Différences entre mélancolie et nostalgie

Connaissez-vous la différence entre mélancolie et nostalgie ? Bien que les deux émotions reflètent un état de nostalgie et de nostalgie, elles ne sont pas exactement les mêmes. J'ai trouvé pourquoi.
Différences entre mélancolie et nostalgie
Laura Ruiz Mitjana

Rédigé et vérifié par le psychologue Laura Ruiz Mitjana.

Dernière mise à jour : 12 octobre, 2022

Avez-vous déjà entendu le mot saudade ? L’écrivain portugais Francisco Manuel de Melo (1608-1666) l’a défini comme “un bien dont on souffre et un mal dont on jouit” . Ce concept portugais, bien qu’il n’ait pas de traduction littérale, aurait deux mots frères en français : mélancolie et nostalgie.

Mais, quelles différences trouve-t-on entre mélancolie et nostalgie ? Pourquoi peut-on affirmer que ce ne sont pas les mêmes sentiments, ou émotions ?

“Aucune nostalgie n’est aussi forte que la nostalgie de choses qui n’ont jamais existé.”

-Rabih Alameddine-

Mélancolie et nostalgie : deux émotions intenses

Les émotions font partie de notre vie. Elles nous guident lors de la prise de décisions. Celles-ci sont définies comme « des réactions psychophysiologiques qui représentent des modes d’adaptation de l’individu à la perception d’un objet, d’une personne, d’un lieu, d’un événement ou d’un souvenir important ».

Il y a des émotions plus basiques et primaires, et d’autres plus complexes (et intenses). Parmi ces dernières on en trouve deux qui entretiennent une relation particulière : la mélancolie et la nostalgie. Apprenons à les connaître un peu plus en profondeur.

Différences entre mélancolie et nostalgie

Pour apprendre les différences entre mélancolie et nostalgie, commençons par une définition générique de chaque émotion.

Mélancolie : tristesse et “mal du pays”

Dans le cas de la mélancolie, on parle d’« un état d’esprit permanent, vague et calme, de tristesse et de désintérêt, provenant de causes physiques ou morales, généralement d’importance mineure ». Par curiosité, les Galiciens identifient une origine fréquente de cette mélancolie ; On parle du « mal du pays », cette émotion de nostalgie qui apparaît lorsque tout ce qui touche à la patrie est raté.

En portugais, il a également une traduction approximative, comme nous l’avons vu dans l’introduction, à travers le concept “saudade”. Ce mot n’a pas de définition parfaitement délimitée (bien que l’approximation serait celle-ci), et les Portugais les plus établis assurent que ” la saudade ne s’explique pas, elle se ressent “.

“Mélancolie : manière romantique d’être triste.”

-Mario Quintana-

Un homme nostalgique

Nostalgie : envie de quelque chose qui nous rend heureux

De son côté, la nostalgie est « un sentiment de tristesse face à l’éloignement, à l’absence, à la privation ou à la perte de quelqu’un ou de quelque chose de cher ». Paniagua, dans un article du Humanities Magazine, propose qu’il s’agit de l’évocation de souvenirs chers qui caractérise la nostalgie.

Lorsque nous devenons nostalgiques, c’est généralement parce que nous pensons à quelque chose du passé que nous avons vécu intensément, et lorsque nous nous souvenons d’un souvenir heureux.

“La nostalgie est une archive qui supprime les aspérités de l’ancien temps.”

-Doug Larson-

Pourquoi la mélancolie et la nostalgie ne sont pas la même chose

Ainsi, la nostalgie et la mélancolie, bien qu’elles puissent sembler des concepts similaires, car toutes deux impliquent une émotion qui nous amène à regarder le passé, à manquer et à désirer, elles ne sont pas vraiment les mêmes.

Pour commencer, la mélancolie est généralement vécue comme quelque chose de désagréable (ou sinon, de triste), mais dans la nostalgie, cela ne se passe pas exactement comme ça (elle peut être vécue de manière plus agréable). Voyons quelles sont les différences les plus importantes entre les deux concepts :

1. L’existence d’un sinistre

Lorsque nous ressentons de la mélancolie nous n’avons pas forcément vécu de perte (même si elle a pu exister, ce n’est pas toujours le cas). On peut ressentir de la mélancolie pour quelque chose qu’on aimerait avoir et qu’on n’a jamais eu, par exemple. Ou on peut passer à côté de quelque chose qui est encore là mais qui est loin (comme dans le cas du chagrin migratoire).

En revanche, lorsque nous ressentons de la nostalgie, c’est parce que nous pensons à quelque chose du passé que nous n’avons plus (même si nous ne le vivons plus comme une perte). Nous ressentons la nostalgie d’un souvenir passé, de quelqu’un qui n’est plus… normalement, d’événements ou de personnes qui nous ont rendus heureux.

2. La présence du deuil

Face au sentiment de mélancolie, nous éprouvons une certaine tristesse et agitation ; Ce n’est pas une émotion agréable de voyager. Par contre, dans la nostalgie ce chagrin n’existe pas. C’est en quelque sorte une émotion plus agréable ; quand on en fait l’expérience, oui on peut aspirer à quelque chose, mais c’est plutôt un beau sentiment, qui nous amène à honorer et remercier notre passé.

3. Mauvaise humeur

La mélancolie nous laisse dans un état d’esprit bas, car elle s’accompagne de cette douleur dont nous avons parlé, une profonde tristesse. Dans le cas de la nostalgie, l’état peut rester le même, voire s’améliorer, quand on pense aux belles choses que l’on a vécues. Ainsi, dans la nostalgie, nous pouvons nous sentir heureux et joyeux, et dans la mélancolie, c’est précisément le contraire qui se produit.

4. Vouloir retourner dans le passé

Bien que cela soit très personnel, en général, la mélancolie est une émotion qui nous amène à vouloir retourner dans le passé, à vouloir y rester. Cela nous attriste de penser que nous n’en sommes pas là; Pour cette raison, c’est une émotion où le chagrin et le malheur sont les protagonistes.

Au lieu de cela, la nostalgie n’est pas tant le désir de vouloir revenir dans le passé, mais plutôt le désir de vouloir s’en souvenir. C’est une ode au passé, un petit hommage, comme un flash qui vient à l’esprit et nous fait sourire.

Mélancolie et nostalgie : chacun les vit à sa manière

Nous avons vu certaines des différences entre la mélancolie et la nostalgie, bien que logiquement, chaque personne vivra ces émotions d’une manière différente et unique. Pour cette raison, il y a autant de mélancolies et autant de nostalgies qu’il y a de personnes dans le monde. Dans cet article, nous avons seulement essayé de décomposer les parties de chaque concept qui peuvent être différenciées, même si, insistons-y, il est très difficile de « caser » les émotions.

Quoi qu’il en soit, les deux émotions sont la preuve que nous avons vécu, ressenti et sûrement aussi aimé intensément. Ressentir à la fois la mélancolie et la nostalgie est le prix à payer pour être en vie. Si nous ressentons ces émotions, bien qu’elles nous causent parfois de la douleur et de la tristesse (plus de mélancolie que de nostalgie), n’essayons pas de les réprimer, bien au contraire. Essayons de découvrir le message qu’ils apportent avec eux, ce qu’ils essaient de nous dire ; assurément, ce message est un trésor pour l’âme.

Cela pourrait vous intéresser ...
La nostalgie anticipatoire : quand le présent nous manque
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
La nostalgie anticipatoire : quand le présent nous manque

Il arrive parfois que le moment que nous vivons nous manque déjà : cette sensation porte le nom de nostalgie anticipatoire.



  • Burton, R., & Manguel, A. (2002). Anatomía de la melancolía. Asociación Española de Neuropsiquiatría.
  • Paniagua, C. (2010). Psicología de la nostalgia. Dendra Médica. Revista de Humanidades, 9(1), 39-48.

Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.