Devant le vice de demander se trouve la vertu de ne pas donner

· 9 février 2016

Beaucoup des personnes qui nous entourent ne font que demander, sans rien donner en retour. Ces personnes profitent de certaines situations et pensent que ce qui les intéresse passe avant tout le reste.

Elles n’ont pas pour habitude de se demander si leurs requêtes sont justes ou injustes et ne savent donc pas mesurer au-delà de leur propre intérêt.

Il existe des égoïsmes plus ou moins dissimulés, mais en général, avec le temps nous pouvons ouvrir les yeux et nous protéger.

Toutefois, il y a parfois des sourires qui arrivent à couvrir la demande excessive de faveurs, car comme dans les autres domaines de la vie, rien n’est tout blanc ou tout noir.

C’est particulièrement dangereux pour notre intégrité émotionnelle, car il se peut qu’ils nous fassent sentir coupables de ne pas leur donner ce qu’ils nous ont demandé malgré le fait que c’est à nous d’en décider.

Pour éviter cela, nous devons nous créer une balance mentale qui nous permette de soupeser de la manière la plus objective, si le bienfait est réciproque ou si, au contraire, nous en sortons toujours perdants.

176267433

Ne pas confondre la bonté et la naïveté

Comme on dit souvent, être bon est une chose, être bête en est une autre. Cependant, nous finissons très souvent par être bêtes en refusant de renoncer à être bons.

Nous pouvons donc donner de notre personne sans rien demander en retour ; cependant, il arrive parfois que nous demandions quelque chose et que nous n’ayons pas ce que nous espérions.

Dans ce type de situations, il est normal de se sentir triste, déçu et méfiant. Comment pouvions-nous savoir que quelqu’un pour qui nous avons tellement fait ne nous réponde pas ?

Encore une fois, notre problème réside dans nos attentes, car plus on attend, plus on risque d’être déçu.

mujer-sola-preocupada

Parfois, nous donnons tout et ne recevons rien en échange

La frontière est fine entre l’utilisation et l’abus de notre confiance. Vouloir faire plaisir à tout le monde, c’est condamner notre bonheur.

C’est pourquoi il ne faut pas faire l’erreur de tout céder pour, au final, nous sentir tenus par le chantage ou moralement obligés.

Toute relation doit être alimentée par une sorte de réciprocité afin de ne pas détériorer ou empoisonner ce qui nous unit.

Le mieux est d’être vigilant, de bien évaluer la situation et d’être patient avant d’en venir à la conclusion que l’on profite de nous. Autrement dit, les faits doivent avoir plus d’importance que les sentiments.

cosas-buenas

Ne laissez pas les autres faire de vous ce que vous n’êtes pas

Les personnes vampire ne sont intéressées que par leurs propres intérêts. Quand vous les démasquez, éloignez vos projets de vie d’elles et fixez des limites émotionnelles pour protéger votre identité.

Gardez bien en tête que tout lien nécessite réciprocité, sans que cela devienne un contrat de type « je te donne dans la mesure où tu me donnes. »

Donner pour recevoir ne signifie pas forcément le rendre de la même manière, mais cela demande une disposition et un plaisir mutuel.

Les deux membres de la relation doivent le sentir et le transmettre, car dans le cas contraire, on perd la noblesse de ses échanges.

Faites particulièrement attention à ne pas retomber dans des relations vampire. Ne donnez pas quand vous le sentez mais de manière réfléchie, faites-vous respecter et comprenez bien que tout ce que vous faites a un prix: celui de vous sentir bien.