En quoi la psychologie humaniste consiste-t-elle ?

9 décembre 2015 dans Curiosités 35 Partagés

“Je me rends compte que si j’étais stable, prudent et statique, je vivrais dans la mort. Alors j’accepte la confusion, l’incertitude, la peur, les hauts et les bas, car c’est le prix que je suis prêt à payer pour avoir une vie perplexe et excitante”.

Carl Rogers

La psychologie humaniste se caractérise principalement par la considération de l’être humain comme un tout, en sachant qu’il existe de multiples facteurs qui influent sur la santé mentale, tels que  les émotions, le corps, les sentiments, la conduite, les pensées, etc.

Comment la psychologie humaniste est-elle née ?

La psychologie humaniste est un courant de la psychologie né à la moitié du XXème siècle. Elle apparut comme une alternative aux deux courants principaux de l’époque : le comportementalisme et la psychanalyse.

L’approche humaniste met en avant la santé mentale et les points positifs de la vie. On considère la personne comme un être à part entière, unique, qu’il faut aborder de façon multidimensionnelle et personnalisée.

Les origines de la psychologie humaniste se trouvent dans le courant philosophique de l’existentialisme européen, avec des auteurs tels que :

Jean Paul Sartre

“L’homme naît libre, responsable et sans excuses”

Jean Jacques Rousseau

“L’homme est bon par nature. C’est la société qui le corrompt”

Erich Fromm

“Si je suis ce que je possède et que je perds tout ce que j’ai, qui suis-je ?”

Viktor Frankl

“L’homme s’auto-réalise de la même façon qu’il compromet son chemin de vie”

Ces auteurs basent leur vision de la condition humaine sur la liberté, le sens de la vie, les émotions et la responsabilité.

Ils considèrent l’individu comme un être responsable de sa vie et de ses actes, capable de trouver seul le chemin de la liberté.

Les principaux précurseurs de la psychologie humaniste

Abraham Maslow et Carlo Rogers sont considérés comme les principaux précurseurs de la psychologie humaniste :

Abraham Maslow : il est avant tout connu pour sa célèbre “Pyramide des Besoins“, dans laquelle il a établi une hiérarchie évolutive des besoins humains, en partant des plus basiques (les besoins physiologiques), jusqu’au sommet : l’accomplissement de soi.

Il s’agit d’un concept créé par Maslow, considérant que lorsque l’être humain a satisfait tous ses besoins, il atteint alors le stade de développement de son impulsion vitale.

Carl Rogers : il apporta une vision nouvelle sur la façon de mener une thérapie, favorisant une relation plus directe avec le “client” (terme utilisé auparavant en psychologie pour se référer au “patient”).

Dans son livre “L’Approche Centrée Sur La Personne”, il montra par le biais de son expérience, son rejet des techniques directives, favorisant une relation plus proche de ses clients, pour permettre la découverte de soi-même.

Sa contribution à la psychologie fut révolutionnaire. En effet, il permit de considérer l’individu comme un être capable de puiser en lui toutes les ressources nécessaires pour maintenir un équilibre dans sa vie.

Selon Carl Rogers, les personnes qui se sentent mal sont comme endormies. Il suffirait alors de les réveiller grâce à la sagesse intérieure.

Le thérapeute sert alors de guide pour trouver les bonnes réponses. Il croyait en la capacité de chaque individu à se guérir soi-même.

esprit

Caractéristiques de la psychologie humaniste

Une perspective large et holistique : c’est à dire, considérer une personne dans son ensemble, sa totalité. Il n’y a pas d’aspects plus importants que d’autres : les pensées, le corps, les émotions, le milieu spirituel; tous ces aspects interagissent et se rejoignent. Ils permettent à l’individu de découvrir qui il est.

L’existence humaine n’est possible que dans un contexte interpersonnel. Par conséquent, les relations avec les autres sont très importantes et essentielles pour l’épanouissement personnel de l’être humain, sans oublier de prendre en compte le contexte et l’environnement.

L’être humain est capable de prendre ses propres décisions, de se responsabiliser, de développer et de faire appel à ses propres ressources.

L’épanouissement personnel est favorisé et facilité. Le psychologue sert d’outil et de guide pour le patient, pour que celui-ci parvienne à se comprendre et s’épanouir, en se servant de ses propres capacités.

Les individus ont une tendance innée à l’accomplissement de soi. L’être humain peut avoir confiance en sa sagesse intérieure car la guérison se trouve dans ses propres réponses.

Ainsi, il est très important de comprendre qu’il n’est pas nécessaire de diriger le reste ou de contrôler ses propres émotions en les réprimant.

La psychologie humaniste se focalise sur l’individu dans sa vision globale, en intégrant que tous les aspects qui constituent l’être humain sont importants.

On considère l’Homme comme un être unique, responsable de sa propre expérience, capable de prendre conscience de ses propres ressources; pour s’épanouir, s’accomplir et découvrir ses capacités.

L’élément basique du champ de connaissance est l’expérience intime et directe. (…) Il n’existe aucun autre substitut à l’expérience“.

Abraham Maslow

A découvrir aussi