au-delà, si vous aimez, même si elles sont faites pour rester, elles s’effondrent en un coup de vent. Ça ne fait pas plaisir de dire au revoir, mais parfois, c’est libérateur, et c’est dans cette liberté que se trouve la beauté et le besoin.

Parce que parfois, nous avons ce besoin de partir pour être heureux-ses, de laisser derrière nous une vie pleine de douleur et de doutes, d’abandonner l’incertitude émotionnelle, d’atteindre la paix intérieure et d’être des artisan-e-s de notre liberté émotionnelle.

Il faut savoir dire adieu aux gens qui vous font mal en réalisant que nous pouvons tirer des leçons d’absolument tout pour de futures expériences. Cela ne veut pas dire que parfois, la tristesse qui nous pousse à la dérive ne vaille pas la peine. Parce que c’est beau d’aimer et d’apprendre des relations qui ne peuvent pas exister.