Keanu Reeves, biographie d’une star hors du commun

7 octobre 2019
Keanu Reeves, le célèbre héros de Matrix, est une star hors du commun. Lors d'un de ses anniversaires, on l'a surpris seul, avec un petit gâteau et un café, en pleine rue. Il a partagé "ses délices" avec tous ceux qui sont allés le saluer.

Le nom de Keanu Reeves est connu mondialement depuis la sortie du film Matrix et la saga qui s’en est suivie. C’est apparemment un autre des peoples de Hollywood, célèbre, plein d’argent et admiré par tout le monde. À la surprise générale, lui n’est pas comme ça. Cet acteur fabuleux est loin du modèle normal des stars.

La vie de Keanu Reeves, c’est une alternance entre moments de gloire et tragédies personnelles. Le plus admirable chez lui est sa capacité de résilience. Il a transformé des expériences difficiles en un apprentissage qui s’applique de manière cohérente. Il ne prétend pas être un gourou ou un saint, mais quelqu’un qui est capable de reconnaître et de valoriser ce qui est vraiment important dans la vie. C’est une véritable inspiration pour ceux qui sont témoins de sa sagesse.

Keanu Reeves dans Matrix

L’enfance difficile de Keanu Reeves

Keanu Reeves est né à Beyrouth (Liban) le 2 septembre 1964. Son père était un Américain d’origine hawaïenne et chinoise. Sa mère était d’origine anglaise. Il a eu une sœur, de 2 ans de moins que lui. L’enfance de l’acteur a été marquée par l’alcoolisme et la maltraitance de son père. Ce dernier a abandonné sa famille alors que Keanu n’avait que 3 ans.

Le père de Keanu Reeves a été emprisonné pour trafic de drogues. Alors qu’il était en prison, il a obtenu l’équivalent du baccalauréat. Keanu ne l’a connu qu’à ses 6 ans. Il l’a vu plus tard, à ses 13 ans. Pour la dernière fois.

Pour joindre les deux bouts, sa mère a travaillé dans un club de striptease. Elle ramenait souvent des hommes à la maison. La famille a déménagé en Australie, puis aux États-Unis.

À New York, la mère s’est mariée avec un réalisateur de Broadway avant de déménager au Canada. Leur union n’a duré qu’un an.

Une vie marquée par la tragédie

Outre l’instabilité qui a marqué son enfance, Keanu Reeves a affronté une autre dure épreuve. Sa sœur a souffert d’une leucémie. Bien qu’elle ait vaincu la maladie, l’expérience l’a profondément marqué. Des années plus tard, sa sœur a subi une rechute et il est passé à nouveau par une période fatidique.

Reeves a décidé de se consacrer à la vie d’acteur après une blessure qu’il l’a empêché de continuer à jouer au hockey, ce qu’il considérait comme sa vraie vocation. Il n’a jamais terminé l’enseignement secondaire mais il a senti un penchant pour l’art très tôt. Son père l’a aidé pour qu’il aille travailler aux États-Unis. L’un de ses premiers films a été My Own Private Idaho.

Il y a connu une personne qui deviendra son meilleur ami, River Phoenix, le frère cadet du célèbre Joaquin Phoenix. Néanmoins, il est mort d’une overdose de cocaïne et d’héroïne, à un très jeune âge. Reeves s’est longtemps senti coupable car il pensait qu’il aurait pu faire plus pour son ami.

Une interview de Keanu Reeves

Mésaventures et résilience

En 1999, sa petite amie, Jennifer Syme, une actrice mais aussi son assistante personnelle, est tombée enceinte de lui. Sa fille est née prématurée le jour de Noël. Le bébé est mort-né. Cela a entraîné l’actrice dans une profonde dépression, qui a dû être traitée avec des médicaments. Un an et demi plus tard, elle a eu un accident de voiture alors qu’elle se rendait à une fête. Elle est morte sur le coup.

Encore un an plus tard, sa sœur a fait une rechute et Reeves a tout laissé de côté pour être avec elle. Malgré ces tragédies et ces difficultés, Keanu Reeves a su aller de l’avant, de la meilleure manière qui soit. À la différence d’autres stars, il vit dans un appartement modeste et il se déplace en métro.

Il a donné la plus grande partie de sa fortune à des organisations de bienfaisance qui luttent contre le cancer, à la seule condition que son nom ne soit pas cité. Il a également donné de l’argent pour des hôpitaux dans une situation économique difficile. On estime que ses donations s’élèvent à plusieurs millions de dollars.

Sa décision a été de mener une vie simple. Il a plusieurs fois rappelé que pour lui, ni l’argent ni la célébrité étaient les choses les plus importantes. Il aime faire des voyages en moto et il a étudié à fond le bouddhisme même s’il ne considère pas comme un bouddhiste en tant que tel. C’est un homme tranquille, qui connaît la valeur des liens affectifs et qui sait que la vie, c’est beaucoup plus qu’Hollywood.

 

Castanyer, L. B. (2003). eXistenZ, de David Cronenberg: ciberficciones para la posthumanidad. Digithum, (5), 0.