Epée de Damoclès : l'origine de cette légende

La légende de l'épée de Damoclès est née à Rome, environ quatre siècles avant notre ère. Malgré son ancienneté, c'est une histoire qui est toujours présente dans le langage courant.
Epée de Damoclès : l'origine de cette légende

Dernière mise à jour : 30 mars, 2021

Le créateur de la légende de l’épée de Damoclès semble avoir été l’historien Timée de Tauroménion. Cependant, c’est le célèbre philosophe Cicéron qui en a fait un récit fameux, et qui est cité jusqu’à ce jour.

Bien que la légende de l’épée de Damoclès implique certains personnages réels, elle est considérée comme une invention de l’imagination et son but est principalement de nature morale. Cicéron l’a incluse dans son ouvrage Tusculanae Disputationes et, dès lors, elle est devenue célèbre dans tout l’Occident.

Marcus Tullius Cicero était l’un des grands politiciens et penseurs romains. Il fut un grand défenseur de la République, mais il dut vivre sous la dictature de Denys l’Ancien, dont on se souvient comme “le tyran de Syracuse”. La légende de l’épée de Damoclès est également une allusion au dictateur.

“Quand le pouvoir pousse l’homme à l’arrogance, la poésie lui rappelle la richesse de l’existence. Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie.”

-John Fitzgerald Kennedy-

Une statue de Cicéron.
Statue de Marcus Tullius Cicero, dit Cicéron.

La tyrannie de Denys l’Ancien

Denys l’Ancien est arrivé au pouvoir par une conspiration. Il avait un grand pouvoir de persuasion, ce qui lui a sans doute ouvert la voie du pouvoir.

À cette époque, il n’était pas habituel pour les souverains d’avoir une escorte. Comme il voulait avoir des guerriers sous son commandement direct, il a inventé une conspiration contre lui et le peuple a approuvé la présence de 600 hommes pour le garder.

Il chérissait l’esprit d’un conquérant, qui lui permettait d’étendre son domaine. Il se caractérisait par l’exercice d’un grand contrôle sur le peuple, étant impitoyable avec ses ennemis. Aussi, il était très porté sur les plaisirs des sens. Boisson, nourriture et femmes en excès étaient son quotidien. Son fils, nommé Dionysos, avait également ce penchant.

Denys l’Ancien avait un grand pouvoir, mais il n’était pas heureux. Il vivait entouré de la peur que ses ennemis lui tendent un piège pour le tuer. On dit qu’il dormait dans un lit entouré d’un fossé pour ne pas être attrapé. Il ne comptait que sur ses filles pour raser sa barbe et recevoir de la nourriture.

La légende de l’épée de Damoclès

On raconte qu’il y avait un courtisan nommé Damoclès qui flattait constamment le tyran. Il lui disait qu’il était un grand homme et a vanté son style de vie. Il prétendait que les excès de nourriture et de boisson étaient naturels à la grandeur du souverain.

Beaucoup pensent que Damoclès était en fait envieux du tyran. Ils se rencontrèrent et le courtisan couvrit le souverain de flatteries. Lassé de sa flagornerie, Dionysos lui proposa de changer de place pour une journée, afin qu’il puisse faire l’expérience directe du poids du pouvoir et de l’excès.

Damoclès accepta volontiers. Le lendemain, Damoclès s’assit sur le trône et, à partir de ce moment-là, fut servi par une multitude de serviteurs qui se pliaient aux moindres de ses caprices.

Subitement, Damoclès leva les yeux et vit que juste au-dessus de sa tête se trouvait une épée tranchante, qui n’est tenue que par un  crin de cheval. Il était évident que, si ce mince fil se rompait, sa tête roulerait aussi. Réalisant cela, il cessa d’apprécier la nourriture, les boissons et les femmes. Peu après, il demanda à mettre fin à l’expérience.

Un couteau et une pomme.

Revoyons l’histoire

Cicéron, qui a réalisé la version la plus célèbre de la légende de l’épée de Damoclès, appartenait à l’école philosophique des stoïciens. Ces derniers préconisaient une vie sans excès, car ceux-ci n’entraîneraient que des souffrances à long terme. On pense ainsi que ce penseur voulait surtout montrer l’envers du luxe et du faste.

D’autres imaginent que la légende de l’épée de Damoclès était une critique directe du dictateur, soulignant son point faible : la peur d’être trahi par ceux qui lui étaient proches et pouvaient lui faire le plus de mal. L’histoire montre que le pouvoir comporte des risques qui empêchent de profiter des banalités. “Celui qui est craint par beaucoup doit craindre beaucoup.”

On dit aussi que les paroles de Cicéron sont une allégorie applicable à tout être humain. L’épée de Damoclès représente la mort, qui rôde toujours et à laquelle personne n’échappe. Dans cette mesure, nous sommes tous menacés de mort et il suffit d’une minute pour que le fil se rompe et que “notre tête roule”.

Aujourd’hui, l’expression “épée de Damoclès” est utilisée pour désigner des situations dans lesquelles une erreur peut avoir des conséquences très graves. Par exemple, John Kennedy a déclaré dans l’un de ses discours que toute l’humanité est menacée par la même épée de Damoclès : la guerre nucléaire.

Cela pourrait vous intéresser ...
La fixation et la régression, deux faces de la même pièce
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
La fixation et la régression, deux faces de la même pièce

La fixation et la régression sont des réponses inconscientes à un excès de satisfaction ou de frustration lors d'une étape de développement.



  • Markaris, P. (2012). Espada de damocles e-88.