Êtes-vous une personne qui agit ou qui réagit ?

10 avril 2019
Action ou réaction ? Telle est la question !

Mais pourquoi nous demander si nous sommes une personne qui agit ou réagit ? Il est vrai que nous n’avons probablement jamais réfléchi à ces deux concepts qui, en réalité, sont très importants. En fait, dans le monde du travail, ils guident un bon nombre de carrières professionnelles, en fonction du penchant de la personne pour l’un des deux termes. Étudions cela de plus près.

Nous avons tous un ami ou une connaissance qui ne cesse d’avancer, que ce soit sur le plan professionnel ou dans un tout autre domaine. Une personne qui part toujours en quête d’opportunités et de défis qui la poussent à réussir dans la vie. Et il est possible que nous en connaissions une autre qui, au contraire, semble complètement bloquée dans son travail. Une personne sans ambitions qui, de l’extérieur, ressemble à une feuille fouettée par le vent. Il s’agit de la principale différence entre une personne qui agit et une personne qui réagit.

Une personne qui agit prendre des initiatives

Nous ne savons toujours pas si nous sommes une personne qui agit ou qui réagit ? Dans ce cas, la première chose à faire est de savoir si nous avons l’esprit d’initiative ou non.

Il s’agit d’une compétence qui est très appréciée dans le monde du travail : nous parlons bien sûr de la proactivité.

personne qui agit ou qui réagit

Lorsque nous prenons des initiatives, nous réalisons certaines actions qui nous transforment en générateurs et non en récepteurs. Par exemple, au lieu d’attendre de trouver une offre d’emploi qui nous apporte l’opportunité de travail que nous espérons tant, nous contactons directement les entreprises qui nous intéressent. Nous pouvons le faire à travers une lettre de motivation envoyée par e-mail.

Il s’agit d’une bonne piste pour savoir si nous sommes une personne qui agit ou qui réagit. Nous n’attendons pas. Nous prenons les devants, essayons et avançons.

Peu importe que nous nous retrouvions face à des portes fermées, à des « non » ou à des échecs. Nous sommes proactifs, nous faisons ce que nous pouvons et ceci, même si nous ne le croyons pas, nous permet d’avoir des options. Des alternatives qui, si nous suivons l’autre option, ne donnent pas toujours leurs fruits de manière immédiate.

Une personne qui réagit attend des résultats

Nous connaissons déjà une différence entre la personne qui agit et celle qui réagit. Si nous ne nous sommes pas identifiés à la première, voyons ce que la deuxième fait. Mais attention, ce point ne veut pas dire que nous ne nous dévouons pas entièrement à notre travail.

Il se peut que nous travaillions beaucoup ; cependant, les résultats sont toujours les mêmes. Nous sommes cette ombre au mur que personne ne voit. Pourquoi ? Parce que nous n’avons pas dit aux autres que nous étions là. Nous pouvons même en arriver à cacher nos habiletés, comme si elles étaient source de honte.

Nous pouvons parfois être à l’aise en étant une personne qui réagit. D’autres fois, nous avons peut-être envie d’être plus actifs, même si nous ne savons pas comment faire. Au final, cette désorientation nous empêche de nous activer ou nous pousse à rester dans notre zone de confortUne zone où règnent le stress et la peur.

« Fixer des objectifs est la première étape pour transformer l’invisible en visible. »

-Tony Robbins-

personne qui agit ou qui réagit

Les deux faces de la réaction

Être une personne qui agit ou qui réagit est une attitude que nous choisissions et qui nous mène à différents résultats. Si nous sommes des personnes qui ont tendance à réagir, nous pourrons être heureux dans notre travail sans vivre le stress de la nouveauté, en avançant dans une routine tranquille et sans changements. Cependant, si nous recherchons quelque chose de plus grand, cette attitude peut devenir un véritable poids.

Que se passe-t-il quand nous attendons que les choses se passent ? En général, nous nous frustrons et nous nous plaignons de notre manque de chance. Car comme nous l’avons déjà mentionné, nous souhaitons être proactifs mais ne savons pas par où commencer.

Le fait de nous identifier à une personne qui agit ou réagit est lié à notre personnalité. Si nous sommes des personnes qui ont tendance à réagir, nous aurons besoin de temps avant de nous sentir à l’aise dans la dynamique contraire. Sachez que cela n’est pas un point négatif, bien au contraire. Cela veut dire que nous sommes suffisamment flexibles pour passer à l’action quand nous en avons besoin.

Vous vous identifiez plus à la réaction qu’à l’action ? Nous aimerions vous rappeler qu’aucune des deux n’est meilleure ou pire que l’autre. Ce sont tout simplement des forces différentes qui vous conduiront sur des chemins distincts. Vous avez cependant le droit de changer votre attitude à n’importe quel moment quand vous sentez que les choses ne se déroulent plus comme vous le voudriez.