La rencontre émouvante entre Michael J. Fox et Christopher Lloyd

Impossible de ne pas s'émouvoir en voyant les retrouvailles entre Michael J. Fox et Christopher Lloyd. 37 ans après le film "Retour vers le futur". Nous avons tous été impressionnés par la façon dont la maladie de Parkinson a fait des ravages sur le bien-aimé Marty McFly.
La rencontre émouvante entre Michael J. Fox et Christopher Lloyd
Valeria Sabater

Rédigé et vérifié par Psychologue Valeria Sabater.

Dernière mise à jour : 09 novembre, 2022

Il existe des duos de films légendaires et l’un des plus emblématiques est Michael J. Fox et Christopher Lloyd. Personne ne peut nier que Retour vers le futur, le classique que Robert Zemeckis réalisa en 1985, laissa une marque indélébile sur notre culture pop. Cependant, une plus grande empreinte a été causée par ses protagonistes, les déjà inoubliables Marty McFly et Emmett “Doc” Brown.

Aujourd’hui, 37 ans après la première de la trilogie, ils voulurent nous offrir un cadeau émouvant. Le 9 octobre, un ComicCon s’est tenu à New York. C’est au Javit’s Center qu’une rencontre émouvante eut lieu entre les deux pour commémorer cette date et parler de la franchise. Les deux interprètes, âgés respectivement de 61 et 83 ans, reçurent une longue standing ovation dès leur apparition sur scène.

Même si, visiblement, tous les regards se sont tournés vers Michael J. Fox qui, quasiment incapable de marcher et dominé par un manque de coordination, n’hésita pas à serrer dans ses bras son partenaire d’aventures. La maladie de Parkinson qui a été diagnostiquée à seulement 29 ans, progressa d’une manière remarquable. Bien que son attitude et son sens de l’humour pétillant offraient cette tempérance et cette résolution qui manquent cruellement à son corps…

“La maladie de Parkinson est un cadeau, et je ne l’échangerais contre rien… Des gens comme Christopher Lloyd ont toujours été là pour moi, et beaucoup d’entre vous l’ont toujours fait. Il ne s’agit pas de ce que j’ai, mais de ce que vous m’avez donné : la voix pour le faire et aider les gens”.

-Michael J. Fox-

Michael J. Fox
La première fois que Michael J. Fox sentit que quelque chose n’allait pas, c’était en 1991, lorsqu’il sentit que son petit doigt présentait une étrange contraction.

La rencontre entre Michael J. Fox et Christopher Lloyd, un moment magique

Blue jeans, baskets, air décontracté… Michael J. Fox et Christopher Lloyd se présentèrent devant leurs fans avec des tenues très similaires. Même si l’harmonie authentique était dans ses gestes, dans ces mots à l’oreille qui échappaient aux micros, et dans les sentiments retenus mais vibrants.

Dimanche dernier (9 octobre), le ComicCon de New York organisa un panel sur l’héritage de Retour vers le futur. La présence de ses protagonistes laissa les fans et tout cinéphile surpris et excités. Les réseaux sociaux se mirent à partager la scène et elle fit le tour du monde en quelques secondes.

Il était impossible de détourner le regard de Michael J. Fox, qui, avec son humour débordant, minimisa ses problèmes évidents de coordination, d’équilibre et d’élocution. Il plaisanta avec ce chewing-gum qui s’échappa de sa bouche et insista sur le fait que la maladie de Parkinson était la meilleure chose qui lui soit jamais arrivée. Puisque son but n’est autre que de donner la parole à cette maladie pour aider les gens.

L’optimisme est durable lorsque vous revenez sans cesse à la gratitude, et ce qui suit est l’acceptation.”

-Michael J. Fox-

Le premier tremblement survint à l’âge de 29 ans

Michael J. Fox tournait le film Doc Hollywood lorsqu’il a senti son petit doigt gauche se contracter. Il avait 29 ans et ne voulait pas lui accorder trop d’importance. Peu de temps après, cependant, les tremblements et la raideur des hanches arrivèrent. Il ne fallut pas longtemps pour qu’il soit diagnostiqué avec la maladie de Parkinson. Il savait que sa vie allait changer à partir de ce moment et il s’y prépara avec beaucoup de difficulté.

Il ne rendit publique sa maladie qu’en 1998, lorsqu’il subit une thalamotomie pour contrôler les tremblements. De plus, il commença à prendre le médicament Sinemet qui lui permet de réguler les symptômes. À partir de ce moment, il arrête de boire, améliore son hygiène de vie et crée une fondation à son nom pour la recherche sur la maladie de Parkinson. Il ne lui fallut pas longtemps pour devenir, selon le New York Times, la voix la plus pertinente en défense de ladite condition.

C’est actuellement le plus grand bailleur de fonds à but non lucratif du développement de médicaments pour la maladie.

Michael J. Fox leva plus d’un milliard de dollars pour aider à trouver un remède contre la maladie de Parkinson grâce à sa fondation

Retraité du cinéma, mais pas de l’activisme

En novembre 2020, il annonça son retrait du cinéma en raison des complications évidentes dérivées de la maladie de Parkinson. Cependant, sa carrière cinématographique et télévisuelle ne pourrait pas être plus étendue. Il reçut de nombreux prix, plusieurs doctorats de diverses universités et écrivit trois livres : Lucky Man : A Memoir (2002), Always Looking Up : The Adventures of an Incurable Optimist (2009) et A Funny Thing Happened on the Way: Twists and Turns and Lessons Learned (2010).

Il regrette de ne plus pouvoir jouer de la guitare comme avant et que sa mémoire ne lui permette pas de continuer dans le monde de l’interprétation. Malgré cela, et les moments sombres, il se déclare optimiste et très conscient de son objectif. Il continu à se battre pour trouver un remède contre la maladie de Parkinson ou des traitements qui améliorent la qualité de vie des patients.

Une amitié qui dépasse le temps et l’espace

“La chimie entre nous était là dès notre toute première scène ensemble “, déclara Michael J. Fox à propos de Christopher Lloyd à ComicCon . Cela demeura pendant trois films, et n’a certainement pas disparu. Travailler avec lui fut le meilleur.”

Les deux acteurs rirent et partagèrent des anecdotes lors de l’événement du 9 octobre à New York. Cette amitié est toujours présente. Peut-être laissèrent-ils les personnage de Marty McFly et Doc Brown loin derrière, mais cette étincelle amusante et complice se lit encore sur leurs visages.

Ni les années ni les maladies n’éclipsèrent leur charme. Par conséquent, nous attendons certainement avec impatience d’autres rencontres futures, d’autres événements qui nous font voir qu’il existe des amitiés éternelles et des personnes qui continuent de nous inspirer.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
L’Étrange histoire de Benjamin Button
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
L’Étrange histoire de Benjamin Button

Un film peut-il changer votre vie ? Oui. Lorsque technique et délicatesse s’entremêlent à la perfection comme dans ce film, le résultat n'a pas de ...



  • Fox, J. Michael (2003) Lucky Man: A Memoir. Hyperion-Acquired Assets