Connaissez-vous les 5 risques de dépendance affective dans un couple ?

23 août 2015 dans Emotions 30 Partagés

L’un des traits émotionnels les plus destructeurs qui existe est la dépendance affective

La personne concernée développe un problème d’addiction vis-à-vis de son conjoint, d’un ami ou d’un membre de la famille.

Lorsque nous sommes dépendants émotionnellement, nous perdons toute estime de nous-même, ce trésor que chacun d’entre nous porte en lui et qui nous rend unique.

Aujourd’hui, nous allons donc vous parler des 5 risques qui génèrent cette dépendance affective au coeur d’un des domaines des plus importants de notre vie : le couple.

L’identification et la connaissance de ces risques vous aidera à récupérer votre estime, marquer votre territoire et prendre en main votre vie, sans ressentir le besoin de la laisser entre les mains de ceux qui vous entourent.

Avec ce petit plus, vous vous sentirez mieux et vous arriverez à atteindre ce que nous méritons tous : être libre.

Quels sont les risques de dépendance affective au sein d’un couple ? 

Comme nous vous le commentions plus haut, la dépendance affective génère la perte de l’estime de soi, et provoque l’auto-annulation.

En règle générale, les personnes qui souffrent de dépendance affective présentent de graves problèmes d’estime.

Quand cette dépendance survient au sein de notre relation de couple, nous prenons le risque de perdre la personne que nous aimons en restant inconscient de cette situation ou en ne faisant rien pour la surpasser.

La dépendance affective génère une perte d’identité. Une personne dépendante émotionnellement vit probablement dans un monde où son conjoint est le centre de tout.

Toutes ses actions et ses désirs se dessineront en fonction d’elle ou de lui. Cette situation nous amène à nous transformer en une extension de notre conjoint.

Nous perdons notre identité, la personnalité qui nous caractérise et nous développons une dépendance totale.

Par ce comportement, nous prenons le risque d’être maltraité physiquement et psychologiquement.

Si ce cas survient, il est recommandé de vous rendre chez un professionnel, en thérapie, afin qu’il puisse vous accompagner pour surmonter cette étape et éviter de renouveller cette situation ultérieurement.

¿Conoces los 5 riesgos de la dependencia emocional en la pareja?

“Celui qui ne t’aime pas comme tu es, ne mérite pas que tu t’en souviennes.”
Niki Lauda

Le risque est de souffrir d’abus physiques et psychologiques de la part de votre conjoint.

A un certain moment, le conjoint peut percevoir la dépendance émotionnelle qu’il/elle exerce sur l’autre. Cette situation peut l’amener à agir selon un schéma de « rôle dominant« , et profiter de cette situation.

Il est très habituel et commun que cet archétype se développe dans les couples où la dépendance affective est présente.

La personne qui n’est pas dépendante émotionnellement se sent libre, ce qui peut l’amener à se sentir en position d’exercer une pression, de mentir, de dévaloriser, de se montrer hostile ou même de tirer profit physiquement, matériellement ou psychologiquement de sa position « dominante ».
Partager

Qu’est-ce qui rend propice cette situation ? Le fait que celui ou celle qui maltraite soit sûr que la personne dépendante ne se plaindra probablement pas et supportera tout sans opposer aucune résistance.

Si vous vivez ou êtes témoin  d’un cas où il existe un abus physique, des attaques psychologiques et des humiliations, il est nécessaire et important de se rendre chez un professionnel avec lequel vous vous sentez à l’aise et de commencer un travail sur vous-même.

Le repli sur soi entraine la perte de la sociabilité. Se trouver dans une situation aussi désagréable et fatigante que la dépendance affective en couple nous consume intérieurement.

Le fait de vous sentir restreint et sans forces peut vous amener peu à peu à vous replier sur vous-même et vous éloigner de votre entourage social, de vos amis et de votre famille.

Tout cela se développe à partir de votre propre volonté, puisque pour une personne dépendante émotionnellement, son conjoint est le centre du monde.

Ce repli sur soi favorise le perte et le non-développement des habilités à tisser des relations sociales.

Le fait de nous éloigner de notre entourage et de la réalité nous rend aveugle sur notre propre vie et augmente inconsciemment la dépendance affective.

La dépendance émotionnelle est un trouble psychologique qui se manifeste sous diverses formes, comme par exemple des sauts d’humeur.

La personne dépendante souffre d’ « humeur dysphorique » c’est à dire de changements soudains d’humeur au quotidien.

Souffrir de cet état émotionnel peut amener la personne à la dépression, à un fort stress ou à développer une forte anxiété.

Tout cela favorisera le développement d’un sentiment de faute, la sensation d’un vide intérieur, d’une jalousie excessive, et le plus important : de la peur.

Ces symptômes se calment uniquement avec la présence du conjoint et sont, de manière paradoxale, provoqués par son absence.

A découvrir aussi