La théorie de Darwin sur l'origine des religions

01 juin, 2020
Darwin a été un des précurseurs de l'étude de l'origine des religions. Il a affirmé que le concept même de religion s'est formé très tôt dans le cerveau des hommes.
 

L’origine des religions et la théorie de de l’évolution de Darwin ont été intimement liées au cours des 150 dernières années. Avec sa théorie magistrale, le célèbre scientifique a bouleversé tout ce que nous savions sur notre origine et sur notre évolution. Il a ainsi changé notre vision de ce que nous étions et, par conséquent, de ce que nous sommes.

Rappelons que Charles Darwin lui-même a consacré un chapitre à l’origine des religions dans l’un de ses livres les plus importants, La Filiation de l’homme et la sélection liée au sexe. Ainsi, d’après ce livre, si nos caractéristiques sont le produit de l’évolution, la religion ne le serait pas moins.

La théorie de l’évolution de Darwin

Charles Darwin nous a légué l’un des plus importants chapitre de l’histoire humaine des sciences. Avec la publication de L’Origine des espèces, il a bouleversé tout ce que nous pensions savoir sur le développement de la vie sur Terre.

Bien que sa théorie ait suscité de nombreuses controverses à son époque, l’influence de ses recherches ont été considérables. Et ce, jusqu’à aujourd’hui. En fait, ses travaux ont façonné la façon dont nous voyons les êtres humains aujourd’hui. Il a bouleversé la pensée scientifique des 100 dernières années en ouvrant une nouvelle voie pour mieux comprendre la vie passée, présente et future sur notre planète.

Charles Darwin a écarté la théorie créationniste en montrant qu’elle n’était pas lié à l’émergence de la vie. Dans ce cas, pourquoi les religions sont-elles apparues ? L’auteur montre que les comportements et le cerveau sont également les produits de l’évolution humaine. En d’autres termes, tout ce qui a résisté au passage du temps a une explication évolutionniste. Y compris la religion.

 
Charles Darwin

L’origine des religions à travers le prisme des théories de Charles Darwin

L’une des contributions les plus importantes dont nous disposons actuellement pour établir ce lien entre l’évolutionnisme de Darwin et l’origine religieuse se trouve dans les recherches d’Elizabeth Culotta. Son essai sur l’origine de la religion a été publié sur le blog Origines de la prestigieuse revue scientifique Science.

Selon l’auteur, il y a une propension humaine et naturelle à croire en des divinités invisibles. Pour expliquer cela, l’auteur se tourne vers les théories de Darwin, qui considérait déjà en son temps que la croyance aux divinités et aux religions n’était pas du tout quelque chose de mystérieux. Selon Darwin, à partir du moment où les êtres humains ont eu une certaine capacité de raisonnement, ils ont dû commencer à formuler des hypothèses sur leur existence. Cependant, en l’absence de méthode scientifique, ils ont fait appel à leur curiosité, leur imagination et au merveilleux pour y trouver des réponses.

En d’autres termes, l’être humain, qui est curieux par nature, a très tôt cherché une explication à sa propre origine. Mais en l’absence de réponses, c’est la religion qui surgit naturellement de l’esprit humain. La science cognitive basée sur l’anthropologie, les neurosciences et la psychologie peut alors être définie, afin d’expliquer la construction mentale d’une pensée religieuse.

 
Une bouge allumée

 

D’autres sources à l’appui

Dans son travail, Culotta cite d’autres sources intéressantes. Elle se réfère par exemple au travail du psychologue expérimental Justin Barrett de l’université d’Oxford. En suivant les théories de Darwin, ce professeur a découvert qu’il existe des propriétés fonctionnelles dans les systèmes cognitifs humains. Ces propriétés nous poussent à croire en des éléments surnaturels. Autrement dit, en quelque chose qui ressemble à Dieu.

Ainsi, les théories de Barrett rejoignent celles de Darwin. En effet, toutes deux considèrent que l’élaboration et l’enracinement des religions trouvent leur origine dans une cognition sociale élaborée.

Les études du psychologue de l’université de Yale, Paul Bloom vont également dans ce sens. D’après ses travaux, l’être humain possède une certaine capacité à tout imprégner de spiritualité. Cela vaut même pour les objets inanimés. Cette spiritualité se manifeste alors dans tout les domaines. Du désir, à l’émotion, à la croyance et même à la conscience. C’est de cette façon que naissent les mouvements religieux.

De nombreuses autres études s’appuient sur les travaux précurseurs de Darwin sur l’origine des religions. Certains vont même jusqu’à comparer la dévotion à Dieu à l’amour qu’un chien peut porter à son maître. Il ne fait donc aucun doute que Darwin à inspiré nombre d’entre-eux.

 

 

  • On the Origin of Religion, Elizabeth Culotta. Science 06 Nov 2009