Comment faire en sorte que nos enfants aient une bonne estime d’eux-mêmes ?

17 septembre 2015 dans Emotions 3 Partagés

Aider ses enfants à se construire une forte estime d’eux-mêmes, est l’une des tâches les plus importantes que doivent assurer les parents.

Les personnes les plus importantes de la vie d’un enfant, ce sont ses parents. Il ne peut se sentir lui-même qu’avec l’aide de ses parents, n’étant autre que sa source de confort et de sécurité.

En effet, les parents aident leurs enfants à avoir leur propre image d’eux-mêmes, ils leur donnent le miroir où ils pourront voir leur reflet. C’est pourquoi, il est important qu’ils cultivent en eux l’acceptation.

Souvent, les enfants ont besoin d’avoir l’approbation de leurs parents pour s’accepter eux-mêmes. Ce besoin peut être vécu intensément, si bien que dans ce cas, il perdure au fil des années sans jamais être assouvi.

Quand les parents acceptent leurs enfants, qu’ils les valorisent et les apprécient vraiment, ils leur donnent une arme psychologique qui les protégera tout au long de leur vie.

Si l’enfant ne se sent pas accepté par ses parents, à l’âge à adulte, il devra apprendre à s’accepter par lui-même.

L’enfant apprend de ses parents, et des réponses que ces derniers lui donnent.

Si ces réponses se traduisent par de l’amour, de la tendresse et de la sécurité, alors l’enfant se sentira aimé et important aux yeux de ses parents. Il s’agira donc de ses premières leçons de valeur et de bonne estime de lui-même.

En revanche, si les parents ne font preuve que de mépris et d’indifférence, alors l’enfant sentira qu’il n’est pas aimé, et le désespoir s’installera en lui.

Cependant, le fait d’accepter son enfant ne signifie pas tout faire pour qu’il se comporte comme on le désire, pour qu’il soit à notre image ou qu’il nous imite.

Accepter son enfant, c’est l’aimer tel qu’il est, tout en reconnaissant ses qualités et ses défauts.

Si on ne pense qu’à la façon dont notre enfant doit se comporter, on lui donnera alors une vision très rigide et un idéal à modeler.

Si on ne reconnaît pas le potentiel de son enfant, on passe alors à côté d’une opportunité de fomenter en lui une forte estime de lui-même.

Il est donc essentiel que les enfants se sentent écoutés, et que leurs parents leur manifestent de l’intérêt.

Quand on écoute attentivement quelqu’un, on démontre à cette personne qu’elle est importante et que son message nous intéresse. Mais, écouter ne suffit pas, car il faut aussi participer.

Il est fondamental de reconnaître et valider les émotions de son enfant.

Si on qualifie ses sentiments de « mauvais » ou qu’on le pousse à les réprimer ou à les nier, il aura une faible estime de lui-même, une conduite peu sincère, et une perte de connexion avec ses sentiments, qui restent alors enfouis en lui puisqu’ils ne les verbalisera pas.

Les enfants peuvent tirer profit des bons sentiments uniquement s’ils sont en mesure de les exprimer.

Par conséquent, le fait dicter à ses enfants les sentiments qu’ils devraient ressentir, les comparer avec leurs camarades, leur répondre sur un ton empreint de ridicule et de sarcasme, refuser qu’ils ressentent certaines choses ou avoir recours à des menaces ou autres punitions en répercussion à certains des ses sentiments, sont tout autant de réactions que bon nombre de parents adoptent, ce qui peut mener leurs enfants à nier leurs sentiments.

Pour aider nos enfants dans l’expression et l’affrontement de leurs sentiments intenses négatifs, il est important de suivre les conseils suivants:

Instaurer un climat de sécurité favorisant l’expression de leurs sentiments.

Les aider à trouver leurs propres façons de s’exprimer.

– Leur raconter une situation similaire au cours de laquelle on a pu ressentir les mêmes choses qu’eux, afin qu’ils se rendent compte qu’on les comprend.

Etre un bon modèle dans l’affrontement de sentiments intenses.

Les aider à gérer les situations d’échec ou de déception.

L’un des éléments les plus puissants dont disposent les parents pour renforcer l’estime d’eux-mêmes de leurs enfants, est le langage.

A chaque fois que l’on interagit avec notre enfant, on reflète notre identité. C’est pourquoi, il est important de faire attention aux mots ainsi qu’au ton que l’on emploie quand on s’adresse à son enfant, afin d’avoir un langage qui fomente l’estime de soi.

Le langage de l’estime de soi se traduit par une description du comportement de son enfant dénuée de tout jugement, ce qui passe par une distinction entre la valeur de l’enfant et sa conduite.

Cela implique une réaction de notre part face aux agissements de notre enfant.

En d’autres termes, on doit lui dire comment on se sent face à ce qu’il s’est passé ou ce qu’on en pense, et accompagner ces commentaires d’une reconnaissance des sentiments de notre enfant, validant ainsi son expérience.

En tant que parents, on se doit donc d’être des instructeurs, et des formateurs inculquant à nos enfants les capacités dont il faut disposer pour vivre dans ce monde.

C’est pourquoi, il est nécessaire de passer par la discipline, cette dernière ne devant pas porter atteinte à l’estime de soi, mais plutôt être un moyen d’instaurer un climat de sécurité favorisant l’apprentissage et l’autonomie.

A découvrir aussi