Gordon Allport : biographie du père de la psychologie de la personnalité

· 31 mars 2019
En plus de sa théorie sur la personnalité, Gordon Allport a apporté une connaissance très importante à la psychologie dans les domaines de la motivation, des préjugés et de la religion des individus.

Gordon Allport était un psychologue américain qui est entré dans l’histoire pour jeter les bases de la psychologie de la personnalité. On considère sa théorie de la personnalité comme l’une des premières théories humanistes, du fait de sa conception de l’être humain en tant qu’entité autonome à volonté libre. Pour Allport, nous ne sommes pas uniquement mus par nos instincts et nos pulsions. D’autre part, il avance aussi que le passé ne nous gouverne pas.

De plus, il présente son travail de manière très didactique, ce qui est assez agréable, intéressant et attrayant pour le grand public. Sans aucun doute, un auteur qui mérite d’être lu par des experts en psychologie. Mais aussi par quiconque souhaite étancher sa soif de connaissances et de préoccupations liées au domaine de la psychologie.

En plus de sa théorie sur la personnalité, Gordon Allport apporté des connaissances psychologiques très importantes dans les domaines de la motivation, des préjugés et de la religion des individus. Ainsi, son héritage est très vaste et il est devenu une figure vraiment intéressante dans le domaine de la psychologie. Tout au long de cet article, nous allons révéler certaines des particularités et des contributions de ce psychologue. Vous nous accompagnez pour le découvrir ?

Début de la vie

Gordon Allport est né dans l’Indiana en 1897. Sa famille a ensuite déménagé dans l’Ohio quand Gordon était encore très jeune. Son père était médecin, mais il travaillait à la maison. Par conséquent, Gordon Allport et ses frères ont participé au monde de la médecine depuis l’enfance. Cette approche de la médecine a suscité un intérêt pour les études et en particulier pour la psychologie.

Cependant, ses premiers pas dans la vie universitaire ne sont pas liés à la médecine ou à la psychologie. Allport est diplômé en économie et en philosophie, même s’il a toujours montré un grand intérêt pour la psychologie sociale. Allport a vécu une vie assez calme, tranquille et sans trop de surprises.

Finalment, il a suivi une formation de psychologue à Harvard et, après cette période, a effectué un voyage en Europe, plus précisément à Vienne. Ce voyage est l’un des événements les plus marquants de sa vie, car il s’est traduit par une approche de Sigmund Freud. Bien que de cette rencontre ne semble pas avoir provoqué chez Allport une grande admiration pour le père de la psychanalyse, mais plutôt l’inverse. Gordon Allport, à l’instar de nombreux autres psychologues qui formaient l’école humaniste, considérait les théories de Freud comme très contraignantes.

Gordon Allport

Son travail

À son retour d’Europe, il a commencé à travailler comme professeur de psychologie à l’Université de Harvard, poste qu’il a occupé jusqu’à sa mort. Durant son séjour, il a fait partie de nombreux comités et a enseigné des cours réellement novateurs pour son époque. Gordon Allport était éditeur, membre de la faculté et, en 1939, on l’a élu président de l’Association Américaine de Psychologie.

Il a publié plusieurs livres dans lesquels ses principales recherches sont rassemblées. Il a reçu de nombreux prix en reconnaissance de son travail et de ses contributions dans le domaine de la psychologie. L’Association Américaine de Psychologie lui a décerné le APA Award for Distinguished Scientific Contributions to Psychology, un prix très convoité dans la profession.

Gordon Allport a mis fortement l’accent sur les motivations et les pensées conscientes des individus, suscitant un grand intérêt pour le développement de la personnalité. Allport a essayé de trouver un équilibre entre les principaux courants du moment. Le comportementalisme était incomplet, superficiel ; tandis que la psychanalyse était trop complexe. Suite à la rencontre avec Freud, l’intérêt de développer sa propre théorie s’est renforcé.

Contribution à la psychologie

Gordon Allport est connu pour avoir une grande influence dans de nombreux domaines de la psychologie, sa théorie des traits étant particulièrement connue. Cette théorie détermine que chaque être humain possède des centaines de traits. Il a classé 4 500 mots qui définissent une personne et les a regroupés en trois niveaux :

  • • Trait cardinal : c’est le trait dominant d’une personne et c’est celui qui façonne l’identité, les émotions et les comportements de l’individu.
  • • Trait central : ce sont des traits principaux, bien que non dominants. Ils sont inhérents à la plupart des gens et jettent les bases de la personnalité et des actions.
  • • Trait secondaire : ce sont des caractéristiques privées, propres à chaque individu. Souvent, ils ne sont divulgués que de manière confidentielle et sous certaines conditions.
Gordon Allport

L’héritage de Gordon Allport

En plus de sa théorie des traits, il a identifié les génotypes et les phénotypes ; en d’autres termes, les conditions internes et externes qui motivent le comportement d’une personne. Dans son travail Personnalité : une interprétation psychologique (1937), il définit la personnalité comme « l’organisation dynamique au sein de l’individu de ces systèmes psychophysiques qui déterminent leur adaptation à l’environnement”.

Il a également souligné que cette personnalité est différente chez chaque individu. Allport s’intéressait aussi à la nature de la volonté, de la motivation et de la détermination du peuple. Il a souligné l’importance de l’apprentissage, les comportements et les pensées d’un individu qui sont le produit de toute une histoire de vie. C’est-à-dire que ce qu’un individu pense à un moment est le résultat de son passé, mais aussi de son présent.

Gordon Allport a promu le « mouvement interdisciplinaire » de l’Université de Harvard, où le département des sciences sociales a vu le jour, dirigé par Talcott Parsons. Il a aussi a critiqué la psychanalyse et le behaviorisme radical de Freud. À son tour, il a développé le concept de propium. Il s’agit de la part de la personnalité qui semble jouer un rôle intime et central pour la personne.

Il a également abordé d’autres questions telles que les préjugés et la religion. Allport effectue une analyse approfondie de la question des préjugés. Il illustre et approfondit la discrimination dont sont victimes les Juifs et les Afro-Américains. Tout cela se trouve dans l’une de ses œuvres les plus reconnues : La nature des Préjugés.

Finalement, après une vie consacrée aux études, Allport est décédé le 9 octobre 1967. Après sa mort, il a laissé un héritage indéniable dans le domaine de la psychologie. Considéré comme l’un des pionniers de la psychologie humaniste, Allport est sans aucun doute une figure importante du XXe siècle.