Comment faire face à des attaques de panique

1 août 2015 dans Psychologie 0 Partagés

Faire face à la panique n’est pas une chose facile, et toute personne qui en souffre pourrait le dire.

Cependant, il faut savoir que ce n’est pas une tâche impossible. Nous avons besoin de beaucoup de patience, un engagement fort avec un changement futur, du temps et l’aide d’un professionnel.

Les trois premiers facteurs feront qu’au lieu de chercher des façons d’éviter constamment la panique, vous pourrez lui faire face.

Quelques clés pour faire face à une crise d’angoisse

Il y a  de vastes écrits sur cette question. Un résumé pratique à cet égard pourrait être:

1. Plus vous vous percevez nerveux (ce), plus vous allez générer un état de nervosité face au stress.

2. Ce qui est expérimenté est tout simplement désagréable, il n’ y a pas de dommage ou de danger imminent.

Le plus important est de vous convaincre que rien de dangereux ne peut arriver, car dans le cas contraire, vous allez nourrir le cercle vicieux de pensées négatives.

3. Ne pensez pas prématurément aux conséquences. Une pensée positive sur l’avenir vous aidera à vous calmer.

4. Le principal est d’essayer de lutter contre la peur, car l’éviter ne peut pas être une alternative. Considérez que ce qui vous arrive est une situation qui va vous renforcer.

5. Acceptez toutes les sensations que vous éprouvez et essayez de les contrôler.

6. A mesure que vous vous sentez mieux, faites des plans à réaliser plus tard. Penser à une activité qui vous plaît vous aidera à vous calmer rapidement.

7. Lorsque vous vous sentez prêt (e) à poursuivre l’activité que vous étiez entrain de faire, prenez votre temps et reprenez-la sans vous précipiter.

La perception de l’avenir

En général, au cours d’une attaque de panique, les réactions physiologiques sont si fortes que les gens ont peur d’avoir une crise cardiaque qui pourraient les conduire à la mort.

Cela signifie qu’au-delà de la peur de la situation que nous vivons, les personnes ont peur des résultats consécutifs à l’attaque.

Pour solutionner ce problème, nous devons apprendre à contrôler les pensées négatives anticipées.

Opposition des pensées

Voici une liste détaillée des pensées communes, de ceux qui souffrent des crises de panique.

En opposition, nous proposons des exemples pratiques d’idées plus recommandées et judicieuses pour les affronter avec succès:

– “Personne ne doit savoir ce qui m’arrive” / “Je ne dois pas avoir honte”
– “La panique est mon éternel ennemi” / “Je peux contrôler mes états de panique”
– “Je veux éviter tous les symptômes” / “Je vais faire face à ces symptômes”
– “Je dois toujours être en alerte” / “Je ne vais pas toujours rester en alerte pour ça”
– “Ceci est un test” / “Cet exercice m’aidera à l’avenir”
– “Je ne peux pas vivre tranquille, si je ne suis pas certaine qu’il n’y ait pas de risques” / “L’incertitude est tolérable”
– “Cela devrait déjà fonctionner” / “Si cela ne fonctionne pas maintenant, ja vais continuer à m’exercer jusqu’à ce que j’y arrive”

Bien qu’il soit difficile de contrôler la panique, vous devez comprendre que la première étape pour atteindre cet objectif est de contrôler vos pensées, les perspectives et les points de vue.

Il est important de connaître tous les détails de cette situation, lire, s’informer, réfléchir et, bien sûr, chercher une aide professionnelle si nécessaire.

Eliminer la panique de votre vie commence donc par un travail sur vous-même. 

A découvrir aussi