Les gestes peuvent représenter un monde

24 septembre 2017 dans Curiosités 69 Partagés
le sens des gestes

Tous les jours, nous réalisons volontairement une grande variété de gestes. Nous les effectuons car grâce à eux, nous transmettons des informations que les autres comprennent. Le sens des gestes que nous réalisons est donc immédiatement compris par les autres ; la fréquence à laquelle ce phénomène se produit fait que nous pensons souvent qu’un geste a un sens. Or, les gestes n’ont pas de sens, le sens est donné par celleux qui interprètent le geste.

Lorsque nous voyageons dans des lieux où les individus ont une culture différente de la nôtre, les mimiques des personnes peuvent nous paraître étranges. Il se peut également que nous ne comprenions pas le sens de certains signes bien qu’ils soient très similaires à des gestes que nous avons l’habitude de faire. La vérité, c’est que chaque geste est un monde, ou au moins peut l’être.

Les clins d’œil

Prenez comme exemple le clin d’œil. Ce geste consiste à fermer un œil pendant un court laps de temps pendant que l’autre reste ouvert. C’est un geste facile à reconnaître mais pas si facile à interpréter.

Imaginez-vous cette situation : à la terrasse d’un bar, différentes personnes sont en train de boire un café. Un homme fait un clin d’œil à une femme qui le regarde. A une autre table, un autre homme qui ne regarde personne de manière directe fait également un clin d’œil. La femme renvoie le clin d’œil à l’homme alors qu’une autre femme, voyant les trois personnes faire des clins d’œil, fait de même.

interprétation du clin d'oeil

Comment résoudre ce croisement de clins d’œil ? Si vous le souhaitez, pensez à la signification de chaque clin d’œil. En lisant la suite, vous pourrez ainsi comparer votre théorie à la signification réelle de chaque geste. Ci-dessous, nous présentons l’interprétation de cette histoire :

  • Le premier homme qui a réalisé un clin d’œil l’a fait de manière intentionnelle. Son intention était d’attirer l’attention d’une femme qui, à première vue, ne l’a pas laissé indifférent. Le clin d’œil est un geste qui est associé à un rituel de séduction et qui sert à montrer ses intentions, un intérêt sexuel. C’est aussi un geste qui parfois peut confirmer ou souligner de la complicité. Dans un autre contexte, il peut aussi être associé à la moquerie, spécialement quand il accompagne le sarcasme.
  • Le deuxième homme a fait un clin d’œil involontairement. Cet homme avait un tic qui l’a contraint de faire un clin d’œil. Le fait que ce geste soit un tic explique aussi le fait que cet homme ne regardait personne en particulier lorsqu’il a fait son clin d’œil.
  • Concernant la femme qui a renvoyé le clin d’œil à l’homme, son intention était de faire bonne impression. Elle n’était pas du même pays et avait une culture différente. Dans sa culture le fait de faire un clin d’œil n’a aucun sens. Elle a donc renvoyé le clin d’œil en pensant qu’il s’agissait d’un geste culturellement acceptable, comme s’il s’agissait d’un moyen de saluer.
  • Enfin, il nous reste la femme qui observe la scène et cligne de l’œil. Cette femme fait tout simplement un clin d’œil car quelque chose est rentré dans son œil. Le fait de cligner de l’œil est un réflexe pour sortir la particule qui est entrée dans son œil. Ainsi, on peut affirmer que le clin d’œil était involontaire.

Avec cette histoire, bien qu’elle soit inventée, nous démontrons que les clins d’œil peuvent avoir des significations diverses et être aussi bien volontaires qu’involontaires. Avez-vous réussi à interpréter l’un de ces clins d’œil ? Imaginez-vous la difficulté d’interpréter un signe. Deviner le sens d’un signe peut résulter très compliqué lorsque aucune évidence sur le sens qu’a généralement ce signe dans un contexte ou un moment donné n’est présente.

Saussure : signification et signifiant

Pour Ferdinand de Saussure, les signes sont composés de l’union du signifiant et de la signification. Le signifiant est ce que le signe signifie alors que la signification est le mot qui le représente, aussi bien son écriture que sa prononciation. Dans le cas qui nous concerne, celui des gestes, le signifiant serait le geste.

L’union des deux, signifiant et signification, ne présente aucune motivation car leur relation est arbitraire. Cela veut dire qu’un simple mouvement de main peut avoir une signification qui n’a aucun lien. C’est pour cette raison que, parfois, il est si difficile de connaître le sens des gestes.

Les gestes dans d’autres cultures

Les différentes cultures ont généralement des gestes ayant des sens différents. Quelques-uns de ces gestes, qui ont un sens différent, au moins en France, sont les suivants :

  • Lever le pouce signifie que tout va bien. Mais en Allemagne c’est le numéro un et au Moyen-Orient c’est un geste de colère envers quelqu’un.
  • Terminer toute son assiette signifie que le repas était très bien préparé. En revanche, finir toute son assiette en Chine ou aux Philippines signifie que la portion était trop faible et que l’hôte est un radin.
  • Etirer la main en dirigeant la paume de la main vers l’extérieur est un geste qui invite quelqu’un à s’arrêter ou à attendre. En Grèce, mettre la main de cette manière fait référence à l’appellation d’un criminel ou d’un assassin.
  • Faire porter les cornes peut avoir différentes significations. En Espagne et en France, on les utilise pour indique que la moitié de quelqu’un lui est infidèle mais à Hawaï elles sont signes de bienvenue. En Afrique, ce geste indique une malédiction et aux Etats-Unis c’est le symbole de l’université de Austen.
  • Offrir des fleurs sert à démontrer de l’amour ou de la sympathie. Normalement, les gens ne s’arrêtent pas pour compter le nombre de fleurs ; mais en Russie, offrir un nombre pair de fleurs mais en scène le désir de la mort de l’autre.

interprétation du pouce levé

La prochaine fois que vous voyagerez, faites attention à l’interprétation des gestes que vous aurez, et beaucoup plus attention, aux gestes que vous ferez. Lorsque l’on ne connaît pas une culture, ni le contexte, cela peut donner lieu à des conclusions absurdes. Face au doute, une question peut solutionner le conflit.

A découvrir aussi