Être physiquement peu attrayant-e, un obstacle pour trouver un-e partenaire ?

2 octobre 2017 dans Psychologie 0 Partagés
Visage duquel sort une route

La mauvaise nouvelle est que oui : être peu attrayant-e physiquement rend un peu plus difficile la tâche de trouver un-e partenaire. La bonne nouvelle est que cette petite barrière, en revanche, vous prépare. Si vous le voulez et que vous prenez un peu sur vous, vous établirez des relations d’une qualité supérieure. Tout dépend de vous.

Très souvent, l’amour admet la métaphore du marché où il y a de l’offre et de la demande. En période d’amours, les «produits» les plus recherchés sont : les plus attrayants visuellement, ceux qui ont de l’argent ou la reconnaissance d’autres personnes. Bien qu’il ne se réduise rarement en ces termes -c’est pourquoi il est délicat de dépouiller l’amour de sa tenue romantique et innocente- en pratique il est certain qu’en amour, influent un certain nombre de lois biologiques qui nous gouvernent. Des lois défavorables à certain-e-s et favorables à d’autres.

Quiconque combine ces attributs est avantagé sur le marché de l’amour, il n’y a pas de doute à ce sujet. Mais avoir la part belle n’est pas forcément mieux. Il arrive très souvent que cette apparente facilité s’avère défavorable. Au contraire, la difficulté peut devenir une forteresse. Surtout si nous cessons de parler du marché de l’amour et commençons à parler de l’amour véritable.

“La beauté qui attire coïncide rarement avec la beauté qui tombe amoureuse.”

-José Ortega y Gasset-

L’attractivité physique : un désir pour beaucoup qui pensent ne pas en bénéficier

Etre attrayant-e est un attribut arbitraire puisque sa définition fait référence à la personne qui perçoit la personne perçue. Dans une large mesure, cela ne dépend pas des efforts de la personne, mais de divers paramètres anatomiques principalement liés au visage. D’autre part, chaque culture définit – ou a une grande influence sur la définition – ce qui est beau et ce qui ne l’est pas. Par conséquent, il s’agit pour ainsi dire d’un critère imposé.

visage masculin et nature

C’est aussi une condition qui n’a pas d’impact majeur sur la société. Que les gens soient beaux ou non, cela apporte finalement peu au progrès de l’humanité. De fait, l’ensemble des figures célèbres non conformes aux canons de beauté est beaucoup plus grand que celui des génies, des penseur-se-s ou des héro-ïne-s qui peuvent y prétendre.

On peut dire qu’il y a celleux qui sont né-e-s beaux/belles et d’autres qui le deviennent. De nos jours l’attractivité, est quelque chose qui peut s’acheter. Pouvoir redessiner physiquement une personne est une réalité. Elle se pratique dans les salles d’opération, dans les gymnases et par des milliers de produits et procédures acquis dans les centres esthétiques.

D’autre part, pour peu transcendante que soit l’évolution de la société, les gens ont tendance à être très préoccupés par l’image qu’ils projettent. En fait, certaines personnes en sont très anxieuses. D’autres sombrent dans la dépression et beaucoup font de réels efforts de volonté pour contrer les désirs de leur corps afin de bien se maintenir, soit par le sport, soit par l’alimentation.

La beauté physique et le couple

L’attractivité physique est quelque chose qui, comme son nom l’indique, attire, confère un avantage et maintenant un effort. On qualifierait d’attirant-e celui/celle qui capte l’attention tel un aimant. En cela, iel peut se faciliter la conquête d’un-e possible partenaire. En outre, un beau couple envoie un signe de statut, de valeur, en particulier dans certaines cultures. Il suscite plus facilement des pulsions érotiques. C’est là bien sûr une véritable barrière pour quiconque manque de charme.

Une personne physiquement peu attrayante, si elle veut améliorer ses chances de trouver ou de choisir un partenaire, a deux options. L’une est de devenir une victime de cette logique, l’autre est de la subvertir. Quiconque accepte d’être victime de sa situation finit par baisser les bras pour se cacher dans sa coquille. Cela, outre d’être peu attrayant-e, pousse à des modes d’interaction qui rendent encore moins attrayant-e. A l’inverse, quiconque accepte le défi finit par construire une logique différente. Avec une telle attitude, il peut faire en sorte que les autres personnes en viennent à apprécier d’autres caractéristiques qui rendent attrayant-e.

couple se regardant

Une chose est sûre: bien que l’attraction physique ouvre plus facilement les portes de la conquête, elle ne facilite pas le chemin qui s’ensuit. Cela facilite les premiers pas, mais pas au-delà. Cela peut même jouer contre la personne attrayante, car les autres caractéristiques qui apparaissent au “second regard” peuvent ne pas être à la hauteur et décevoir l’autre. C’est ainsi que parfois, les relations se terminent aussi facilement qu’elles ont commencé.

L’avantage de l’attractivité physique se retourne quand on veut passer au-delà d’une conquête occasionnelle. La beauté seule est une valeur absolue dans l’esprit de certain-e-s adolescent-e-s, qui portent avec elleux des complexes sérieux ou celleux qui en sont très imprégné-e-s.

Il y a beaucoup de messages sociaux visant à faire croire que le monde est fait pour les plus beaux/belles, les plus riches et les plus puissant-e-s. Ils sont alimenté par celleux qui profitent économiquement des personnes qui les croient, montrent une disposition presque infinie au sacrifice pour obtenir le point de beauté supplémentaire qu’offre la crème ou l’appareil de gymnastique si dispendieux.

Ainsi, la rare attractivité physique est plutôt un obstacle à la rencontre d’un-e partenaire, on ne saurait le nier. Mais ce n’est pas un obstacle pour aimer et être aimé-e. Il ne s’agit pas non plus du seul aspect de nous-même qui nous rende plus attrayant-e ou déplaisant-e. Il y a davantage, sur quoi nous avons certainement plus d’emprise, comme notre attitude ou notre personnalité.

A découvrir aussi