La ménopause : une étape merveilleuse du développement personnel

· 14 septembre 2016

La ménopause, c’est bien plus que des bouffées de chaleur ou la fin d’une étape fertile.

Il ne s’agit pas d’un déclin, mais d’un processus naturel qui fait partie du changement et qui, avec le temps, joue toujours en faveur des femmes.

En effet, la ménopause est une étape remplie d’opportunités et de développement personnel, dans laquelle la sagesse et la joie illuminent l’esprit et renforcent le coeur.

De nos jours, l’image sociale de la ménopause a changé. Si auparavant on voyait cette étape comme le moment où la femme s’occupait exclusivement de l’éducation des enfants, aujourd’hui, la femme joue un rôle très actif dans la société, ce qui contredit de nombreux stéréotypes classiques.

Lors de la ménopause, chaque femme, chaque corps est un monde. Cependant, le monde, c’est bien plus que des règles ou des hormones.

L’équilibre intérieur et la construction quotidienne du bonheur sont, finalement, notre unique but.

Même si le rôle de la femme a beaucoup changé ces dernières décennies, il existe encore de fausses croyances au sujet de la ménopause, que nous devons dévoiler.

Nous vous invitons aujourd’hui à découvrir certaines perspectives intéressantes et utiles sur ce thème.

mujer con mariposas en la espalda

La ménopause et ses mythes

Certaines femmes expérimentent une ménopause précoce. D’autres, doivent alors la vivre après une hystérectomie.

Il est évident que chaque femme est un monde, que les symptômes ne sont jamais les mêmes dans tous les corps et que toutes les femmes n’acceptent pas ce processus de la même façon.

Cependant, selon un articule publié dans la revue « Menopause and perimenopause« , il existe une série de croyances erronées autour de la ménopause, qui donnent un air de fatalité à cette étape de la vie d’une femme et qui nous poussent à la voir comme la fin d’un cycle plutôt qu’une continuation de notre cycle de vie.

  • La ménopause ne débute pas obligatoirement à 50 ans. Il s’agit d’une processus qui peut débuter de façon précoce ou après 60 ans.
  • Lors de la ménopause, toutes les femmes prennent du poids et il est impossible de maigrir : faux.
    Avec un régime adapté, de la motivation et de l’exercice, il n’y a pas de raison d’obligatoirement grossir.
  • Le désir sexuel est diminué : faux.
  • Les premiers symptômes de la ménopause sont les bouffées de chaleur : faux.
    Il y a des dizaines de symptômes associés et chaque femme peut présenter l’un ou l’autre.
  • La ménopause engendre l’apparition de l’apathie et de la dépression : faux.
    Une fois de plus, nous devons comprendre que chaque femme vit ce processus à sa façon et que généraliser, c’est tomber inévitablement dans l’erreur.
rostro de mujer con pluma a un lado

La fin de la femme « protectrice »

La femme, c’est le lien émotionnel du monde, en elle résident le consensus, la flexibilité et l’empathie.

Ses qualités linguistiques sont accompagnées par son intuition, par la vision au-delà du conventionnalisme, par son raisonnement logique et structuré…

Une diminution de la production d’oestrogènes ne changera rien à cela.

De plus, Helen Fisher, la célèbre biologiste et anthropologue, définit la femme post-ménopausée comme une « bibliothèque vivante », une figure qui, dans de nombreuses sociétés traditionnelles, peut acquérir le même pouvoir politique, social ou économique qu’un homme.

Nous savons bien que la ménopause peut engendrer quelques problèmes associés, tels que l’ostéoporose ou des douleurs articulaires.

Cependant, le développement personnel de la femme lors de cette étape est si remarquable, que des auteurs tels que le psychologue Francis Fukuyama nous indiquent que la figure de la femme « protectrice » est en évolution et que dans quelques années, celle-ci aura un rôle très important dans nos sociétés.

mujer con el cabello azul pensando en el paso a la menopausia

Le temps joue toujours en faveur des femmes

Le temps ne joue pas en notre défaveur, c’est une chose que nous devons intégrer dans notre raisonnement et dans notre façon de vivre chaque changement et chaque étape.

La ménopause sous-entend tout d’abord de comprendre chaque processus que nous sommes en train de vivre, pour ensuite harmoniser chaque changement dans le but de mieux prendre soin de nous.

Chaque cycle a des aspects merveilleux desquels nous devons apprendre et l’arrivée de la ménopause marque sans doute un nouvel état dans lequel nous pouvons toujours obtenir des réussites personnelles et professionnelles : les tâches d’éducation sont mises de côté et « l’esprit féminin » cherche à present de nouvelles opportunités.

Le temp nous fait évoluer et cela fait également partie du rôle que l’on attend d’une femme ménopausée.

Ainsi, et si le lecteur le désire, nous vous invitons à découvrir le livre d’Helen Fisher : « Le Premier Sexe ».

Une approche innovante et intéressante du célèbre essai dans lequel Simone de Beauvoir exaltait le rôle de la femme sous le titre du « Deuxième Sexe« .

Ce qui rend une femme parfaite, ce n’est pas son corps, ni sa jeunesse. Sa beauté authentique réside dans ses sentiments, sa capacité à surmonter les épreuves, à être forte dans des moments d’adversité et à dessiner des sourires dans les jours de tristesse.
mujer con el cabello azul