La ménopause : une phase naturelle dans la vie de chaque femme

30 novembre 2016 dans Psychologie 0 Partagés

Il arrive un moment dans la vie de chaque femme où la maturité sonne à la porte, et la ménopause est la main qui tourne la poignée pour l’ouvrir.

Nous parlons ici d’un moment physiologique important avec un tel impact qu’il incite à la réflexion et à l’organisation d’un autre cadre de vie.

Au début, notre corps commence à vivre des changements que nous pouvons ne pas comprendre ou même que nous détestons, mais avec l’acceptation et une attitude positive face à cette nouvelle étape, la ménopause peut devenir un symbole de sagesse qui guide ceux qui ont besoin de notre expérience.

Les symptômes de la ménopause

Nous connaissons toutes les symptômes de la ménopause. Lors des premières phases, les symptômes ont tendance à générer une certaine résistance car d’une manière ou d’une autre, ils symbolisent le fait que nous vieillissons.

Cette symptômatologie initiale nous focalise sur quelque chose qui nous arrive à tous : le temps qui passe.  

femme-bleue

Voici certains des symptômes de la ménopause :

  • L’irrégularité des cycles menstruels.
  • Les nausées, les sueurs et les palpitations causées par les sensations de chaleur subites et l’anxiété.
  • La sécheresse vaginale qui peut provoquer des douleurs pendant l’acte sexuel.
  • Les changements émotionnels, qui peuvent finir par être des symptômes de dépression s’ils ne sont pas traités à temps.
  • Des changements dans le métabolisme, qui normalement provoquent une augmentation de la graisse corporel. Il faut ici tenir compte du risque cardiovasculaire et du diabète.
  • L’ostéoporose, c’est-à-dire, la perte en masse osseuse, à cause de la décalcification.

Si votre corps montre des symptômes de ménopause, ne paniquez pas ! Prenez votre temps, consultez votre médecin et si vous en avez besoin, consultez un psychologue.

De plus, le soutien de nos proches est fondamental pour pouvoir affronter cette nouvelle étape qui affectera votre vie physiquement et psychologiquement.

Comment se préparer à son arrivée ?

Peut-être que la pire des choses, dans la ménopause, ce n’est pas la ménopause mais notre préparation psychologique à l’acceptation du passage à la vieillesse.

Mais, n’est-il pas vrai que la vieillesse possède de nombreux visages et qu’elle n’est qu’une question d’attitude ?

Le plus important, c’est d’être conscient que, même si nous arrivons à ce moment, c’est parce que nous avons vécu longtemps, et maintenant, il est temps de prendre soin de soi physiquement et psychologiquement : les exercices quotidiens, bien s’alimenter et vivre de manière détendue et saine peut aider bien plus que cela n’y paraît.

Avoir une attitude positive est clé lorsqu’il s’agit de se confronter à la ménopause : arriver à la maturité physique ne doit pas signifier épuisement mental. Tout est question de force et de conscience.

Admettre que notre corps a évolué est le plus gros symptôme de santé que l’on peut imaginer. 

Voici un autre conseil à suivre : la patience, car un changement dans le corps tel que la ménopause n’est jamais facilement acceptable. Alors, demandez à vos proches d’être patients avec vous, et surtout, donnez-vous du temps à vous-même.

La ménopause : un signe de sagesse 

Accepter que la ménopause soit un pas vers la maturité est symptôme de sagesse : le chemin sur lequel vous avez marché toute votre vie s’est métamorphosé et a évolué, de l’apprentissage à la sagesse. 

mere-et-fille-calin

Aujourd’hui, vos conseils guideront ceux qui vous entourent et même si cela n’empêche pas qu’ils continuent à errer, cela leur servira pour modeler leur futur.

Vous êtes l’un des modèles à suivre. Alors, le mieux est de regarder le côté positif de cette phase : c’est quelque chose de naturel, de féminin et surtout, une étape qui doit nous faire accepter de tourner une page dans notre vie.

Soyez fière de votre vie et aidez vos proches à dessiner leur avenir. Ils vous remercieront et vous sentirez que ce type de changements, avec perspective, finit par révéler la sagesse qui se trouve en nous, car nous ne cessons jamais d’apprendre face à l’adversité.

A découvrir aussi