Différences entre personnes introverties et hypersensibles

12 janvier 2020
Il existe des différences entre une personne introvertie et une personne hypersensible et, au contraire, il y a aussi des personnes extraverties qui sont très sensibles. Il est donc important de saisir les nuances de ces concepts en psychologie.

Les différences entre personnes introverties et personnes hypersensibles sont bien souvent significatives. Comme le note l’étude d’Elaine Aron, il y a également des extravertis d’une grande sensibilité.

Ainsi, bien que les deux aspects aient en commun un certain nombres de traits en commun, ils présentent également certaines subtilités, nuances et singularités qui les rendent uniques. Cela leur confère donc, en y regardant bien, un aspect particulier.

Il y a déjà bien longtemps que Carl Jung a défini les termes d’introversion et d’extraversion dans son ouvrage Les Types Psychologiques. Cependant, il est commun qu’on commettent encore des erreurs lors de leur utilisation en relation à la personnalité.

Il est bon de noter que ces 2 notions ne sont pas exclusives. C’est-à-dire que personne n’est complètement extraverti ni totalement introverti dans tous les aspects de sa vie.

Remarquons aussi qu’on se laisse souvent influencer par les mots, les étiquettes et les définitions qui manquent parfois de précision. Par exemple, des experts, comme John Cheek, de l’université du Texas, ont réalisé une étude en 2011 dans le domaine de l’étude de la personnalité. Ils en ont conclu que l’on peut identifier 4 typologies différentes à l’intérieur du spectre de l’introversion.

La personnalité de l’être humain et sa compréhension est un domaine aussi complexe que passionnant. La science de la psychologie essaye depuis les années 1930 d’en poser les fondements.

Depuis la publication en 1936 de l’ouvrage Personality de Gordon Allport, nous avons sensiblement avancé dans ce sens. Il est donc fondamental de comprendre, en psychologie, certaines nuances telles que celles qui distinguent l’introversion de l’hypersensibilité.

Un homme pensant aux personnes introverties

Les différences entre personnes introverties et personnes hypersensibles

Il est courant d’associer de manière presque exclusive l’introversion et l’hypersensibilité. De la même façon, il commun de penser que tous les introvertis sont des grands timides et que les extravertis ont besoin en permanence de stimulation sociale. Il n’est n’est rien en réalité.

Il existe, par exemple, des extravertis sensibles. En effet, il s’agit souvent de personnes que l’on rencontre dans les sphères militantes chez les avocats ou encore parmi les travailleurs sociaux … Ce sont des professionnels qui, bien souvent, se dédient aux autres et qui connaissent l’empathie.

Autrement dit, ils ressentent le besoin d’être en contact avec les gens, mais sont souvent incapables de se protéger la douleur émotionnelle des autres. Comprendre les différences entre les personnes introverties et les personnes hypersensibles peut nous aider à reconnaître ces profils et à mieux nous comprendre nous-mêmes.

Les introvertis

Des livres, tels que Le Pouvoir des Introvertis de Susan Cain, nous permettent d’approfondir ce type de personnalité. Ainsi, les conclusions de son travail richement étayé sont assez similaires aux théories établies par Hans Jürgen Eysenck à son époque. En effet, ce pionner de la psychologie a également souligné dans son étude de la personnalité que l’introversion a une origine génétique.

Autrement dit, il existerait un facteur biologique. Par exemple, il est démontré que le cerveau d’un introverti ne reçoit pas beaucoup de dopamine lorsqu’il interagit socialement. Pour lui, il y a une sorte de seuil, une limite où une conversation finit par le fatiguer. Il y a une limite aussi où une fête cesse d’être amusante pour devenir asphyxiante et lui fait ressentir l’envie d’être seul.

Néanmoins, nous devons également savoir que tous les introvertis n’éprouvent pas nécessairement d’empathie avec tous ceux qui les entourent. Il y a en des introvertis qui ne se connectent pas du tout émotionnellement avec les autres et qui ne trouvent aucun intérêt à le faire.

De plus, comme précisé précédemment, on peut différencier jusqu’à 4 typologies d’introvertis. Cela constitue également une autre différence avec les personnes hypersensibles.

Ces 4 types sont les suivants :

  • Tout d’abord, l’introversion anxieuse : elle s’associe à des problèmes de stress et d’anxiété
  • L’introversion sociale : cela consiste à éviter certains contextes sociaux en raison d’une insécurité personnelle
  • L’introversion imaginative : elle caractérise les personnes très introspectives et rêveuses
  • Enfin,l’introversion réservée : il s’agit de profils distants, froids et analytiques

Les personnes hypersensibles

Un aspect que nous avons déjà souligné à propos de l’hypersensibilité est qu’elle apparaît également chez les personnes extraverties. Par conséquent, nous ne sommes pas face ici à une caractéristique « exclusive » de l’introversion. Ce serait plutôt une caractéristique présente chez environ 20% de la population.

En revanche, les personnes hypersensibles partagent les traits suivants :

  • La personne hypersensible traite sa réalité d’une autre manière. Ainsi, chaque stimulus est perçu avec une plus grande intensité
  • Qu’il s’agisse des lumières, des sons, du frottement de certains types de vêtements sur la peau, de la température… Tous ces stimuli sont ressentis avec plus de force. Cela peut parfois même être douloureux
  • Cette hypersensibilité est présente en même proportion chez les hommes et chez les femmes

Des études comparables à celles menées par le Dr Bianca P. Acevedo, du Département des sciences psychologiques et cérébrales de l’Université de Californie, soulignent les faits suivants :

  • Les personnes hypersensibles ont une plus grande activation cérébrale dans les régions impliquées dans les processus liés à l’attention, à la conscience, à l’empathie et enfin à l’information sensorielle
  • Ils souffrent davantage en cas de déceptions ou de mensonges par exemple
  • Ils se connectent intensément avec les réalités émotionnelles des autres
Un jeune homme faisant partie des personnes introverties

Autres aspects importants concernant les personnes introverties et hypersensibles

Nous savons à présent qu’il existe de nombreuses différences entre les personnes introverties et les personnes hypersensibles. Il y a donc des nuances qui peuvent sans aucun doute aider les profils extravertis, y compris certains enfants hyperactifs, à comprendre pourquoi les émotions des autres les impactent autant ou encore pourquoi ils ont du mal à gérer les leurs.

Il est certain queles particularités propres à l’hypersensibilité peuvent parfois rendre la vie plus compliquée et plus difficile. D’un autre côté, il y a d’autres aspects à considérer.

  • L’introversion fait partie d’un spectre dans lequel les extrêmes peuvent entraîner de sérieuses limitations. Nous faisons allusion par là aux introvertis anxieux qui luttent quotidiennement avec leurs peurs, leurs insécurités et cette singulière difficulté à interagir socialement
  • L’autre aspect concerne l’hypersensibilité : souvent, ce type de personnalité peut être attiré par des profils narcissiques. Alors que l’un cherche à servir l’autre, ce dernier profite de l’empathie de l’hypersensible pour le dominer. Le narcissique renforce quant à lui son ego et son besoin de contrôle

Comme nous le voyons, certains aspects sont présents dans les deux profils. Mais aussi chez d’autres personnes qui ne sont ni hypersensibles ni introverties. Travaillons donc à maintenir l’équilibre, à connaître notre potentiel et les éventuels écueils ou faiblesses de notre personnalité pour assurer notre bien-être et notre bonheur.

 

  • Aron, Elaine (2006) El don de la Alta sensibilidad. Obelisco
  • Cain, Susan (2012) El poder de los Introvertidos. RBA
  • Jung, Carl Gustav (2013). Obra completa de Carl Gustav Jung. Volumen 6. Tipos psicológicos. Madrid: Editorial Trotta.