Il est sain d'apprendre à dire ce que nous ressentons

28 mai, 2020
Dire ce que l'on ressent ne soulage pas seulement la sensation de mal-être mais cela contribue aussi à maintenir une bonne santé émotionnelle. De plus, la capacité à communiquer émotionnellement rend le vivre ensemble plus facile. Cela nous aide à fixer des limites lorsque cela est nécessaire et nous permet enfin de rester en bonne santé sur le plan psychologique.
 

Apprendre à dire ce que nous ressentons n’est pas facile. Par où commencer ? Nous sommes capable de parler longuement de cette série télévisée que nous regardons et que nous aimons bien. Nous pouvons également décrire les attitudes des autres, ce que certaines personnes nous font subir, ce que d’autres encore nous disent. Cependant, analyser notre propre état d’esprit et mettre des mots sur cette boule douloureuse, intime et complexe que nous avons dans le ventre nous coûte beaucoup.

On pourrait comparer ça à l’apprentissage d’une nouvelle langue. Il s’agit d’apprendre toute une terminologie où se mêlent les sensations, les émotions et les pensées. Une nouvelle langue qui nous permette de canaliser ce malaise psychologique qui nous handicape et qui doit sortir d’une manière ou d’une autre. La libération et l’expression des émotions n’est pas seulement cathartique, c’est aussi une véritable forme de guérison.

Daniel Goleman compare cela à une cage qu’on ouvre pour laisser s’envoler les oiseaux de nos émotions. Cependant, nous savons qu’il s’agit là de quelque chose de plus facile à dire qu’à faire. Même si la plupart d’entre nous comprennent que le fait de parler de ce qui nous fait souffrir atténue la douleur, comment faire ? Comment libérer l’expression des émotions ? Et plus encore…auprès de qui ?

Toutes ces questions ne sont pas anodines. En effet, savoir comment exprimer et communiquer ses états d’âme est une chose, et savoir avec qui le faire en est une autre. Cela est peut-être même encore plus important. Il y a des gens avec qui nous ne sommes pas en mesure de nous ouvrir et il y en a d’autres, au contraire, avec qui ça marche. Ces derniers sont de parfaits facilitateurs pour le transfert d’émotions et la libération des angoisses. Voyons tout cela de plus près.

 
Il est important de dire ce que nous ressentons pour aller bien

Apprendre à dire ce que nous ressentons : les clés pour y parvenir et pour ne pas le regretter

Apprendre à dire ce que nous ressentons nous aide à nous sentir mieux. Cela nous permet aussi d’améliorer notre bien-être, notre stabilité émotionnelle et notre estime de nous-même. Toutefois, il y a un aspect important à prendre en compte. En effet, exprimer ses sentiments et ses sensations ne doit pas se faire trop tard. C’est-à-dire lorsque vous n’en pouvez plus ou lorsque vous avez atteint la limite. Il ne faut donc pas attendre que la souffrance soit si insupportable au risque que les frustrations affaiblissent ou même étouffent votre désir d’aller de l’avant.

Exprimer ce qu’on ressent au quotidien est primordial pour la santé. C’est donc une habitude à prendre. Parce que si quelque chose nous met en colère et nous bouleverse, il ne faut pas le cacher. En effet, nous devons apprendre à exprimer nos sentiments avec assurance. Ainsi, si certaines personnes, certaines circonstances ou certains événements nous blessent ou sont source d’angoisse et de la tristesse, nous ne devons pas l’ignorer.

 

En prenant en compte ce qui nous fait mal ou nous inquiète dans le moment présent, nous pouvons prévenir les futurs problèmes éventuels. Nous pouvons ainsi également améliorer nos relations avec les autres. La sincérité, le bon usage de l’affirmation de soi et la gestion quotidienne des émotions favorisent le vivre ensemble, mais aussi la santé. Voyons maintenant comment y parvenir.

Avant de dire ce que nous ressentons, nous devons savoir ce qui ne va pas chez nous

La connaissance de soi est donc la première étape de la communication émotionnelle. Pour mieux le comprendre, commençons par donner un exemple. Ces derniers temps, vous vous disputez plus que d’ordinaire avec votre partenaire quand vous rentrez chez vous. La colère que vous ressentez envers lui est de plus en plus fréquente. Dans cette situation, vous devez clarifier ce qui se passe au plus vite et trouver ce qui cause une telle situation.

Parfois, le problème ne vient pas du foyer ni des gens qui vivent avec vous. Le point de départ, c’est peut être le travail ainsi que le stress y étant associé. Ce malaise interne vous poursuit alors jusqu’à la maison, instaurant ainsi une mauvaise ambiance.

Une émotion est une trace chargée d’informations qui ne peut être refoulée

Jack Mayer et Peter Salovey, professeurs de psychologie respectivement aux universités du New Hampshire et de Yale, soulignent que chaque émotion est comparable à un code qui transmet un type d’information spécifique. Il nous incombe alors de savoir traduire cela. Tout d’abord pour nous-mêmes, puis pour les autres.

 

Or, généralement, personne ne nous a appris à le faire. Pire encore, nous sommes le plus souvent convaincus de la nécessité de réprimer une grande partie des émotions que nous ressentons. Si quelque chose nous fait mal, nous avons tendance à le cacher. Si quelque chose nous met en colère, nous nous devons de rester correct et poli et de laisser se dissiper l’émotion suscitée.

On nous a aussi appris qu’il existe de mauvaises émotions. Par exemple, la colère, la tristesse ou la déception. Alors qu’en fait, savoir leur donner de l’espace, les décoder et les valoriser est un outil exceptionnel de bien-être psychologique.

  • Dire ce que nous ressentons lorsque quelque chose nous met en colère nous aide également à éviter que cela ne se reproduise
  • Si nous ressentons de la colère, c’est parce qu’il y a un aspect de notre vie qui exige un changement. Nous devons alors nous y atteler
  • Si nous ressentons encore de la tristesse, nous devons nous donner du temps pour nous en remettre, sachant en outre qu’il y aura des choses que nous devrons accepter
Dire ce que nous ressentons pour ne pas sombrer dans la tristesse

Notre humeur nous appartient, mais nous pouvons en faire part à ceux qui nous comprennent

 

Apprendre à dire ce que nous ressentons nous aide à devenir meilleurs en matière d’intelligence émotionnelle. En outre, notre humeur nous appartient et il n’est pas judicieux d’attendre des autres qu’ils résolvent nos problèmes ni de leur faire porter la responsabilité de notre bien-être. Cette tâche incombe seulement à nous-mêmes.

Bien sûr, nous pouvons attendre du soutien, de la présence et de la compassion de la part de notre entourage. C’est pourquoi il est important de bien choisir ces personnes avec lesquelles nous partageons nos émotions et nos états d’âme. Le mieux est encore d’éviter les personnes qui sont prompts à juger. Celles qui sous-estiment nos sentiments. Ou encore celles qui donnent des recettes rapides et génériques afin de résoudre des problèmes spécifiques qui dépendent de variables aussi nombreuses que complexes.

Pour conclure, la question des émotions est trop souvent laissée pour compte. Reconnaître ce que nous ressentons et savoir l’exprimer avec assurance est la clé de la survie et du bien-être. Travaillons donc ces aspects.