Karl Jaspers et la méthode biographique en psychiatrie

7 septembre 2018 dans Théories 0 Partagés
Karl Jaspers et la méthode biographique

Karl Jaspers était un psychiatre et philosophe allemand qui a eu un grand impact sur les sciences de l’esprit et a eu une grande importance pendant la reconstruction allemande. Il est considéré comme l’un des pionniers de la philosophie existentialiste. Il est également reconnu pour avoir créé la méthode biographique, qui est appliquée en psychiatrie.

Jaspers est né à Oldenburg (Allemagne) en 1883. Il a étudié la médecine à l’Université de sa ville natale et y a obtenu son doctorat en 1909. Il a immédiatement commencé sa pratique psychiatrique à l’hôpital de l’Université de Heildelberg. Bientôt, il a été rempli d’une grande inquiétude au sujet de la façon dont la maladie mentale était abordée à l’époque.

« Philosopher, c’est et c’est seulement apprendre à mourir. »

-Karl Jaspers-

A partir de 1921, Karl Jaspers est professeur de psychologie à l’Université de Heildelberg au sein de la faculté de philosophie. Peu à peu, l’enseignement a pris en charge tous ses intérêts et il s’est retiré de la pratique clinique, ce qui l’a mis mal à l’aise.

Le nazisme, un coup d’arrêt dans la vie de Karl Jaspers

Karl Jaspers était allemand, mais sa femme, Gertrud Mayer, avait une ascendance juive. C’est pourquoi, avec la montée du nazisme, il a été relevé de son poste de professeur à l’université. La Seconde Guerre mondiale a été une épreuve difficile pour lui et sa famille. Il n’a repris son poste de professeur qu’en 1946, après la fin de la guerre.

méthode biographique et Karl Jaspers

Depuis lors, Karl Jaspers est devenu une figure importante de la reconstruction allemande. En particulier, il a été l’un des responsables du rétablissement du développement normal de l’éducation. Son objectif principal était d’éradiquer tous les nazis des écoles allemandes.

Il est vite devenu désillusionné par la politique en général. C’est ainsi qu’il décida d’aller travailler à l’Université de Bâle en 1948. Les déceptions constantes et la guerre elle-même ont définitivement marqué sa perspective existentialiste.

La méthode biographique de Karl Jaspers

L’une des principales contributions de Karl Jaspers à la psychiatrie est sa méthode biographique. Il s’agit essentiellement de demander au patient d’écrire comment il perçoit ses symptômes. En d’autres termes, consigner sa vision de la réalité. Cela lui a permis de mieux comprendre ce qui se passait dans son esprit.

Son importance réside dans le fait qu’elle valorise la parole du patient en psychiatrie, ce qui n’est pas souvent le cas en psychiatrie moderne. Dans les approches plus biologiques, les mots du patient sont considérés comme le produit d’un dysfonctionnement cérébral. La méthode biographique, en revanche, donne de la valeur à ces « absurdités » et les comprend comme un moyen de comprendre les altérations de la perception du patient.

méthode biographique

Karl Jaspers a également conservé un dossier écrit complet des biographies de ses patients. En particulier, il a décrit ses symptômes aussi précisément que possible. Il cherchait dans la vie des malades les éléments qui leur permettraient de comprendre le désordre qu’ils présentaient.

Les autres contributions de Karl Jaspers

Karl Jaspers a également postulé l’existence de deux types de délire : primaire et secondaire. Le délire primaire est un délire qui survient sans raison apparente et qui est autonome et psychologiquement incompréhensible. Le délire secondaire, par contre, apparaît comme une tentative d’expliquer des expériences anormales et est psychologiquement compréhensible. D’où l’importance de la méthode biographique pour élucider la nature du délire impliqué dans la maladie.

Les conclusions de ses recherches et réflexions ont été publiées dans un livre intitulé Psychopathologie générale. C’est devenu un classique de la psychiatrie et a jeté les bases du développement de cette science.

Jaspers s’est également aventuré dans la philosophie et la théologie avec beaucoup de succès. Des œuvres comme Philosophie et existence ou Philosophie et le monde lui ont donné une grande notoriété. Malheureusement, le travail de Karl Jaspers est difficile d’accès. C’est un écrivain hermétique qui ne peut être compris qu’après l’avoir beaucoup lu.

Les dernières années de Jaspers

La politique, la religion et la philosophie ont toujours été dans le champ des intérêts de Karl Jaspers. Il a écrit plusieurs essais sur ces sujets. L’un de ses textes les plus intéressants était La bombe atomique et l’avenir de l’homme.

PHOTO à traduire

Une grande partie du travail de Jaspers montre une déception absolue pour son pays. C’est précisément cette déception qui l’a conduit à renoncer à la nationalité allemande en 1967. Depuis lors, il est devenu citoyen de la Confédération Helvétique.

Tout au long de sa vie, il a reçu de nombreux prix. Les plus importants sont le prix Goethe en 1947 et le prix Erasmus en 1961. Il a également reçu des doctorats honorifiques dans diverses universités. Il est décédé en tant que citoyen suisse à Bâle, en 1969.

A découvrir aussi