Je m’aime

6 septembre 2015 dans Emotions 6 Partagés

Je suis là, face au miroir. Je m’observe et je sens ma présence. Me forcer à me retrouver dans cette position est très difficile pour moi. En silence, je m’observe à travers l’image que le miroir me renvoie.

Je vois une combinaison de ce qu’il y a de commun et de différent chez tous les êtres humains, mais une personne unique et authentique. C’est comme cela que je suis, c’est comme cela que vous êtes.

Je voyage au plus profond de mon être, pour être enfin sincère avec moi-même et pour me donner l’amour que je ne me suis pas donné.

J’espère que d’autres m’offriront le leur, mais je suis souvent déçu par ceux qui m’entourent car tout ne se déroule pas comme je l’aimerais.

Et cela, Oscar Wilde le disait déjà en son temps : « S’aimer soi-même est le début d’une histoire d’amour qui durera toute une vie« .

Je cherche des moments pour me retrouver seul, pour me dire ce que je n’ai jamais osé me dire :

– Je m’aime…

Comme c’est étrange et indescriptible de se dire cela. Mais je continue. Je dois m’y habituer et être plus enthousiaste.

– Je m’aime !

Je m’aime car je suis une personne unique et authentique. Il n’y a personne comme moi, de la même manière qu’il n’y a personne comme vous.

Nous avons certainement des choses en commun, mais nous ne sommes pas tous égaux.

Je m’aime, de la même manière que j’aime tout ce qui vient de moi et tout ce que je renferme en mon for intérieur, même si je n’en suis pas toujours conscient.

Je m’aime comme je suis, avec mes qualités et mes défauts, mon potentiel et tout ce que j’ai déjà pu accomplir.

Je m’aime, et cela implique que j’aime tout mon corps, comme il est, avec ses capacités et ses déficits.

J’aime ce que je perçois, ce que j’entends, ce que je ressens, ce que je savoure, ce que je sens.

Je m’aime et je m’accepte, pour pouvoir enfin faire un pas vers une meilleure connaissance de mon être, de la façon la plus sincère et subtile possible.

C’est ce qui me permettra de trouver des solutions à chacun de mes problèmes, avec espoir et courage. J’accepte le monde infini de possibilités que la vie m’offre.

En m’aimant, j’ai appris à voir les crises et les difficultés comme des opportunités, et non comme des voies sans issue.

J’observe ce qui se passe, ce que je pense et ce que je ressens. J’aime ce que tous mes sens ont à m’apprendre et je prends mes responsabilités.

Je m’aime et j’aime mes émotions, ma joie, ma culpabilité, ma tristesse, mes peurs, et tout ce que j’ai pu expérimenter.

Parce que je sais que chacune d’entre elles me dit quelque chose de moi. Mes émotions me permettent toutes de travailler sur moi-même et d’expérimenter ce qu’on appelle l’existence.

Je m’aime et j’aime tous mes rêves, toutes mes illusions, tous mes espoirs et tous mes objectifs. Je suis conscient qu’ils forment un tout, une partie intégrante de mon âme.

J’aime mes succès, mais aussi mes erreurs. Je n’aurais peut-être pas pu les éviter, à cause de ma construction personnelle, mais je dois toujours chercher des alternatives face à des situations qui le demandent.

Je m’aime, et c’est pour cette raison que je ne me compare pas, car cela ne sert à rien.

Il est inutile de comparer des personnes et des situations, car je n’ai pas vécu ce que vous avez traversé, et inversement.

Toutes les situations sont différentes. Chacun les vit depuis sa propre expérience.
Je m’aime, même si je sais qu’il y a des parties de moi que je ne connais pas, mais je suis prêt à les découvrir et à les construire.

Je m’aime de la manière la plus sincère et la plus réelle qui soit, de façon inconditionnelle. Et c’est dans cet amour que je puise les forces qui me permettent de me pardonner et de profiter de moi-même.

Je m’aime, et quand je m’aime, je peux vous aimer vous, ou lui, ou elle. Je peux aimer le reste du monde.

A découvrir aussi