J'ai des problèmes avec tout le monde, c'est moi le problème ?

Si vous avez des conflits avec tout le monde, il est probable que votre attitude ou votre façon de penser attire ces problèmes. Ensuite, nous l'analysons en détail.
J'ai des problèmes avec tout le monde, c'est moi le problème ?

Dernière mise à jour : 20 juin, 2022

Nous le remarquons. Il y a des jours où l’on se réveille de mauvaise humeur ou un mauvais caractère. C’est un jour où il y aura des problèmes. C’est une sorte de bourdonnement ennuyeux dont nous n’arrivons pas à nous sortir, peu importe ce que nous faisons, comme quand nous étions petits et les yeux bandés, nous avons essayé de frapper la piñata. La mauvaise chose est que nous ne prévenons pas toujours les autres qui s’approchent confiants et qui pourraient prendre un bon coup.

Pour cette raison, il est essentiel que nous incorporions des outils mentaux dans notre ménagerie afin que ces jours -de colère contre le monde- nous ne sachions pas nous arrêter à temps. Contrairement à ce que l’on fait habituellement, il n’est pas bon d’attendre que l’extérieur change et de nous montrer un sourire que l’on voit. Il est bien préférable de se retirer un instant, d’aller dans un endroit où l’on ne peut “attaquer” personne et de se détendre.

D’autres fois, on se réveille d’humeur normale, pas forcément euphorique, et pourtant on n’arrête pas d’enchaîner dispute sur dispute. Ce que nous voyons fait un gâchis est fait un gâchis et ce que nous pensons est mauvais personne ne penserait à dire que ce n’est pas le cas. Dans ces cas, à qui incombe la responsabilité ? Que peut-on faire pour changer ce problème ? Le fait de mal s’entendre avec tout le monde, est-ce notre faute ou la leur ?

Les problèmes sont-ils acquis ou recherchés ?

Bien sûr, nous dirons tous “je ne cherche pas les conflits… ils me trouvent”. Mais peut-être que notre attitude ou notre façon de penser agit comme un “appât” pour les problèmes. Comme si c’était un grand aimant qui les attire vers nous.

Femme avec ses mains sur son front pensant à ses problèmes

À de nombreuses reprises, inconsciemment, notre façon d’agir entraîne des problèmes ici et là. Le manque d’autocritique nous amène à penser que le monde est contre nous. L’incapacité d’analyser notre comportement nous empêche de comprendre la raison de tous les conflits qui nous entourent. Quand rien ne nous semble juste, il est temps de commencer à regarder à l’intérieur et à réfléchir à la responsabilité qui nous incombe dans tous les conflits qui nous entourent.

La même chose se produit avec les relations. Si nous n’entretenons pas habituellement une amitié, un couple ou une bonne coexistence avec des collègues, nous pouvons être responsables. Lorsque ces situations se répètent assez souvent, nous ne pouvons plus blâmer l’autre, ni les circonstances, ni notre mauvais choix de nous entourer de certains types de personnes.

Il vaut donc mieux commencer à se remettre en question et comprendre ce que l’on fait pour finir constamment de la même façon. Rappelez-vous que généralement les mêmes actions conduisent aux mêmes résultats. S’il y a quelque chose que vous ne voulez pas, vous devez agir d’une autre manière pour le changer.

Les problèmes se répètent encore et encore

Puisqu’il s’agit de phrases toutes faites, on pourrait en indiquer une qui correspond parfaitement à cette problématique “nous les hommes avons tendance à trébucher deux fois sur la même pierre… et même à s’y attacher”. Si nous ne nous entendons pas avec une poignée de personnes, cela peut être normal et même compréhensible (car nous ne pouvons pas être amis avec tout le monde).

La bonne nouvelle est que ce comportement problématique permanent, une fois identifié, peut être modifié et amélioré. Pour cela, il est essentiel d’assumer la responsabilité de nos erreurs. Il est très courant de dire que le problème vient de quelqu’un d’autre, que c’est la faute du monde… que l’on est libre de toute charge.

“Tout le monde s’est retourné contre moi” C’est une phrase très courante. Se pourrait-il que vous vous soyez dressé contre les autres ? Bien sûr, ce n’est pas exprès ou avec l’intention de nuire à d’autres personnes, mais la vérité est qu’avec nos actions, nous blessons et aliénons ceux que nous aimons (et les étrangers aussi).

Prendre la responsabilité des problèmes

La première étape pour arrêter de blâmer le monde, le karma ou l’univers pour nos problèmes est d’en assumer la responsabilité. Si vous devenez nerveux lorsque vous conduisez parce que votre partenaire est assis sur le siège passager, le problème est le vôtre et non le sien. Si vous vous disputez sur un malentendu avec votre collègue de bureau, c’est votre faute si vous n’avez pas demandé à temps, pas le collègue qui a essayé d’expliquer la situation.

Nous pourrions donner des milliers d’exemples comme ceux-ci, mais l’important est la raison pour laquelle nous nous battons avec les autres ou les repoussons de notre côté. A cause de notre attitude ! Votre façon d’agir vous définit et peut vous aider ou vous nuire dans cette relation humaine.

Que diriez-vous de commencer par une introspection objective pour trouver où vous avez échoué ? Vous n’avez pas à vous fouetter le dos ou à marcher comme une banshee avec vos vêtements en lambeaux. Il s’agit simplement de comprendre quels mots, actions ou émotions vous amènent à avoir des problèmes avec les autres.

Fleurs dans une fissure dans une route

C’est peut-être un manque d’estime de soi, la peur d’accepter ses propres sentiments, la peur de perdre le contrôle des situations, d’être en colère contre soi-même, etc. Les options sont variées et autant qu’il y a d’êtres sur cette planète.

Si vous connaissez quelqu’un dans cette situation ou si vous êtes vous-même, votre tâche consiste maintenant à commencer à réfléchir à ce que l’autre ressent lorsque vous réagissez de cette façon. Pensez qu’être en colère contre le monde ne fait qu’augmenter les chances qu’il vous traite de la même manière et qu’ensemble, vous et votre vision du monde, entrez dans un cercle qui n’est bon ni pour vous ni pour ceux qui vous entourent.

Un peu d’exercice

Lorsque nous nous retrouvons à vivre une vie pleine de problèmes et de conflits avec cela et ceux qui nous entourent, il est temps de s’arrêter et de réfléchir. Par exemple, si nous avons un problème avec quelqu’un, au lieu de nous mettre en colère et de réagir automatiquement, nous analyserons la situation. On peut se poser des questions comme : pourquoi ce que je dis est plus valable que ce qu’il dit ? D’où vient mon argument ou ma pensée pour l’améliorer ? On se rendra compte qu’au final, tout est point de vue et non vérités absolues.

La même chose se produit lorsque nous nous trouvons dans des situations que nous considérons comme étant contre nous. Si nous réfléchissons froidement, nous nous rendrons compte que n’importe quel revers peut arriver à n’importe qui. “Pourquoi moi?” beaucoup se demandent. Cette question vient d’une vision égocentrique du monde et de la vie. On pourrait changer le « pourquoi moi » en « ça m’est arrivé comme ça aurait pu arriver à quelqu’un d’autre ».

Au final, nous découvrirons que tout dépend de notre façon de voir les circonstances qui nous entourent.

Cela pourrait vous intéresser ...
Je suis fatigué d’être fort, est-ce un problème ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Je suis fatigué d’être fort, est-ce un problème ?

Je suis fatigué d'être fort. Il y a beaucoup de gens qui arrivent à cette situation extrême dans laquelle ils cèdent à leur vulnérabilité.