La dépendance, le royaume des fantômes affamés

24 avril, 2021
Si l'on considère la dépendance comme un comportement compulsif, de nombreuses personnes pourraient être considérées comme dépendantes de quelque chose. Le Dr Gabor Maté fait un voyage extraordinaire à travers l'origine, les vraies causes et la persistance des addictions dans son magnifique livre In the Realm of Hungry Ghosts.

Le Dr Gabor Maté est l’un des chercheurs les plus prestigieux dans le domaine de la toxicomanie et de la dépendance. C’est également l’auteur du livre In the Realm of Hungry Ghosts.

Ce chercheur est largement reconnu pour son travail avec des personnes ayant des niveaux élevés de toxicomanie. Il travaille en particulier avec des toxicomanes dans le quartier Downtown Eastside de Vancouver.

Maté définit la toxicomanie comme un continuum qui va du toxicomane qu’on éviterait au coin d’une rue aux bourreaux de travail, aux acheteurs compulsifs ou aux drogués alimentaires. Gabor Maté soutient que nous avons tous des dépendances dans une certaine mesure et qu’elles proviennent de notre propre noyau émotionnel.

Sa théorie, dont il parle en profondeur dans l’ouvrage cité, nous montre la dépendance enracinée dans la maltraitance des enfants. Selon Maté, les premières années de la vie sont celles qui dictent la probabilité et le type de dépendance.

De ses expériences cliniques, il a conclu que la source de la dépendance se trouve dans les produits chimiques formatifs du cerveau. Il a également comparé des études qui lient le manque d’amour, les abus et le type d’attachement à une carence dans la capacité à traiter les endorphines et la dopamine.

Ces substances sont liées aux sensations de plaisir et à la réduction de la douleur. La toxicomanie servirait alors à combler la carence en neurostimulation.

La réalité sur la dépendance.

Sommes-nous tous dépendants ?

Dans son livre, Gabor Maté parle du spectre de la compulsion. Il montre avec brio comment tout le monde peut être plus ou moins susceptible de faire partie de ce spectre de comportements compulsifs. Les exemples donnés sont variés : télévision, shopping compulsif, sexe, nourriture et même la dépendance au divertissement.

Les addictions naissent de la douleur

Selon Gabor, l’origine de toute dépendance est une douleur due à un traumatisme plus ou moins grave subi dans l’enfance. Mais le vrai problème réside dans les tentatives infructueuses de combler un vide interne par des mesures extérieures. Aucune de ces mesures externes ne traite la cause de la douleur, seulement les symptômes.

Gabor Maté nous livre alors une question clé dans toute gestion de la dépendance, quelle qu’en soit la nature. La question clé n’est pas “Pourquoi la dépendance ?”, comme on pourrait le penser. La question clé serait : “Pourquoi la douleur ?”

Quelques histoires sur la dépendance

Selon la vision de Maté, cette substitution chimique dont le toxicomane a besoin et que son corps ne peut pas produire se produit à la fois chez les toxicomanes et chez ceux qui cherchent à combler les lacunes par différents stimulants externes. Maté passe en revue quelques histoires de patients dépendants de l’héroïne et de la cocaïne.

Des schémas de faible estime de soi et de manque de capacités d’adaptation semblent se répéter dans chacun d’eux. Dans leur enfance, il est souvent facile de trouver des antécédents d’abus et de négligence.

Assumer la responsabilité de ses actions

Le livre part du principe que toute dépendance ou contrainte pourrait avoir son origine dans un mécanisme de défense développé à un moment et dans des circonstances spécifiques. Quelque chose qui dans le passé a aidé l’individu à le protéger, devient plus tard un élément qui gère d’autres aspects de sa vie.

Ainsi, pour Gabor, faire face aux addictions passe par la reconnaissance de l’origine et du mécanisme de défense. En plus de la reconnaissance de la non-nécessité de ce mécanisme à l’heure actuelle. La situation qui a causé la douleur et le besoin de se défendre n’existe plus et donc le mécanisme de défense a également perdu son sens.

L'addiction et la dépendance.

In the Realm of Hungry Ghosts, un livre sur la dépendance

L’auteur de In the Realm of Hungry Ghosts défend un programme d’État d’administration gratuite de substances psychoactives aux toxicomanes. L’idée est de faire cela dans un environnement contrôlé et hygiénique, sans poursuites contre ces personnes.

Le Dr Gabor est un ardent défenseur de cette idée qui semble être efficace pour réduire le taux de mortalité des personnes dépendantes. Cela serait la conséquence directe du fait que ces personnes n’auraient plus besoin de voler ou de se prostituer pour payer leur dépendance. De même, la transmission de la maladie est contrôlée.

Malgré les nombreuses voix appelant à la prudence à cet égard, les données sont encourageantes. Elles montrent que l’administration de ces substances dans des environnements autres que ceux qui ont créé la dépendance renforce la volonté de ceux qui veulent arrêter.

Pour les personnes qui ne se sentent pas capables de surmonter leur dépendance sans aucun traitement, ces centres leur offrent au moins la possibilité de mener une vie plus digne, plus saine et moins risquée. Une belle initiative.

  • Kelly L. (2008). In the realm of hungry ghosts. Close encounters with addiction. Canadian Family Physician, 54(6), 894.
  • Small D. (2008). Fighting addiction’s death row: British Columbia Supreme Court Justice Ian Pitfield shows a measure of legal courage. Harm reduction journal, 5, 31. doi:10.1186/1477-7517-5-31
  • Rodriguez, Alejandro (2015). En el reino de los fantasmas hambrientos, encuentros cercanos con la adicción. Signs of the Times. Recuperado de https://es.sott.net/article/41527-Exclusiva-SOTT-En-el-reino-de-los-fantasmas-hambrientos-encuentros-cercanos-con-la-adiccion
  • Peele, Stanton (2011). The Seductive (But Dangerous) Allure of Gabor Maté Gabor Maté is admirable, but leads us down the wrong road