Démantelez les films d’horreur qui s’agitent dans votre esprit

31 mai 2018 dans Emotions 0 Partagés

Lorsque nous rendons la peur coupable de notre inhibition, nous lui donnons le pouvoir sur notre isolement et sur nos phobies. Mais, la réalité est que nous alimentons la peur de manière totalement inconsciente. Pour cette raison, si la peur vous paralyse, nous vous aiderons aujourd’hui à démanteler un par un les films d’horreur qui encombrent votre esprit.

Les schémas horribles que vous laissez s’agiter dans votre esprit ne sont rien de plus que des faits alimentés par des fantaisies. Il se peut que vous ayez vécu une expérience traumatisante qui vous ait tant marquée qu’elle vous oblige à vivre avec la peur de la récidive. Donnons un exemple.

Imaginons que vous ayez été agressé et menacé au couteau. C’est un évènement qui vous a tant impacté que chaque fois que vous sortez dans la rue, vous êtes persuadé que la même chose va se produire. C’est ainsi car les films d’horreur qui s’agitent dans votre esprit revivent ce moment, en vous faisant croire qu’il peut se répéter. Parfois, vous pouvez même imaginer d’autres scénarios, d’autres acteurs… Vous fantasmez, vous rêvez éveillés et vous alimentez votre propre peur.

Les films d’horreur qui s’agitent dans votre esprit peuvent vous limiter

Précédemment, nous avons pris l’exemple d’une situation passée, d’une expérience vécue. Mais qu’en est-il lorsque cette expérience n’est pas vécue…mais que la peur est belle et bien présente ? Cela arrive bien plus souvent que nous le pensons et le problème est que cela nous limite et nous empêche de faire ce que nous souhaitons réellement.

films d'horreur : les pensées peuvent nous limiter

Par exemple, si vous souhaitez créer votre propre entreprise, mais les schémas négatifs de votre esprit imaginent un échec ou une humiliation publique ; il est fort probable que vous restiez dans votre zone de confort. C’est sans précédent. Néanmoins, cela vous pousse à ne pas vous lancer dans l’action.

Vous anticipez les circonstances en imaginant des schémas négatifs qui, probablement, ne deviendront pas réalité.

Pour cette raison, nous allons vous proposez un exercice pour que les films d’horreur de votre esprit cessent de vous empêcher de faire ce que vous souhaitez faire et ainsi vous permettre de vivre ce que vous aimeriez expérimenter. Pour cela, il est indispensable de prendre un papier et un stylo et de tenter de répondre aux questions suivantes :

1.Quelle est la pire chose qu’il pourrait vous arriver ?

Prenez cette peur présente dans vos pensées négatives et soyez conscient du fait que c’est pour vous la pire chose qui puisse se produire. C’est réellement l’échec qui vous limite à prendre des risques ? Si nous prenons l’exemple du début dans lequel la peur est le fruit d’une mauvaise expérience, qu’elle est la pire chose qu’il pourrait vous arriver ? Qu’il vous arrive la même chose ?

Dans le cas de la peur de l’échec, cherchez ce qui la génère. C’est peut-être le manque de formation. Si c’est le cas, commencez à vous former. Si vous n’avez pas les ressources nécessaires pour cela, pensez à internet qui fournit une grande quantité de matériel gratuit pour vous permettre d’acquérir des connaissances sans débourser un centime.

Que se passe-t-il si ma peur est générée par une mauvaise expérience, par exemple, une agression ? Dans ce cas, vous pourriez vous inscrire à un cours de défense personnelle pour vous sentir plus sûr et pour affronter cette peur. Ainsi, vous vous sentirez plus en sécurité et cela vous permettra d’affronter cette peur. Comme vous le voyez, il existe des alternatives pour surmonter la majorité de nos craintes.

2.Quelle est la probabilité que cela se produise ?

Pour démanteler les films d’horreur qui se produisent dans votre esprit, il est très important de faire une analyse objective de votre peur. Si vous avez peur de l’échec, pensez à la probabilité que celui se produise. Si vous pouvez compter sur certaines personnes de votre entourage pour vous guider ou si vous imaginez un plan B, la probabilité se réduira considérablement.

De la même manière, dans le cas où vous avez été agressé, quelle est la probabilité que cela se produise à nouveau ? Jusqu’à ce moment, cela ne vous était jamais arrivé, pourquoi les probabilités auraient-elles augmenté car cela vous est arrivé une fois ? Votre perception a été affectée par cette expérience, mais vous pouvez la transformer.

quelle est la pire chose qui puisse vous arriver

3.La peur vous indemnise-t-elle ?

Cette question est très importante. Il est donc très important que sachiez si la peur que vous ressentez vous indemnise ou non d’une certaine manière. Rappelez vous que la peur est utile pour notre survie. Si nous sommes face à un danger, la peur peut nous aider à sortir de cette situation. Mais, prenez la peur qui vous affecte et pensez : Cette peur m’aide-t-elle pour quelque chose ? Voyons en suivant les situations dans lesquelles la peur est néfaste pour vous :

  • Si vous pensez que dans le futur vous regretterez de ne pas avoir fait quelque chose, la peur est inutile.
  • Lorsque la peur vous empêche de vivre normalement et que cela vous rend triste et isolé ; la peur ne remplit sa véritable mission.
  • Si vous remarquez que la peur est un obstacle pour votre croissance personnelle, vous devez maintenant l’affronter.
  • Les films d’horreur qui tournent dans votre esprit sont-ils fantastiques ? S’ils ne peuvent en aucun cas se réaliser dans la vie, vous alimentez une erreur.
Peu importe le type de peur que vous ressentez ou que vous créez. Il est important que vous fassiez une analyse de celle-ci pour démantelez peu à peu les films d’horreur que vous avez à l’esprit et qui ne sont que des films.
Partager

Les « pour » et les « contre » de votre peur

Une fois que vous aurez répondu par écrit aux questions antérieures, réalisez un tableau des pour et des contre. Imaginons que vous souhaitiez écrire un livre. Néanmoins, vous ne parvenez pas à vous lancer. La peur de l’échec, de l’humiliation, de ne pas bien faire vous freine. Ainsi, les années passent, tandis que les films d’horreur continuent de défiler dans votre esprit. Voyons ce que l’on pourrait dire de cette situation :

Pour écrire un livre Contre écrire un livre
·         Je vais faire ce que j’ai toujours voulu faire.

·         Bien qu’il ne plaise pas à tout le monde, j’aurai écrit un livre qui correspondra à ce que je voulais.

·         Les critiques me permettront d’apprendre.

·         Cela aidera mon développement personnel.

·         Cela va me permettre de gagner en maturité.

·         Quoi qu’il se passe, je ne regretterai pas de l’avoir fait.

·         J’ai peur que personne ne me lise.

·         Je ne serai pas capable d’affronter l’échec, je me sentirai honteux et humilié.

·         Je crois que le fait d’écrire un livre est un projet trop important pour moi.

Si nous voyons les deux cases, nous nous rendrons compte de quelque chose de très étrange. La case des pour invite à l’action. En revanche, la case des contre fait référence à une série de circonstances qui nous paralysent et qui nous font prédire l’avenir sans savoir comment celui-ci se déroulera. Qu’est ce qui est le mieux ? Prédire ou essayer ?

Si nous n’avons toujours pas les idées claires, concentrons-nous sur la case des pour qui contient beaucoup plus de point que la case des contre. Cette case a donc beaucoup plus de valeur et d’importance. Elle compense clairement le fait de nous lancer dans ce que nous aimons. Cessons donc de remettre cela à plus tard.

les pour et les contre de la peur dans les films d'horreur

En conclusion…

Au cours de votre vie, votre esprit sera le témoin de nombreux films d’horreur. Il est même fort probable que certains s’effondrent face à la vérité. Parler en public n’était pas si terrifiant que ce que vous aviez imaginé et c’est la même chose pour d’autres défis, dans d’autres circonstances et situations. Le fait de les démanteler peu à peu et consciemment vous permettra de comprendre qu’il n’y a pas de limite. C’est eux qui vous limitent, les films que vous créez et qui ne sont que des films. Films…

A découvrir aussi