Pourquoi le côté routinier de notre vie est-il si important ?

Pourquoi le côté routinier de notre vie est-il si important ?

Ces personnes qui n’arrêtent pas une seconde sont-elles vraiment plus heureuses ? Autrement dit, le monde est-il plus drôle si nous sommes tout le temps en train de faire des activités différentes et variées ? Dans cet article, nous nous demandons précisément si la vie routinière peut être joyeuse et heureuse, ou si c’est justement la pire prison pour le bonheur.

Steve Maraboli dit que « le bonheur n’est pas l’absence de problèmes, c’est la capacité de traiter avec eux ». En transposant cette phrase à nos vies, songeons au nombre de problèmes auxquels nous faisons face chaque jour et au nombre de ces problèmes que nous avons résolus brillamment en répétant simplement ce que nous avons fait le jour-même ou la semaine précédente.

Qu’est-ce que la vie routinière ?

Avant de commencer à développer les bénéfices de la vie routinière, il est important de mettre au clair ce à quoi nous faisons référence. En ce sens, les docteurs Fredy González et Margarita Villegas ont étudié les avantages de la quotidienneté.

manos-con-ordenador

Nous pouvons définir la routine comme l’ensemble de coutumes et d’habitudes personnelles. Selon toute logique, elles sont nécessaires pour une cohabitation adéquate dans la société. En fait, elles sont très positives dans la vie des enfants, car elles leur donnent de la sécurité et de la tranquillité ; et dans celle des adultes car elles évitent la multiplication du nombre de décisions que nous avons à prendre. Nous en prenons une un jour, et elle vaut pour beaucoup d’autres.

En outre, les docteurs González et Villegas assument dans leurs études que la routine apporte des espaces pour connaître le milieu social à partir de l’individuel. Elle crée une production de connaissances, d’habilités, de comportements et d’attitudes nécessaires pour notre côté plus social.

Les bénéfices de la vie routinière

Maintenant, nous allons essayer de faire disparaître le mot «routine» du dictionnaire négatif de notre esprit. Vous verrez qu’il n’est pas nécessaire de faire tout le temps quelque chose de différent pour être heureux et se sentir comblé. Tout dépend en réalité de notre manière de voir et d’accepter le monde.

Confort

Une vie routinière est particulièrement confortable. Pensez au fait que tous les aspects de votre monde sont clairs. Vous avez votre journée de travail, vos relations familiales définies, vos amis choisis, etc. C’est-à-dire que la routine vous libère, à des moments déterminés, d’une grande pression.

Une vie routinière produit des espaces confortables qui vous confèrent de la sécurité, de la même façon qu’avec les enfants. Rien n’échappe à son contrôle. Il faut quand même être prévoyant-e pour que des possibles changements ne nous causent pas un traumatisme monumental. Il serait bon d’être conscient-e du fait que la commodité n’est pas éternelle, mais nous pouvons toujours recréer nos espaces de tranquillité et de confort.


« La vie est un changement. Grandir est optionnel. Choisissez intelligemment. »

-Karen Kaiser Clark-


madre-con-su-hija-en-el-sillon

Sécurité

Dans un monde routinier, la sécurité est de maximale importance. Au fond, nous ne cessons jamais d’être des enfants et, en tant que tels, nous pouvons être incertain-e-s. Cependant, en sachant que nous avons nos points de base fixés, nous avons la possibilité d’être beaucoup plus détendu-e-s et de nous aventurer à explorer de nouvelles choses avec la sensation de compter sur une base solide, une identité qui ne va pas s’estomper.

Ainsi, les us et coutumes nous permettent d’être prévisibles et la prédiction des conséquences de nos actes devient plus précise. De cette manière, nous évitons des erreurs et malentendus qui peuvent nous gêner. L’inquiétude disparaît de notre monde, dans une grande mesure. De même que l’anxiété et les inquiétudes.

Organisation temporelle

Une vie routinière facilite une organisation temporelle adéquate. Grâce aux habitudes, nous pouvons gérer le temps et profiter de ses bénéfices. La journée paraîtra plus longue que d’habitude, car vous pourrez faire tout ce que vous voulez si vous vous servez de votre bon sens pour répartir les tâches.

Les routines s’associent à des termes comme efficacité et efficience. Un monde bien organisé profite mieux de son temps, évite de tomber dans un chaos excessif et permet de trouver un équilibre personnel adéquat pour notre esprit.

La routine comme modèle d’apprentissage

La routine peut aussi servir de modèle basique d’apprentissage. Marcher, parler ou lire nécessitent de la persistance et du travail. Nous ne naissons pas avec beaucoup d’habilités acquises. Ainsi donc, grâce aux habitudes et à une vie routinière, nous pouvons perfectionner un bon nombre de compétences fantastiques pour nous-mêmes.

persona-leyendo-un-libro

En fait, une des compétences les plus valorisées aujourd’hui est la créativité. Et cela n’est pas propre aux personnes avec une vie d’aventuriers ou un esprit chaotique, c’est certain. On peut apprendre et travailler des stratégies d’où surgissent précisément ces solutions créatives, et l’habitude est idéale pour cela.


« La vie ne consiste pas à se trouver soi-même, mais à se créer soi-même »

-George Bernard Shaw-


Vous pouvez donc voir que les connotations négatives que l’on donne à la locution «vie routinière» sont en partie imaginaires. Tout dépend de nous-mêmes. Savoir établir des priorités, organiser notre temps et développer ces capacités les plus nécessaires requiert de l’habitude et du travail, ne l’oubliez pas. Ce n’est pas en cherchant en permanence la nouveauté que l’on profite le plus.

Par: Elodiebonnet