Joseph Campbell et le puissance du mythe

· 14 mars 2019
Découvrez les intéressants travaux que Joseph Campbell a menées sur le mythe.

Joseph Campbell soutient que les mythes sont des histoires dont la fonction fondamentale est de guider l’esprit humain. Son travail nous appelle à être ce héros qui part à la recherche de ce talent que chaque individu peut obtenir et qui améliorera à jamais le monde dans lequel nous vivons.

Joseph Campbell était, sans aucun doute, l’un des mythologues les plus remarquables de tous les temps. Sa vie a changé quand, enfant, son père l’a emmené au Musée américain d’histoire naturelle. C’est là qu’il découvre les cultures amérindiennes. Cela suscita ainsi chez lui une curiosité qui l’accompagnera jusqu’à sa mort.

Il étudia les mathématiques et la biologie, mais son intérêt principal était la culture et l’esprit humain. Voilà pourquoi il obtint rapidement un diplôme en littérature anglaise et en littérature médiévale. Ce sont des domaines qui le rapprochèrent de ce qui était sa véritable passion : les mythes.

Campbell se rendit en Europe pour étudier les langues, et pendant son séjour sur le vieux continent, il rencontra également les œuvres de Sigmund Freud et Carl Gustav Jung. L’approche de ce dernier le séduit d’une manière particulière. Puis, il retourna aux États-Unis. Il passa alors 5 ans à lire. Ainsi, il se mit à réfléchir à l’idée que tous les mythes, à tout moment, avaient une structure similaire. C’était la semence d’un grand travail.

Joseph Campbell

Joseph Campbell et le pouvoir du mythe

Campbell fit de longs voyages, dont un en Inde et un autre au Japon. Après ce dernier, il en vint à la conviction que la culture américaine était très ignorante des différentes cultures et des mythes. C’est pourquoi il entreprit une tâche de diffusion de l’information sur laquelle il travailla jusqu’à la fin de ses jours.

En 1988, on commença à enregistrer le célèbre Puissance du mythe. Il s’agissait à l’origine d’un documentaire. Chaque épisode comportait une conversation entre Joseph Campbell et le journaliste Bill Moyers au sujet du mythe. On n’a diffusé toute la série à la télévision qu’un an après la mort de Campbell. Sur la base de ces entretiens, le texte de ces émissions a été publié.

Joseph Campbell réussit à raviver la mythologie. Contrairement à ce que beaucoup pensent, les mythes ne sont pas des histoires amusantes à raconter autour d’un feu de camp. Il s’agit plutôt d’histoires puissantes qui visent à guider l’esprit humain. Joseph Campbell réussit à prouver que, par essence, tous les mythes humains étaient semblables. Il appelait ce modèle commun « monomythe » ou « le voyage du héros ».

Le voyage du héros

Le voyage du héros ou du monomythe définit le modèle de base suivi par les principaux mythes et/ou récits épiques du monde entier et de tous les temps. Cette structure est composée de 17 moments, qui font partie de trois étapes de base : le départ, l’initiation et le retour.

Tout ceci est structuré de la manière suivante :

La sortie : elle consiste en l’appel à l’aventure, le rejet de l’appel, l’aide surnaturelle, le franchissement du premier seuil et le ventre de la baleine.

Initiation : l’initiation se compose de différentes épreuves, la rencontre avec la déesse, la femme comme tentatrice, la réconciliation avec le père, l’apothéose et le don final.

Le comeback : il comprend le refus de revenir, le vol magique, le sauvetage de l’extérieur, le franchissement du seuil lointain, le maître des deux mondes et la liberté de vivre.

En bref, Joseph Campbell soutient que tous les mythes ont une intrigue de base similaire. Il s’agit d’un héros qui accepte l’appel d’entrer dans un monde étrange. Là, il doit faire face à diverses épreuves et tâches, pour lesquelles il reçoit parfois une aide surnaturelle. Par conséquent, s’il réussit le grand test, il reçoit un talent ou une bénédiction. Alors, il se trouve confronté au dilemme de savoir s’il doit ou non retourner dans le monde ordinaire. S’il revient, il fera face à de nouvelles épreuves et quand il réussira à les passer, il se servira de son talent pour améliorer ce monde.

 

Les effets de la puissance du mythe

Enfin, le travail de Joseph Campbell a eu un impact particulier sur le monde de la littérature et du cinéma. Des livres comme Le Seigneur des Anneaux, ou des films comme Star Wars suivent pas à pas la structure du voyage du héros, c’est-à-dire le monomythe.

Cependant, la contribution du travail de Campbell va beaucoup plus loin. Il voyait dans les mythes une « expérience du sens ». Pour ainsi dire, une approche des récits qui a donné sagesse et sens à la vie humaine. Ce sont des histoires qui invitent à l’introspection et qui permettent de recevoir un message profond, crypté par des symboles. Des histoires qui remplissent encore leur mission, à savoir celle d’élargir la conscience.

Joseph Campbell

De ses recherches, Campbell proposa une philosophie de la vie que beaucoup voient résumée dans une de ses phrases récurrentes : « Lorsque tu poursuivras ton bonheur, des portes s’ouvriront où tu ne pensais pas en trouver et où il n’y aurait pas de porte pour un autre que toi ».

 

  • Campbell, J. (1959). El héroe de las mil caras: psicoanálisis del mito. Fondo de Cultura Económica.